Espagnol LV1 ELVI 2022 – Analyse du sujet

Découvrez sans plus attendre l’analyse du sujet d’Espagnol LV1 ELVI 2022 tombé au concours pour les prépas ECS, ECE et ECT. C’est un sujet qui se divise en plusieurs parties : Version, thème, question de compréhension de texte et essai. 

Thème :

Dans l’ensemble, quelques constructions grammaticales et expressions idiomatiques ont pu poser problème, ainsi que certains mots de vocabulaire. Il fallait notamment maîtriser sa conjugaison, et plus particulièrement l’imparfait, le passé simple et le conditionnel présent.

La difficulté résidait notamment dans ces passages :

En m’écoutant : al+ infinitif qui traduit la simultanéité de l’action

« N’est-ce pas ce que vous attendez de moi, que je vous livre des images surgies de nulle part assorties des propos désordonnés que vous pourriez interpréter à votre guise? » : ¿No es eso lo que quiere de mí, que le entregue imágenes que aparecen de la nada complementado con palabras desordenadas que pueda interpretar a su antojo/ como quiera ?

« vos expressions en disent aussi long que vos mots » : Sus expresiones dicen tan como sus palabras

Utilisation de soler+ infinitif traduisant l’habitude « sa manière de me scruter avait tendance à me mettre mal à l’aise » : su manera de escrutarme solía incodomarme.

À devoir soutenir son regard, j’ai constaté que ses yeux étaient d’un vert changeant, virant parfois au gris, parfois au brun : Al tener que mirarlo, me di cuenta que sus ojos eran de un verde cambiante, a veces se volvían grises, a veces marrones.

 

Enfin quelques mots de vocabulaire pouvaient poser problème :

Prendre des notes : tomar notas/ apuntes

Joindre : adjuntar

Un dossier : un expediente

Un cabinet : un consultorio (et non gabinete qui fait référence aux représentants de l’État)

Un divan : un diván

Objecter : objetar

Scruter : escrutar, escudriñar

 

La version :

Ce dialogue mêlait un vocabulaire précis et de nombreuses constructions grammaticales et tournures idiomatiques.

Mirar con asombro : regarder avec étonnement

El asombro de aquella estúpida pareció aumentar y tal vez con el deseo de compartirlo o de pedir consejo ante algo que no alcanzaba a comprender, volvió su rostro hacia un compañero ; me miró nuevamente a mí : L’étonnement de cette stupide femme sembla augmenter, et peut être, désirant le partager ou demander conseil à propos de quelque chose qu’elle n’arrivait pas à comprendre, elle tourna son visage vers un collègue ; elle me regarda de nouveau.

Un recibo : un reçu

Un compañero de baraja : un compagnon de jeu

Devolver: rendre

Balbucear: bafouiller, balbutier

Tartamudear : bégayer

« El otro sonríó con infinita estupidez, pero con el propósito de querer mostrar viveza » : l’autre souriait avec une stupidité infinie, mais dans le but de vouloir montrer de la vivacité.

Terminante: catégorique

“Exclamé con violencia mientras comenzaba a irritarme un lunar con pelos largos que esa mujer tenia en las mejillas”: m’exclamai-je violemment, alors qu’un grain de beauté avec de longs poils que la femme avait sur les joues commençait à m’énerver/m’agacer.

Una harpía: une femme vénale

 

Expression écrite :

¿Cómo valora el autor las soluciones a la crisis propuesta por el gobierno español y qué consejos le da al gobierno?

 

Dans l’ensemble, certains passages du texte étaient difficiles à comprendre étant donné le vocabulaire précis, d’autant plus si le contexte de la crise sanitaire frappant sévèrement l’Espagne vous était inconnu. Néanmoins, le texte offrait de nombreux arguments pour répondre à cette première question qui demandait de s’intéresser aux solutions proposées par le gouvernement espagnol pour résoudre la crise, ainsi qu’aux conseils donnés par l’auteur.

Pour cela, on pouvait souligner les propos positifs de Daniel Bernabé à propos du rôle primordial joué par Yolanda Díaz, Ministre du Travail, qui selon lui a su redonner à ce Ministère la place qu’il méritait, mais également la présence essentielle des syndicats.

Il fallait également nuancer en s’appuyant également sur l’avis plus mitigé de l’auteur à propos de la ministre : Daniel Bernabé dénonce en effet la politique représentative de la ministre. 

 

 

¿Cree usted que el Estado de bienestar es una preocupación urgente de las sociedades hispanohablantes? Argumente su respuesta con dos ejemplos

 

L’essai portait quant à lui sur la notion de l’État Providence dans les sociétés hispanophones et invitait donc les candidats à argumenter sur le rôle de l’État, le chômage, la santé et l’éducation au sein de ces pays. Face à un sujet si large, il était nécessaire de cibler deux exemples précis afin de bien répondre à la question.

Après avoir défini la notion d’État Providence, vous pouviez alors affirmer que l’État Providence n’est pas la préoccupation majeure de certaines sociétés hispanophones, en s’appuyant par exemple sur la violente révolte sociale qui a frappé Chili en 2019 : les chiliens dénonçaient alors le modèle économique dans lequel la notion d’État interventionniste est quasiment inexistante dans un pays où l’éducation, les retraites et la santé sont privées ou de mauvaise qualité. Cependant, la réforme constitutionnelle chilienne en cours depuis 2020 peut s’avérer être symbole d’espoir et de changement vers une société au sein de laquelle l’État Providence aurait une place plus importante.

Les exemples étant nombreux, il était nécessaire de ne pas faire de généralités et de bien démontrer les particularités des mécanismes de protection sociale des différents pays.

Elisa De Figueiredo

Actuellement à l'EDHEC après deux ans de prépa ECE au Lycée Marcelin Berthelot, j'ai à cœur d'aider les étudiants en langues!

Vous pourriez aussi aimer