Comment avoir 20 en entretien de motivation

Même si les entretiens de motivation nécessitent moins de préparation que les écrits, il ne faut pas négliger le fait que leur part dans la note finale soit très importante, et parfois même autant que celle des écrits.

 

Quand travailler les oraux ?

Le plus tôt sera le mieux ! En effet, les oraux peuvent paraitre lointain à cette période de l’année. Mais la préparation des oraux est spécifique et nécessite des qualités très différentes de celles nécessaires pour les écrits. En premier lieu, le stress est une difficulté qu’il faut savoir surmonter pour exceller en entretien. Plus facile à dire qu’à faire ! En effet, tout le monde est stressé en arrivant en entretien de motivation. Ce qui se travaille, c’est de savoir cacher le stress. Cela viendra au fur et à mesure des entrainements. C’est pourquoi il est très utile de s’entrainer aux entretiens dès le début d’année, et même dès la première année. Chaque entrainement fait en classe est très important et ne doit pas être négligé.

Chaque entrainement permettra aussi de travailler sa présentation. En effet, la plupart des entretiens de personnalité commencent par une présentation rapide de soi, avec parfois, quelques particularités. Il est donc utile de s’entrainer à la répéter, voir à l’apprendre pour ne pas hésiter le jour J. Attention cependant, il ne faut pas que cette présentation devienne trop formelle, elle doit rester naturelle. Le jury appréciera le fait que la présentation reste représentative de la personne, ce qui ne pourra pas être le cas en cas d’apprentissage.

Lire plus : Comment aborder les oraux dès la rentrée ? 

 

Être soi même

En effet, il est primordial de rester soi même en entretien de motivation. En effet, il peut être tentant de vouloir se donner un style pour paraitre en adéquation avec l’école, pour tenter d’impressionner le jury, mais il s’agit d’une grave erreur. En effet, le jury se rendra compte immédiatement de l’imposture et n’aura plus envie d’écouter la suite de l’entretien. L’image perçue sera alors celle d’un imposteur, et personne ne met une bonne note à un imposteur.

Il est donc primordial de rester soi-même. Cependant, il est parfois difficile de trouver des anecdotes qui correspondent aux questions et attentes du jury. Il est donc important de bien préparer en amont les anecdotes dont on pourra parler, notamment les expériences personnelles en tout genre. Qu’il s’agisse d’expériences sportives, associatives, culturelles… toutes les expériences sont bonnes à entendre et ont permis de façonner la personne que l’on est aujourd’hui. Chaque anecdote peut donc rentrer dans une case et répondre à une question. Il ne sert donc à rien d’en inventer de nouvelles.

Lire plus : Prépa ECG : comment aborder les khôlles ? 

 

Travailler les questions type

Il peut être utile de travailler quelques questions type. En effet, certaines questions sont assez classiques en entretien de motivation et les maitriser peut représenter un avantage de taille afin de ne pas être pris de court le jour de l’oral. Parmi les questions récurrentes, on peut trouver :

« Quel est votre animal préféré ? »

« Quelle est votre couleur préférée ? »

« Quel est votre projet professionnel ? »

« Pourquoi voulez-vous intégrer notre école ? »

Il en existe de nombreuses autres mais le principe à retenir est qu’il faut très bien se connaitre soi-même, mais aussi savoir se démarquer. Par exemple, en répondant « le chien » à la question « quel est votre animal préféré ? », il faudra bien savoir argumenter. En effet, il s’agit d’un animal assez classique, qu’il faudra savoir défendre pour pouvoir se démarquer.

Il est donc important de bien travailler les questions type avant d’arriver à l’oral. Cela évitera les déconvenues et les blancs lors de l’oral. Il n’y a en effet rien de pire que de ne pas répondre à une question posée par le jury. Cela prouve qu’on ne se connait pas si bien que cela. Ainsi, le jury aura tendance à vouloir creuser cet aspect pour en savoir plus et pourra tenter de déstabiliser le candidat.  Cette partie de l’entretien peut s’avérer longue et pénible pour le candidat s’il a du mal à rebondir.

 

Préparer l’entretien de chaque école

Ainsi, il faut bien maitriser les questions type, et se renseigner sur l’école en question, ainsi que sur le projet professionnel. Ces questions seront posées à chaque entretien et doivent trouver une réponse claire. Si certains aspects des écoles se ressemblent (aspect international, variété des masters, …), il faut savoir trouver pour chaque école la particularité qui la différencie des autres écoles.

Cette différence sera intéressante à mettre en avant, non seulement quand la question sera posée, mais aussi lors des autres questions. Pour une école qui possède un double diplôme avec une école d’ingénieur, il peut être intéressant de mettre en avant ses qualités scientifiques tout au long de l’entretien, par exemple.

Il existe aussi différents types d’entretien avec des spécificités qu’il faudra connaitre avant de passer les oraux 

Vous pourriez aussi aimer