EMLYON : L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU COEUR DE LA PÉDAGOGIE

emlyon business school
L'intelligence artificielle au coeur de la pédagogie

Dans un article publié dans la Harvard Business Review, le célèbre cabinet de conseil en stratégie McKinsey & Company affirme que le “traducteur de données” est le profil qu’il faut désormais à tout prix avoir au sein de son entreprise. Entendons par là, une personne qui n’est pas forcément spécialiste de l’analyse de données d’un point de vue technique mais qui maîtrise ses grands enjeux et qui sait manier les outils nécessaires – notamment ceux de l’intelligence artificielle – tout en ayant des compétences business importantes. Cette tendance, emlyon business school l’a anticipée il y a plusieurs années déjà en intégrant l’intelligence artificielle et la “data literacy” au coeur de son plan stratégique pour former ces managers hybrides tant convoités. Comment l’école parvient-elle à remplir cet objectif ?

 

Une Introduction à la science des données et à l’IA pour tous les étudiants et des électifs pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances

À emlyon, tous les étudiants du Programme Grande Ecole suivent obligatoirement des cours introductifs de programmation informatique et d’analyse de données en première année. A cela s’ajoute, Processing with AI, un cours obligatoire qui est délivré  par le makers’ lab (un tiers-lieu dédié à l’innovation unique dans le paysage des écoles de commerce françaises) à tous les étudiants. Ce cours vise à donner les clés aux étudiants pour apprendre à décrypter et se projeter à l’utilisation de l’intelligence artificielle dans leurs différents projets. Il ne vise pas à faire d’eux des programmeurs mais plutôt des managers à même de comprendre ce qui est véritablement en jeu derrière un programme informatique, compétence très recherchée par les recruteurs aujourd’hui. Au programme : computer vision, classification, NLP (Natural Language Processing), machine learning, réseaux de neurones, transfer learning, éthique de l’IA et comment créer un chatbot.

 

Par ailleurs, ce qui constitue l’une des plus grandes forces du PGE d’emlyon est assurément son parcours à la carte. Les étudiants ont en effet la possibilité de choisir parmi plus de 210 cours électifs ceux qui leur conviennent le plus. Ils peuvent ainsi construire leurs parcours avec une grande flexibilité. En ce qui concerne l’offre de cours en intelligence artificielle et sciences des données, celle-ci est riche, diversifiée et évolutive. Fait suffisamment rare dans une école de commerce pour être souligné : au total ce sont près de 15 cours électifs qui sont proposés aux étudiants rien que pour cette thématique! Ils permettent aux étudiants de passer d’un niveau débutant à un niveau expert durant leur scolarité à emlyon. La formation est à la fois technique mais elle porte aussi sur les enjeux business et sociétaux – notamment éthiques – des données et de l’intelligence artificielle. En introduction, les étudiants peuvent choisir à titre d’exemple un cours de programmation en langage Python (ou se former à R) ou un cours décrivant l’écosystème digital, de compléter leur parcours avec des cours avancés en machine learning ou en intelligence artificielle des objets connectés, pour finir ensuite par un cours expert en deep learning. Tout cela permet de toucher également les enjeux du monde des capteurs, de la robotique, du marketing digital, de la cybersécurité, de l’optimisation des chaînes logistiques ou industrielles, etc. Ce sont en effet les réalités des projets industriels, qui s’appuient en ce sens de plus en plus sur le numérique.

 

 

Des parcours de spécialisation d’excellence

Pour ceux qui souhaitent se spécialiser dans des domaines particuliers il existe à emlyon de très nombreux parcours de spécialisation en plus des électifs du parcours à la carte : droit, conseil et stratégie, open innovation, étude et recherche en management, industrie du sport, startup, immersion entrepreneuriale à l’international avec Berkeley, data science, informatique … En intelligence artificielle aussi, il existe de tels parcours. L’AI track (qui est une nouveauté de la rentrée 2020) par exemple est un programme intense et avancé de spécialisation sur 6 mois en intelligence artificielle. À l’aspect technique s’ajoutent des cours permettant de développer un regard critique sur les outils et méthodes aujourd’hui utilisées, de s’intéresser aux impacts métier et business ou encore aux environnants de l’intelligence artificielle (enjeux juridiques, sociétaux, organisationnels, stratégiques pour les organisations, …). La spécialisation débute par un bootcamp de code (afin de permettre à chacun d’uniformiser leur appropriation de la programmation informatique), puis des cours d’outils mathématiques, de machine learning, de deep learning pour la partie technique. En parallèle, les étudiants suivront également un cours d’histoire de l’IA, permettant de s’approprier les tenants et aboutissants de la discipline, ainsi qu’un cours sur les avancées et enjeux du droit vis-à-vis de l’IA. Les étudiants auront également de nombreux intervenants pour leur permettre de mieux appréhender les impacts de l’IA sur nos sociétés. A cela s’ajoute un projet transverse appliqué orienté business ou recherche : les étudiants seront amenés à mettre en oeuvre la pédagogie par l’action en apportant tout au long de ce parcours de spécialisation des solutions à des problématiques réelles de structures partenaires (entreprises, associations, projets de recherche, …) qui leur seront proposées. Le format de ce projet transverse est similaire à celui d’un cabinet de conseil.

 

Pour ceux qui ont une fibre entrepreneuriale, il existe le parcours Entrepreneurship in AI tech. Manuel Cellier, étudiant de 2ème année issu de classe préparatoire scientifique témoigne : “Le programme est un projet entrepreneurial intensif de 4 mois en mode start-up technologique par groupes mixtes composés d’étudiants d’emlyon, de développeurs d’une école d’informatique et de designers. Le but du parcours est de développer une solution numérique qui apporte une réponse pertinente à une problématique définie en amont. Du code à l’élaboration d’un business plan complet en passant par le design, l’aspect juridique et le management de groupe, le parcours est une réelle opportunité d’acquérir des compétences business et tech de manière très concrète et valorisable comme une expérience majeure. Le parcours commence par un bootcamp intensif d’une semaine avec le 1er jour une mise à niveau en code avec des professeurs d’une école d’informatique partenaire. Le bootcamp se poursuit par des sessions intensives de réflexion en groupes mixtes avec les développeurs et designers, sur des problématiques de société proposées par les professeurs (environnement, mobilité, social …). Les jours suivants, le but est de former les groupes finaux qui se composent de 2-3 étudiants d’emlyon, 1 développeur et 1-2 designers. Une fois les groupes créés autour des projets définis, on travaille à la proposition de valeur, l’idée de départ à la manière d’un startup weekend. Nous travaillons en équipe, au niveau du code régulièrement avec le développeur pour faire la liaison entre le back et le front de l’application et au niveau du design on conceptualise avec les designers les différentes étapes et la réalisation du design. On acquiert donc des compétences dans de nombreux domaines et on a une vision globale du projet que l’on porte. Concrètement, à la fin du parcours on est capables de coder une application, implémenter et comprendre des services utilisant l’IA (machine learning, deep learning), gérer un projet entrepreneurial Tech de A à Z, faire le lien avec des équipes tech, des équipes design et construire un réel business plan complet. Il y a de ce fait une forte dimension humaine à ce projet. On est accompagnés tout le long par des professeurs passionnés et experts de leur domaine (business, écosystème startup, IA & science des données), des intervenants spécialistes en design et développement. On est aussi challengés par des experts. Pour conclure le parcours, on réalise une soutenance finale devant les professeurs ainsi que des professionnels avec présentation de notre business plan et démonstration de notre application fonctionnelle, à la manière d’un pitch devant des investisseurs”. A noter que le parcours est parrainé par LYON iS Ai, une association très influente dans le milieu de l’intelligence artificielle dans la région qui vise à soutenir et promouvoir l’écosystème de l’intelligence artificielle à Lyon. Ce parrainage est un marqueur fort de l’écosystème créé au sein de la business school lyonnaise autour de l’intelligence artificielle et de la science des données.

 

Une recherche très dynamique 

Moteurs de cet écosystème, les enseignants chercheurs en intelligence artificielle et science des données. Fait assez rare dans une école de commerce : les professeurs sont quasiment tous des profils scientifiques (chercheurs en mathématiques, science de l’information, sciences physiques, informatique … diplômés des plus Grandes Ecoles d’ingénieurs de France et du monde). Ces enseignants-chercheurs travaillent en synergie avec des chercheurs de l’ENS Lyon, du LIRIS (CNRS) et des partenaires internationaux. Plusieurs enseignants chercheurs d’emlyon sont par ailleurs membres du groupement scidolyse, une association de chercheurs en IA de Lyon et Saint-Etienne. En interne, emlyon a développé deux centres de recherche avec des travaux sur l’IA et la science des données. L’AIM (Artificial Intelligence in Management institute) qui étudie l’impact et les opportunités business de l’IA et Quant, qui étudie les frontières entre l’humain et la technologie, les mondes réels et virtuels. 

 

Une école qui encourage et accompagne ses étudiants à monter des projets autour de l’intelligence artificielle

Le makers’ lab, qui se donne pour mission de permettre à tous les étudiants de prototyper leurs idées en un temps record et ainsi de favoriser leur esprit d’innovation, les forme également à l’utilisation de tout un panel de logiciels professionnels lors d’afterworks organisés plusieurs fois par mois. En plus de logiciels comme Photoshop (montage photo), Premiere Pro (montage vidéo) ou encore Illustrator (création graphique vectorielle), les étudiants peuvent suivre s’ils le souhaitent des formations autour de l’intelligence artificielle : NLU (Natural Language Understanding), IBM Watson, Data literacy … Par ailleurs, le makers’ lab organise des makers’ bootcamps : durant 4 journées entières, étudiants, membres du staff, alumni, incubés et professeurs qui le souhaitent vont développer un projet de A à Z en apprenant tout un tas de compétences. Parmi les projets, certains ont trait à l’intelligence artificielle. Enfin, le makers’ lab organise des design sprints. En 4 jours, l’objectif est de faire décoller son idée de projet entrepreneurial grâce à toute une équipe d’experts (business, tech & design). Les porteurs de projets utilisant de l’intelligence artificielle ont donc l’opportunité de booster leur projet en un temps record. 

Les projets d’étudiants autour de l’intelligence artificielle ne sont, eux non plus, pas rares : Hubert Beroche, alors étudiant en 3ème année du Programme Grande Ecole, a par exemple lancé en 2019 Smart World, un tour du monde des smart cities pour comprendre comment l’intelligence artificielle pourrait rendre nos villes plus intelligentes et durables. D’autres étudiants d’emlyon ont lancé AI for tomorrow, un projet qui vise à (re)penser le monde de demain grâce à l’intelligence artificielle au travers de webinars et articles, mais aussi de (re)construire le monde de demain grâce à l’intelligence artificielle au travers de de leur innovation challenge. Parmi leurs mentors et intervenants, on retrouve de grands noms du domaine comme : Cédric Villani (Lauréat de la Médaille Fields), Luc Julia (Directeur innovation de de Samsung et co-créateur de Siri), Thomas Serval (ex directeur chez Google et Microsoft), Elise Buckle (conseillère stratégique à l’ONU) …

 

Une formation qui ouvre la porte des plus grandes entreprises du monde de la tech 

emlyon business school est depuis 4 années consécutives la 2ème business school française qui prépare le mieux ses étudiants à l’employabilité, d’après le Times Higher Education. Ce classement relève l’adéquation entre les compétences développées par les étudiants d’emlyon et les attentes du marché. En science des données et intelligence artificielle, d’après Benoît Loeillet, professeur associé à emlyon, les étudiants développent 3 compétences : “Premièrement, ils développent des compétences techniques et leur capacité à s’approprier tous ces nouveaux outils. Deuxièmement, ils maîtrisent les enjeux à intégrer ces nouveaux outils aux métiers et business aujourd’hui. Enfin, ils développent des compétences-clés en développant leur regard critique vis-à-vis des outils et des données aujourd’hui utilisées, également en cernant les enjeux liés à cette discipline (éthiques, organisationnels, juridiques, …) que l’on retrouve dans plus en plus de domaines”. Ces compétences permettent aux étudiants ayant suivis ces cours et parcours de s’ouvrir de nouvelles opportunités, comme des fonctions de consultant en IA ou data, de data analyst, digital analyst, data manager, expert data visualization, chief data officer, data project manager, ai project manager, data protection officer ou encore forme de véritables entrepreneurs comme Darren Chout, qui a fondé Inner Home, une startup qui propose des visites physiques de biens immobiliers en réalité augmentée. Certains étudiants d’emlyon accèdent ainsi à des postes au sein de grands groupes tech comme les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), des cabinets de conseil ou encore des startups.

 

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Vous pourriez aussi aimer :
À une semaine du dévoilement officiel des résultats du concours BCE, de nombreuses rumeurs de fuites de ces derniers circulent…