Comment aborder une épreuve de mathématiques ? : Les 4 heures détaillées

Il est important de noter que les mathématiques ont coefficient important aux concours, ils ne sont donc pas à négliger.

Après deux ans de classe préparatoire, vous arrivez aux concours, vous avez toutes les connaissances nécessaires pour réussir cette épreuve. Vous connaissez vos théorèmes, vos formules. Vous les avez répétés sans cesse durant les exercices de cours, les colles et les DS.

Il ne vous manque plus que la méthode, une stratégie pour aborder l’épreuve. Dans cet article, vous retrouverez la stratégie pour aborder une épreuve de maths avec les 4 heures détaillées.

 

La lecture du sujet, étape à ne surtout pas négliger

L’épreuve débute. Avant de commencer à rédiger, il vous faut d’abord prendre connaissance du sujet. C’est le but de la lecture du sujet.

La lecture du sujet, ce n’est pas juste tourner les pages et savoir combien il y a de pages dans le sujet. C’est lire l’entièreté de ce dernier, prendre connaissance des questions qui composent chacun des exercices.

La lecture du sujet est une phase importante car :

–        Elle vous permet de repérer les points faciles à prendre, ce sont souvent les premières questions des exercices qui ont ce rôle.

–        Elle vous aide à distinguer les questions classiques, qui retombent chaque année et dont la méthode vous est connu si vous avez bien travaillé les annales, des questions difficiles.

–        Vous anticipez grâce à elle, les méthodes et les automatismes à adopter pour répondre à certaines questions du sujet.

Enfin, la lecture du sujet est primordiale pour les exercices de probabilités. L’analyse de l’énoncé de ce type d’exercice est indispensable pour comprendre ce dernier. Vous remarquerez que les premières questions de ces exercices sont des questions de compréhension de l’énoncé.

Vous retrouvez un article précédemment écrit pour mieux comprendre l’importance de la lecture du sujet.

Le temps consacré à la lecture du sujet varie selon les candidats. Il vous faut en moyenne 15 à 30 min pour lire l’intégralité du sujet.

 

Lire plus : Pourquoi réviser avec des annales de maths BCE ?

 

La rédaction sur copie propre

Après une lecture complète du sujet, vous êtes prêt à entamer la rédaction sur copie propre.

Les premières questions des exercices sont souvent des questions classiques, ils sont surtout là pour vous mettre dans le bain. Prenez le temps de répondre à ces questions, car elles vont vous permettre de bien démarrer et de vous assurer des points faciles à obtenir.

Lors de la rédaction, faites ATTENTION aux théorèmes et arguments que vous mettez dans votre raisonnement : Il est primordial de les écrire en entier, car l’absence d’argument ou le manque de précision dans ces derniers rend souvent vos réponses irrecevables. Pour éviter cela, faites des phrases simples pour les argumentsApprenez vos théorèmes par cœur pour éviter tout oubli.

La stratégie la plus importante selon moi, est de traiter un maximum de question dont vous êtes capable de répondre, cela vous assurera un minimum de point convenable pour l’épreuve.

Si vous n’arrivez pas à répondre à certaines questions, laissez-les un blanc de quelques lignes, voire d’une demi-page. Vous y reviendrez plus tard en fin d’épreuve. Vous serez sûrement capable de répondre à des questions qui se trouvent plus loin dans le sujet.

Il y a une stratégie importante à adopter pour cela. Car il vous faut au préalable distinguer les questions qui peuvent être passés et qui seront sans conséquence dans la suite de l’exercice :

–        Les questions où le résultat vous est fourni par le sujet sont les seules questions où vous pouvez admettre le résultat. Par exemple, les questions dont l’intitulé commence par « Montrer que »

–        Les questions où on vous demande de déterminer le résultat ne peuvent être passés, car chaque résultat peut être utilisé dans les questions suivantes.

–        Et enfin, les questions où il est nécessaire d’utiliser les résultats des questions précédentes. Par exemple, les questions commençant par « En déduire que ».

Si vous n’arrivez pas à bout de votre raisonnement pour une question, écrivez tout de même un maximum d’arguments. Vous aurez ainsi au minimum quelques points sur la question (ce qui est déjà mieux que rien).
Par exemple pour une question où vous utilisez la méthode de la récurrence, vous bloquez dans les calculs de l’hérédité. Écrivez tout de même l’initialisation et le début de la rédaction de l’hérédité, laissez un blanc. Et revenez si vous avez encore du temps à la fin, sinon admettez le résultat (l’hypothèse que vous souhaitez montrer).

Pour la partie calcul, si vous n’êtes pas sûr de vos calculs, n’hésitez pas à prendre le temps de le faire au brouillon d’abord avant de l’écrire sur copie propre. Ce serait dommage que votre résultat soit faux à cause d’une erreur de calcul dans les étapes intermédiaires.

Vous retrouverez dans cet article, plus de détail pour savoir comment sélectionner les questions à aborder.

La bonne lecture des bonnes copies de mathématiques vous permet d’assimiler le type de rédaction qu’il faut avoir le jour des épreuves pour obtenir la meilleure note possible.
De même, vous trouverez dans cet article, l’importance de la rédaction en mathématiques.

 

 

Revenir sur les questions qui ont été passé

Selon votre gestion du temps, il devrait vous rester 20 à 30 minutes pour cette partie, car vous avez été en mesure de traiter toutes les questions que vous étiez en mesure de répondre.

Lorsque vous avez rédigé sur copie propre, vous avez certainement passé des questions où vous n’arriviez pas à répondre.
ATTENTION : Lorsque vous n’arrivez pas à trouver la réponse d’une question où le résultat, vous est donné, utilisez la formule « On admet le résultat (…) de la question (…) ». Ne passez JAMAIS les questions où le résultat ne vous est pas fourni (sauf si vraiment, vous n’arrivez pas à y répondre et qu’il se situe en fin d’exercice).

Dans cette partie, prenez le temps qu’il vous faut pour réfléchir au raisonnement à appliquer. Car vous avez déjà abordé toutes les questions « simples » du sujet.

 

Lire plus : Nos conseils pour réussir l’épreuve de mathématiques HEC !

 

La relecture de la copie, dernière étape qui conclut qui les 4 heures

La relecture de votre copie est une partie importante à ne pas négliger. Les fautes d’orthographes et les erreurs de calculs peuvent être fréquents. Attention aux erreurs de calculs ! Ils pouvent fausser votre résultat et impacter les questions suivantes qui dépendent de ce dernier. De même, les correcteurs ne sanctionneront pas à la même hauteur les fautes d’orthographe, donc à éviter aussi.

Il vous sera plus utile de prendre le temps de relire votre copie que de continuer à répondre à une n-ième question alors que vous n’êtes peut-être pas sûr de votre résultat.

Votre copie est certainement très longue après 4 heures d’épreuves. La relecture sera elle-même longue. Pour cela je vous conseille prendre 5 à 10 minutes pour relire votre copie.

David Yu

Étudiant à SKEMA BS à l'issue de deux années de classe préparatoire au Lycée Rodin. J'ai à coeur d'aider les étudiants en mathématiques et en chinois

Vous pourriez aussi aimer