Élections présidentielles au Brésil, la victoire de Lula

Le dimanche 30 octobre, Luiz Inácio Lula da Silva a remporté les élections présidentielles au Brésil. Il a devancé son concurrent Jair Bolsonaro de seulement 1,8% des voix. C’est avec la promesse d’un Brésil uni et non polarisé que ce candidat de gauche commence son troisième mandat.

Dans cet article, nous revenons sur le déroulement de l’événement et ce que va engendrer cette victoire au Brésil et à l’international.

 

Un nouveau président : court résumé de ses mandats

Avant d’être élu président en 2022, Lula l’a été en 2002 et en 2010. Ses deux premiers mandats lui auront permis de sortir le Brésil d’une grande pauvreté dans laquelle il était enfermé à cause de la crise d’hyperinflation dans les années 1990. Pour cela, il a mis en place des aides sociales telles que la Bolsa familia. De plus, la croissance que le pays a connue grâce au boom des matières premières lui a permis d’améliorer la vie des populations les plus pauvres. 

En 2016, l’image du président de gauche s’assombrit. Il est accusé de corruption et pots-de- vin en lien avec l’entreprise publique Petrobras spécialisée dans le pétrole. En effet, celle-ci aurait reversé des pots-de-vin pour financer sa campagne. Il a donc passé plus d’un an en prison à cause de cela.

 

Victoire des élections présidentielles : entre promesses et silence

En mai 2022, Lula décide de se présenter dans le but de remplacer son adversaire qui mène une présidence autoritaire et conservatrice. Il veut reconstruire le pays après « une gestion irréprochable et criminelle ».  Son programme est basé sur la politique sociale et la protection de l’environnement.

Avant les élections, il obtient une grande popularité et les sondages le déclarent vainqueur avec une avance importante. Il obtient finalement, 48,43% des voix lors du premier tour, le 2 octobre, avec une avance de 5,23% sur Jair Bolsonaro.

 

En savoir plus sur le premier tour des élections présidentielles ici.

 

Durant le second tour, la concurrence est de plus en plus intense et violente entre les deux candidats. En effet, le camp de Jair Bolsonaro diffuse des fausses informations sur les réseaux sociaux. Pour répondre à ces attaques Lula a sorti des archives d’interview de son adversaire dans lequel il tenait des propos compromettants. De plus, on a pu les retrouver dans un dernier débat télévisé assez mouvementé dans lequel chacun accusait l’autre de quelque chose.

Le 30 octobre, Lula remporte les élections présidentielles avec un résultat très serré : 50,9% des voix pour lui et 49,1% pour Jair Bolsonaro. Durant son discours de victoire, le nouveau président a mis en avant ses ambitions pour les prochaines années : il veut réunir ce pays qui est divisé par la politique, jouer un rôle face au changement climatique et lutter contre la déforestation. Quant à son adversaire, celui-ci s’est enfermé dans le silence. C’est seulement 48h après le second tour qu’il prononce un discours dans lequel il dit vouloir autoriser la transition vers un nouveau président, sans toutefois reconnaître sa défaite.

 

Le défi de l’après-élection pour Lula

Le Brésil est un pays très divisé par la politique. Les nombreux barrages créés par les pro-bolsonaro les jours après les élections nous le montrent bien. De plus, lors du premier tour, la chambre des députés et une partie des sièges des sénateurs ont été renouvelés. Le parti conservateur de Jair Bolsonaro a remporté 99 sièges pour la chambre des députés et 14 sièges au Sénat. Cela permet à son parti de rester majoritaire dans ces institutions. On peut donc se douter qu’il sera compliqué pour Lula de faire passer de nouvelles décisions.  

 

Les réactions aux niveaux national et international

Le soir du 30 octobre, des millions de Brésiliens se sont réunis dans les grandes villes pour fêter cette victoire. Pour de nombreuses personnes, Lula représente aujourd’hui l’espoir de jours meilleurs face à la pauvreté, la démocratie et le changement climatique.

À l’étranger, nombreux sont les présidents qui ont salué cette victoire. En effet, Emmanuel Macron montre sur Twitter une vidéo de lui au téléphone avec Lula le félicitant. Aux États-Unis, Donald Trump a envoyé son soutien à Jair Bolsonaro tandis que Joe Biden, le soir suivant, a félicité Lula dans un communiqué en disant avoir hâte de travailler avec lui.


Pour finir

Un nouveau candidat de gauche est élu président en Amérique Latine. Le tournant vers la gauche continue. Pourtant, on s’aperçoit que, dans de nombreux pays, il est et sera difficile pour beaucoup d’entre eux de gouverner à cause d’une forte opposition dans les institutions. On peut alors se demander si ce tournant vers la gauche est réellement bénéfique ?  

 

En savoir plus sur le tournant vers la gauche en Amérique Latine ici.

Vous pourriez aussi aimer