Concilier entrepreneuriat et études : c’est possible !

Que vous souhaitiez financer vos études, valoriser un projet innovant ou étoffer votre CV, il est possible de cumuler les statuts d’entrepreneur et d’étudiant. Pour les futurs diplômés, créer une micro-entreprise permet de développer une activité dans un cadre simplifié, en parallèle de la poursuite d’études. Découvrez quelques conseils pour mettre en place cette double activité dans les meilleures conditions.

 

Lire plus : Comment progresser le mieux en prépa en faisant le moins d’efforts possible ?

Comment créer sa micro-entreprise en étant étudiant ?

De plus en plus d’étudiants choisissent de s’investir dans la voie de l’entrepreneuriat tout en continuant leurs études. Qu’il s’agisse de réaliser des missions ponctuelles ou de développer une activité régulière, le statut d’autoentrepreneur offre les dispositions simplifiées pour concrétiser ce projet.
Si vous êtes majeur, créer sa micro-entreprise consiste à remplir une déclaration en ligne. Cependant, il faut que l’activité envisagée soit compatible avec votre statut d’étudiant. En effet, le site de l’URSSAF met à votre disposition une liste d’activités autorisées dans ce cas de figure.
Par ailleurs, faites des recherches préalables concernant l’incidence de votre future activité sur votre régime fiscal. En fonction de votre rattachement actuel, la création d’une micro-entreprise peut impacter le mode de calcul de l’impôt.
Enfin, sachez que vous êtes tenu de domicilier votre entreprise. Cela peut constituer une difficulté si vous n’avez pas d’adresse personnelle, lorsque vous logez en résidence étudiante, par exemple. Toutefois, votre propre domicile peut être différent de celui de l’entreprise. Il est donc possible d’opter pour l’adresse d’un parent.

 

Une fois vos déclarations achevées, vous pouvez commencer à facturer les services qui relèvent de votre nouvelle activité. Les obligations auxquelles vous êtes tenu dans ce cadre dépendent des choix formulés lors de la création de l’entreprise. Veillez à bien respecter ces obligations, sous peine de sanctions de la part de l’administration.

Comment allier une micro-entreprise et des études ?

Le choix de s’investir à la fois dans une aventure entrepreneuriale et dans les études représente un défi. Une bonne planification est requise, afin de ne pas compromettre l’un ou l’autre des projets.
À l’image de l’investissement dans le suivi des cours, la productivité de l’activité réclame de l’organisation et une grande autonomie. Ainsi, vous devez impérativement définir la gestion de votre temps en veillant à garder des moments de respiration. La prise en compte du stress est aussi un point crucial. Bien que vous ne soyez pas redevable de charges en l’absence de chiffre d’affaires, la création d’une entreprise peut entraîner des frais indirects.
Bien qu’elle comporte des défis, l’aventure conjointe de l’entreprise et des études reste accessible à tous. Pour les projets les plus spécifiques, le statut national d’étudiant-entrepreneur a même été créé.

Pour les bénéficiaires, celui-ci permet d’avoir accès aux prestations spécifiques du Pépite incubateur. Le jeune entrepreneur reçoit l’accompagnement d’un enseignant et d’un tuteur externe spécialisé. Cette solution offre aussi la possibilité de demander un aménagement de ses horaires ou de faire une pause dans sa formation pour se consacrer à son activité. L’aide est également articulée autour des appuis matériels. Le nouveau créateur peut disposer de locaux ou d’accès aux espaces documentaires de référence. À la fin du cursus, les apprenants peuvent certifier les connaissances acquises au cours de celui-ci en passant le diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur (D2E).

Vous pourriez aussi aimer