Espagnol : maîtrisez le subjonctif !

Le subjonctif présent et le subjonctif imparfait sont à maîtriser pour les concours tant il sont des incontournables de la langue espagnole. Ils interviennent en effet dans beaucoup de phrases, il faut donc bien penser à se demander quand les mettre : cet article aura pour but de vous aider à répondre à cette question !

 

Préambule 

Tout d’abord, en thème, il faut se poser deux questions avant de traduire une phrase qui comporte une subordonée : 1) faut-il mettre du subjonctif ? Si oui, 2) du subjonctif présent ou imparfait ?

Si la principale est au présent, au passé composé ou au futur, alors il faut utiliser le subjonctif présent.

Si celle-ci est à l’imparfait, au conditionnel ou au prétérit, alors il faut utiliser le subjonctif imparfait.

 

Lire plus : 4 étapes pour hacker l’espagnol aux concours 

 

Le subjonctif après les conjonctions

Il faudra toujours mettre du subjonctif après ces conjonctions qui expriment :

  • La restriction ; sin que, a no ser que, a menos que, etc.
  • Le but ; para que, hasta que, de manera que, de modo que
  • La cause ; ya que, por miedo de que, en caso de que
  • Le souhait ; ojalá que
  • Le regret ; es una pena que, es una lástima que
  • Le doute ; quizás, tal vez.

Exemple : « il n’est peut-être pas trop tard pour être ambitieux » se traduit par « quizás no sea demasiado tarde para ser ambicioso ».

 

Le subjonctif après certains verbes

De même qu’il faudra toujours mettre du subjonctif après ces verbes qui expriment :

  • Un ordre ; querer que, ordenar que, decir que, mandar que,
  • Un désir ; desear que, esperar que
  • Un conseil ; aconsejar que, persuadir que, proponer que
  • Une obligation ;  Ser necesario que, hacer falte que
  • Une interdiction ; prohibir que, impedir que
  • Un sentiment ; me gusta que, me encanta que, preferir que, me sorprende que, etc.
  • Une prière ; pedir que, rogar que
  • Une crainte ; temer que, tener miedo de que
  • Un encouragement ; animar alguien a que, incitar a que…

Exemple : « je lui ai conseillé de viser le TOP 3 »se traduit par « le aconsejé que apuntara/apuntase el TOP 3 ».

 

Les cas particuliers

  • Pour traduire une phrase commençant par « quand », il faut mettre du subjonctif. Ainsi « quand je serai grand, je serai pompier » donne « cuando sea mayor, seré bombero » avec la principale qui reste au futur !
  • Pour traduire « comme tu veux », on dira « como quieras ».
  • On mettra du subjonctif après une forme négative : no creer que, no opinar que, no pensar que… Exemple : no pienso que sea tan fuerte.
  • Il faudra toujours du subjonctif imparfait après « como si». Exemple : como si fuera.
  • De même, il faudra toujours du subjonctif présent après de l’impératif négatif. Exemple : no bebas.

 

Ainsi le subjonctif est omniprésent en espagnol et il est très important de bien le maîtriser. Il faut évidemment maîtriser les terminaisons du subjonctif présent et imparfait avant d’apprendre les cas d’usage de ce dernier !

Bon courage. 

Imad-Eddine

Étudiant à Neoma et rédacteur chez Mister Prepa, je fais de l’égalité des chances une affaire personnelle !

Vous pourriez aussi aimer