ESH ESCP/SKEMA 2020 – Copie d’Amar (19/20) – Analyse

👉La copie d’Amar👈

Voici une excellente copie de l’épreuve d’ESH ESCP/SKEMA 2020, sur le sujet : “Faut-il craindre le retour de la concentration industrielle ?”. La lecture des bonnes copies est un excellent moyen de progresser et d’exceller le jour des concours.  

 

Quels sont les points positifs ?

Tout d’abord, l’accroche interroge directement les termes du sujet. En effet, on s’aperçoit que l’aspect actuel du sujet est tout de suite questionné, à l’aide d’une référence actuelle. Cela permet de montrer au correcteur que vous vous interrogez de suite aux problèmes du sujet et que vous n’essayiez pas de plaquer une accroche toute faite, ce qui mettra le correcteur dans de bonnes conditions. On peut également voir que les différents termes du sujet sont tous aborder de manière très explicite et extrêmement détaillée. En effet, les deux sens du verbe craindre sont distingués, ce qui était un aspect TRÈS IMPORTANT du sujet. La distinction de ces deux sens permet également d’affiner la construction du plan.  De plus, l’échelle, la dimension historique et actuelle, l’aspect à court et long terme du sujet ainsi que l’interprétation du verbe falloir sont mentionnées. Au final, l’introduction recouvre toutes les tensions de l’intitulé du sujet, comme le montre la problématique qui reprend en deux questions tout ce qui a été énoncé auparavant. Au niveau du développement, les auteurs classiques du sujet sont évoqués (comme KRUGMAN ou l’école schumpéterienne par exemple) comme des auteurs plus actuels et « rares » chez les candidats (LÉVÊQUE, ROTH…) ce qui permet de fortement se distinguer. Il y a également des exemples d’actualité précis (comme le protectionnisme aux États-Unis) mais également historiques, ce qui était très important. Cette copie se distingue aussi grandement des autres grâce aux graphiques très précis. La maitrise de certaines notions microéconomiques était donc très importante pour ce type de sujet afin d’atteindre une excellente note. Le graphique de KRUGMAN, qui allie maitrise de ces notions et exemple historique était d’ailleurs une référence très efficace pour se différencier des autres candidats.

 

Que manquait-il pour avoir 20/20 ? 

Certaines fautes d’orthographes ont peut-être pu influencer le correcteur pour ne pas mettre 20/20 à cette copie. De plus, la dernière partie et la conclusion sont assez courtes, ce qui peut s’expliquer par un manque de temps du candidat. Certaines fautes auraient pu donc être également évitées avec un peu plus de temps. De plus, le verbe craindre au sens de « s’attendre à » est moins abordé que son premier sens car il n’est évoqué qu’en troisième partie.  

 

Ce qu’il faut retenir :

Après la lecture de cette copie, on s’aperçoit que pour ce type de sujet, les graphiques et la maitrise de certaines notions microéconomiques font énormément la différence. Une bonne maitrise technique de ces notions pouvait donc assurer déjà une bonne note. De plus, on peut retenir que l’introduction n’est vraiment pas à négliger, car elle est une des parties les plus importantes de la copie. En effet, une grosse introduction qui essaie de recouvrir au maximum toutes les tensions du sujet peut déjà vous assurer une bonne note. Il est aussi très important de bien gérer son temps, ce qui semble avoir manqué à cette copie pour avoir la note maximale.

N’hésitez pas à lire d’autres bonnes copies sur le site ! 

  

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer :
Voici une série de méthodes qu'il faut impérativement maîtriser concernant le chapitre fondamental sur les Intégrales.