Emmanuel Macron fait le point sur les 100 jours lors d’une interview télévisée

C’est finalement depuis la Nouvelle-Calédonie que le chef de l’État, Emmanuel Macron, s’est exprimé lundi 24 juillet 2023, pour honorer le rendez-vous de la fin des 100 jours qu’il avait lancé le 17 avril 2023 pour sortir de la crise de la réforme des retraites.

Emmanuel Macron s’était donné 100 jours pour relancer son quinquennat

Trois jours après la promulgation de la réforme des retraites, Emmanuel Macron avait pris la parole lors d’une courte allocution télévisée le lundi 17 avril 2023 afin de redonner des perspectives et un cap à la France, notamment en plaçant son second quinquennat sous le signe de « l’indépendance » et de la « justice ». Il avait alors détaillé trois « grands chantiers » en se donnant 100 jours (jusqu’au 14 juillet), pour « faire un premier bilan ».

Dès lors, le Président de la République avait précisé les trois « grands chantiers » avec en premier lieu le travail. Dans ce « nouveau pacte de la vie au travail », l’exécutif avait comme priorité la réforme du lycée professionnel et celle du Revenu de solidarité active (RSA) tout en engageant des négociations pour améliorer les revenus des salariés, faire progresser les carrières, mieux partager la richesse, améliorer les conditions de travail, trouver des solutions à l’usure professionnelle ou encore accroître l’emploi des seniors et aider aux reconversions.

En second lieu, le chef de l’Etat avait développé son idée de la « justice et de l’ordre républicain », avec la poursuite des embauches de forces de l’ordre et de magistrats. Sans entrer dans les détails alors que le sort du projet de loi immigration est en suspens, il avait aussi cité la lutte contre l’immigration illégale.

En dernier lieu, le troisième « grand chantier » annoncé lors de cette allocution était celui du « progrès pour mieux vivre » avec deux priorités déjà identifiées durant sa campagne présidentielle, celle de l’école – « qui doit renouer avec l’ambition d’être l’une des meilleures d’Europe » – et de la santé.  « Nous avons devant nous 100 jours d’apaisement, d’unité, d’ambition et d’action au service de la France », avait-t-il conclu.

Lire plus : Déficit budgétaire et dette publique : Le budget 2024 symbole de baisse des dépenses

A l’issue des 100 jours, Emmanuel Macron dresse un bilan de sa politique

Le chef de l’Etat avait renoncé à s’exprimer le 14 juillet alors que le pays venait de traverser plusieurs nuits de violences urbaines à la suite de la mort du jeune Nahel M., or comme le confie un ministre Aux Echos, « il avait lui-même donné le rendez-vous de la fin de ces ‘100 jours’, il aurait été étrange qu’il ne l’honore pas ». Chose promise, chose due, le président de la République a répondu, depuis Nouméa en Nouvelle-Calédonie, aux questions de TF1 et France 2, le lundi 24 juillet 2023.

Emmanuel Macron a fait le bilan de ces fameux « 100 jours d’apaisement » en répétant maintenir sa confiance à Elisabeth Borne à la suite du troisième remaniement gouvernemental de la Première Ministre qui a eu lieu la semaine dernière. Parmi les différentes priorités évoquées par le Président, qualifiant le chantier de l’école comme étant « immense », le Président a aussi évoqué les « limites » et les « difficultés » de la réforme du baccalauréat lancée sous Jean-Michel Blanquer. Il a ainsi annoncé qu’un nouveau calendrier des épreuves sera un des gros dossiers de Gabriel Attal, nouveau ministre de l’Education nationale, dans les prochaines semaines. 

Quelques semaines après les douloureux épisodes des émeutes qui ont éclaté après la mort de Nahel, le Président a martelé que « l’ordre, l’ordre, l’ordre » serait au cœur de son action lors des prochains mois.

Enfin, alors que la France connaît un épisode de sécheresse, le chef de l’Etat a estimé qu’on « est mieux prêt que l’année dernière ». Il a aussi annoncé un grand chantier sur les enjeux écologiques en confirmant que les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, «secteur par secteur», et les «investissements» nécessaires pour y arriver, seront présentés à la «fin de l’été». Nous allons investir dans l’écologie, a-t-il promis, évoquant «plusieurs milliards d’euros dès l’année prochaine».

Lire plus : Le gouvernement présente France Travail, le projet pour atteindre le plein-emploi

Pour conclure, à l’issue d’une interview télévisée de 31 minutes, Emmanuel Macron a tenté de faire le point sur sa politique des 100 jours d’apaisement tout en fixant un cap pour les mois à venir : « le cap du pays, c’est l’indépendance et la justice ».

Damien Copitet

Je suis étudiant à SKEMA BS après deux années de classe préparatoire au lycée Gaston Berger (Lille). Nous nous retrouvons toutes les semaines pour l'actualité en bref

Vous pourriez aussi aimer