EMLYON : Départ de Nathalie Hector – L’opportunité d’un nouveau départ pour le PGE ?

EMLYON BS
Départ de Nathalie Hector : un nouvel élan pour la Grande Ecole ?

Quelques semaine seulement après le départ du Directeur Général Tawhid Chtioui, c’est cette fois ci Nathalie Hector, directrice du PGE, qui a annoncé ce mercredi quitter l’école. Plus précisément, il s’agit de Tugrul Atamer, actuel DG de la Grande Ecole lyonnaise, qui a annoncé ce départ supplémentaire aux quelques milliers d’étudiants de l’EM, par mail. Il en profite également pour introduire le successeur de Nathalie Hector :

Chères étudiantes, chers étudiants,

Je souhaite par ce mail vous informer de la nomination de Lionel Sitz au poste de Directeur du Programme Grande École.

Professeur associé en marketing et docteur en sciences de gestion, Lionel Sitz a rejoint emlyon business school en 2007 et enseigne le marketing et la sociologie de la consommation au sein de divers programmes tels que le Programme Grande École ou l’Executive MBA. Il est passionné par le design pédagogique, l’excellence académique et l’innovation.

À compter de ce jour, il remplace Nathalie Hector qui a décidé de quitter ses fonctions après une mission de deux ans consacrée à la refonte du programme Grande Ecole.

Recrutée en 2018 pour traduire au plan pédagogique la vision entrepreneuriale early makers au sein du Programme Grande Ecole, Nathalie a posé le cadre d’un programme ambitieux capable de vous accompagner au mieux dans l’appréhension des transformations du monde.

 

 

Nathalie Hector indique qu’elle a pris un immense plaisir à donner vie au concept d’early makers à travers un modèle pédagogique innovant qui fait d’emlyon une école singulière dans le paysage des business schools : « Je suis convaincue que le travail accompli permettra au programme de réaffirmer son excellence pédagogique tout en vous offrant l’opportunité de vous réaliser au travers d’expériences uniques. Je tiens à remercier la direction de la confiance qui m’a été accordée pendant ces deux années, ainsi que les équipes pleinement mobilisées à mes côtés et l’ensemble des étudiants qui avez contribués à faire de cette mission à la fois un projet humain et un défi professionnel passionnant ».

 

L’ensemble des équipes se joint à moi pour remercier Nathalie pour son engagement et pour la vision qu’elle a apportée à la transformation de notre Programme Grande École.

Elle a posé les bases d’un modèle original qui repose sur 3 piliers : l’état d’esprit entrepreneur d’emlyon – les early makers -, un socle de connaissances académiques d’excellence via le parcours à la carte, et une expérience apprenant singulière grâce aux dispositifs d’accompagnement à l’entrepreneuriat et la pédagogie par l’expérience tels que le makers’ lab ou la makers’factory. Le Directoire a totalement confiance en ces fondamentaux qui vont permettre à l’école de conserver une longueur d’avance.

En prenant la direction du Programme Grande École, Lionel Sitz a à cœur de consolider la démarche de transformation engagée par l’école pour vous amener à devenir pleinement acteurs de votre parcours professionnel et personnel, à développer votre esprit critique et, surtout, à développer votre employabilité, avec l’aide et l’engagement des équipes de l’école.

L’équipe du Directoire d’emlyon business school félicite à nouveau Lionel pour sa nomination, lui témoigne son entière confiance et lui souhaite pleine réussite dans cette prise de fonction.

Enfin comme nous l’avions évoqué il y a quelques semaines, je vous propose un échange accompagné des membres du Directoire et de Lionel Sitz pour partager sur les enjeux de l’école et de votre programme. Retrouvons-nous donc lundi 17 février prochain à 12h en IBM Hall.

Entrée principale d’emlyon bs, à Ecully (20 minutes de Lyon)

A la suite de son départ Nathalie Hector a adressé le message suivant à l’ensemble des étudiants d’emlyon business school : 

Je voulais tout d’abord vous remercier de m’avoir fait confiance dans la mise en place d’une réforme ambitieuse du PGE. 

Son identité et la pédagogie earlymaker vous permettront, j’en suis sûre, d’être les managers créatifs et agiles que les entreprises recherchent ou de devenir les entrepreneurs dont la société a besoin.

J’ai éprouvé un plaisir immense et une grande fierté durant ces deux années à vous accompagner comme étudiants. J’ai aussi pu découvrir et partager l’intensité de la vie associative d’un emlyen (HH et WEI inclus). 

J’adresse un remerciement  plus spécial à Alexandre, Nicolas et Akira, présidents de corpo. Ils ont piloté de manière remarquable avec leurs équipes, la vie associative qui est si riche et si formatrice.

Vous êtes passionnés et passionnants. C’est une chance pour moi d’avoir fait ce bout de chemin auprès de vous.

Je continuerai à suivre vos destinées personnelles grâce aux réseaux sociaux.

Alors chères et chers earlymakers, soyez heureux, passionnés et curieux.

Et comme le dit Saint Augustin « avance sur ta route, car elle n’existe que par ta marche ».

 

 

L’opportunité d’un nouveau départ pour le PGE ?

 

Cette annonce survient dans la lignée du départ de Tawhid Chtioui, très apprécié des étudiants et des équipes de la Grande Ecole lyonnaise. Un départ supplémentaire donc qui vient renforcer les questions que se posent les étudiants sur le futur du Programme Grande Ecole. Une chose est sûre, le départ de N.HECTOR sera l’occasion d’aborder le futur de ce Programme et de son déroulé, et de remettre sur la table les nombreuses questions qui en découlent et qui préoccupent les emlyens : un parcours souvent décrit comme “flou”, “peu compréhensible” et un nombre d’étudiants Admis Sur Titre particulièrement élevé en comparaison des autres écoles du TOP 5 (480 étudiants AST pour 540 étudiants CPGE). Ce dernier point questionne forcément la sélectivité future de l’école (2410 candidats pour 1117 admissibles AST en 2019, contre 7234 candidats pour 2028 admissibles CPGE). Autre élément qui fait débat au sein des promotions : le volume horaire et les heures de cours. À l’EM, certains étudiants de cycle Master ont entre 6h et 15h de cours selon les cycles, ce qui créer parfois un sentiment de frustration pour certains. Certains cours se font en ligne, une pédagogie qui ne fait pas l’unanimité au sein des étudiants de l’école. 

Pas de panique cependant du côté de la nouvelle direction. Lionel SITZ, successeur de Nathalie Hector, entend déjà en finir avec tous ces éléments ambigus. L’ambition pour la rentrée 2020 est d’augmenter le nombre d’heures de cours et de réduire le nombre de cours en ligne afin de répondre autant que faire se peut à la demande des étudiants de l’école. Affaire à suivre …

Notre analyse sur la question

Il est vrai que l’actualité de l’Ecole a été riche en événements cette année. La maquette pédagogique et le déroulé du PGE ne sont pas toujours clairs pour tout le monde, c’est un fait. Les équipes du programme y travaillent. Et il est indéniable que l’emploi du temps est plutôt léger pour la majorité des étudiants comparé à celui d’autres écoles. Ceci étant dit, nous devons, contrairement à nos chers confrères de Challenges, faire preuve d’honnêteté intellectuelle en adoptant un regard totalement objectif sur ces questions, en creusant en profondeur pour vous donner une image fidèle de l’école, et non pas nous arrêter sur les clichés alimentés par des médias peu scrupuleux, qui font le bonheur d’autres écoles qui espèrent voir emlyon dégringoler et donc, prendre sa place dans les classements.


– Concernant le volume horaire tout d’abord. La pédagogie de l’école se situe à la rencontre entre l’acquisition de connaissances pures et une professionnalisation rapide. C’est d’ailleurs précisément ce point qui plaît tant aux recruteurs des grandes entreprises qui recrutent chaque année les étudiants de l’école en stage, puis en CDI. Ce que personne ne vous dit, c’est qu’avoir une quinzaine d’heures de cours hebdomadaires est aussi une superbe opportunité de pouvoir développer vos propres projets en parallèle : créer une entreprise, développer une asso ou vous y engager, approfondir certains cours, prendre vraiment le temps de vous préparer aux entretiens des TOP cabinets de conseil et des grandes banques d’affaires…La prépa nous donne un cadre et un socle de connaissances, l’école nous apprend à être libre au sein de ce cadre et à nous autodéterminer professionnellement. À chacun de dessiner le parcours qui lui plaît le plus. Tout dépend donc de ce que vous venez chercher dans l’école, au final VOUS êtes les décideurs de votre évolution pendant ces années là.

– Concernant le nombre d’AST au sein de l’école. Notre avis sur la question est que les étudiants Admis Sur Titre sont effectivement particulièrement nombreux et que la sélectivité en AST laisse encore à désirer. Pour vivre au quotidien le brassage CPGE/AST, nous pouvons cependant vous affirmer que travailler tous ensemble en groupes, sur des projets communs, est vraiment enrichissant. Beaucoup d’entre eux viennent de parcours très originaux, et cela apporte un gros plus au sein des promos, également en terme de maturité (une bonne partie d’entre eux ont déjà un Master et viennent donc chercher à l’EM d’autres compétences). Seul bémol donc : leur nombre, qui nous semble en effet particulièrement élevé pour une école de ce calibre, du TOP 4.

– Les fameux cours en ligne, enfin. Si leur qualité ne fait pas encore l’unanimité, il est aussi bon de raisonner d’un point de vue pratico-pratique. Beaucoup d’étudiants de l’EM partent faire leur stage à Paris, sont en double-diplôme ou ont même une entreprise en parallèle de leurs études. Pour beaucoup d’entre eux, revenir sur le campus pour quelques heures de cours n’est pas forcément le plus arrangeant. Dans cette optique, pouvoir valider un nombre important d’ECTS à distance permet à chacun de pouvoir continuer à construire le parcours de ses rêves tout en validant ses cours, cycle après cycle. Reste maintenant à déterminer du côté de la direction du PGE quels cours méritent d’être validés en ligne et lesquels nécessitent plutôt un apprentissage en présentiel. Le juste milieu est la clé, et il nous semble bien que la nouvelle direction du Programme Grande Ecole l’a compris. 

Dans tous les cas, toute l’équipe de Mister Prépa souhaite une excellente continuation à Nathalie Hector du côté de SKEMA BS et souhaite le meilleur à emlyon bs et à son fameux Programme Grande Ecole, encore très prisé des étudiants et des recruteurs.

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
Deux mots sur le fameux festival de Géopolitique de Grenoble Ecole de Management, organisé du 25 au 28 Mars prochain…