Espagnol : structures à maitriser ! #02

1) Traduire le « on »

Le on, fréquemment utilisé en français, peut se traduire de 3 manières différentes en Espagnol :

  • SE + verbe conjugué

Lorsque le « on » traduit une habitude, un conseil, une vérité générale, « on » se traduit par « se + verbe conjugué » en espagnol.

Exemples :

Dans cette région, on mange bien = En está región, se come bien. 

→ Ici, il s’agit d’une vérité générale, personne n’est réellement impliqué personnellement dans le « on ».

En France, on commence les cours à 8h = En Francia, se empeza las clases a las ocho.

→ Le « on » représente une habitude dans cette phrase.

ATTENTION : Dans les deux exemples précédents, le verbe est conjugué à la 3e personne du singulier. Il existe néanmoins des situations qui obligent l’utilisation de la 3e personne du pluriel. Il faut donc distinguer différents cas de figure :

1er cas : le COD est une personne

Exemple :

On voit des promeneurs le long de la plage.

 

Personnes physiques non déterminées

 

Ici, le COD est bien une personne physique ; ce sont des promeneurs. Mais, nous ne pouvons précisément déterminer qui ils sont. On n’utilise donc pas « a » devant le COD.

Dans ce cas, le verbe doit s’accorder avec le COD

= Se ven caminantes a lo largo de la playa.

Exemple :

On récompense les gagnants des jeux olympiques.

 

Personnes physiques déterminées

 

Ici, le COD est bien une personne physique et on peut déterminer précisément qui ils sont. On utilise lors la préposition « a » devant le COD.

Dans ce cas, le « on » devient sujet de la phrase et on utilise donc la 3e personne du singulier.

= Se recompensa a los ganadores de los Juegos Olímpicos

Il est important d’être vigilant à cette règle car une erreur peut changer tout le sens de la phrase !

= Se recompensan los ganadores de los Juegos Olímpicos = Les gagnants des Jeux Olympiques se récompensent.

 

2e cas : Le COD est une chose, un objet

Dans ce cas, le verbe s’accorde toujours avec le COD.

Exemples :

On voit des oiseaux au printemps = Se oyen pájaros en primavera

On entendu du bruit = Se oye ruido.

 

  • UNO

Cette traduction du « on » est utilisée dans deux cas de figure : lorsqu’on a un verbe pronominal, ou lorsque la personne qui parle n’utilise pas « je » mais s’inclue dans un « on ».

Exemple : On en a marre de tes crises ! = ¡Uno está harta de tus crisis!

Le sujet est fortement impliqué dans le « on ». De plus, il ne s’agit pas ici d’une vérité générale ou d’une habitude, c’est un fait au moment précis où le sujet parle. 

Exemple : On se met en colère pour rien ! = ¡Uno se enfada para nada!

Se mettre en colère = enfadarse. On est donc en présence d’un verbe pronominal. La traduction de on est bien « uno ».

A noter que si le sujet est féminin, on peut utiliser « UNA ».

ATTENTION : cela dépend du contexte et des traductions mais souvent, il est plus facile en français de traduire UNO/UNA par VOUS pour que la phrase ait du sens en traduction.

 

  • 3e personne du pluriel

On utilise la 3e personne du pluriel pour traduire le « on » lorsque la personne qui parle est totalement exclue.

Exemple : On m’a volé mon téléphone = Me robaron mi teléfono.

Ici le locuteur n’est pas inclus dans le on, ce sont bien des personnes extérieures qui incarnent le on. On utilise donc la 3e personne du pluriel.

 

  • Utilisation de « nosotros »

Il est vrai que le « on » peut facilement être remplacer par « nous ». Traduire « on » par « nosotros » n’est pas une faute en soit, un hispanophone comprendra très bien ce que vous voulez dire. Néanmoins, dans le cadre des concours, le correcteur peut penser que vous cherchez à contourner la difficulté si vous utilisez cette traduction. Nous vous conseillons donc d’éviter cette traduction, et de l’utiliser uniquement en dernier recours si une des trois autres traductions ne convient pas.

 

 

2) Obligation personnelle, impersonnelle…

Il existe 3 types d’obligations en espagnol :

  • Obligation impersonnelle (le sujet n’est pas exprimé)

Hay que + inf

Es necesario que + inf

Hace falta + inf

Exemple : Il faut nourrir le chat = Hay que dar a comer al gato.

Ici personne n’est impliqué personnellement dans l’obligation. C’est pour cela qu’on utilise l’obligation impersonnelle.

 

  • Obligation personnelle (le sujet est exprimé)

Tener que + inf

Deber + inf

A noter que « deber » est utilisé pour exprimer une obligation morale tandis que « tener que » est utilisé pour exprimer une obligation impérative.

Exemples :

Je dois revoir mon cours d’espagnol = Tengo que repasar mi curso de español.

Je dois aimer ma grand-mère = Debo ayudar a mi abuela. 

 

  • Obligation mixte (personnelle et impersonnelle)

Es necesario que + subj

Hace falta que + subj

Es precio que + subj

Es menester que + subj

Exemples :

Je dois aller travailler = Hace falta que vaya a trabajar.

Ces obligations peuvent être utilisées aussi bien dans un contexte d’obligation personnelle qu’impersonnelle.

Vous pourriez aussi aimer