Zoom sur le subjonctif espagnol : conjugaisons, emplois

Hola, tu galères encore pour savoir comment conjuguer le subjonctif, qu’il soit au présent ou au passé ? Tu ne sais toujours pas dans quel cas tu dois l’utiliser, les règles qu’il faut suivre ? Si tu as répondu oui à au moins une de ces questions ou que tu as eu un petit doute, alors cet article est fait pour toi !

 

Si en revanche tu penses tout connaître de la conjugaison et des temps, n’hésite pas à regarder cet article sur la civilisation en espagnol !

 

Voir plus : ton guide pour bosser la civilisation en espagnol

 

Pour te résumer comment va se dérouler l’article, tu auras tout d’abord un rappel des conjugaisons, que ce soit pour le subjonctif présent ou le subjonctif imparfait avec les irréguliers qui concernent ces temps. Par la suite, tu pourras retrouver un récapitulatif des situations dans lesquelles tu dois employer le subjonctif, les règles à suivre et les pièges à éviter !

 

Rappel des conjugaisons :

 

Subjonctif présent :

En ce qui concerne les verbes réguliers, le subjonctif présent va les séparer en deux groupes :

Ceux possédant une terminaison en -AR qui se conjugueront de la sorte : -e, -es, -e, -emos, -éis, -en

De ceux qui se terminent par -ER et -IR qui suivront cette conjugaison : -a, -as, -a, -amos, -áis, -an

 

En ce qui concerne les irréguliers, ce sont les mêmes qu’aux présents : on reprend la première personnedu singulier à laquelle on modifie la terminaison selon la personne à laquelle on parle.

Par exemple, caber qui donne quepo devient quepa à la première personne du subjonctif présent, ou duermo deviendra duerma.

 

Enfin, trois irréguliers sont à connaître pour le subjonctif présent concernant les verbes « ir », « dar », et « saber ».

IR (aller) : vaya, vayas, vaya, vayamos, vayáis, vayan

DAR (donner) : dé, des, dé, demos, deis, den

SABER (savoir) : sepa, sepas, sepa, sepamos, sepáis, sepan

 

Concernant les autres conjugaisons du subjonctif, il faut connaître le subjonctif passé ainsi que le subjonctif plus-que-parfait qui peuvent t’être utiles lors de la concordance des temps.

En effet, une phrase au passé nécessitant du subjonctif à un certain moment ne sera pas juste si le subjonctif est au présent.

 

Le subjonctif passé :

Étant un temps composé, il se conjugue grâce à l’auxiliaire haber accompagné du participe passé que l’on veut utiliser.

Petit rappel de comment haber se conjugue à ce temps-là : haya, hayas, haya, hayamos, hayáis, hayan

 

Le subjonctif plus-que-parfait :

Comme le subjonctif passé, le subjonctif plus-que-parfait est un temps composé, sa formation est donc semblable à ce dernier, avec le verbe haber conjugué accompagné du participe passé choisi.

 

Petit rappel de la conjugaison de haber à ce temps : hubiera, hubieras, hubieras, hubiéramos, hubierais, hubieran

 

Si tu sais que tu as des problèmes avec les conjugaisons n’hésite pas à passer voir ces deux articles sur la conjugaison !

 

Voir plus : Les temps du présent en espagnol 

 

Voir plus : Les temps du passé en espagnol 

 

A présent, passons aux utilisations du subjonctif les plus communes :

 

Les verbes de volonté, sentiment, de préférence, de désir ou de souhait :

Ainsi, « querer que » (vouloir que), « desear que » (souhaiter que), « esperar que » (attendre/espérer que), « sentir que » seront suivis du subjonctif.

 

Par exemple :

Je veux que tu sois mon amie, donnera : Quiero que seas mi amiga

 

Lors d’une opinion à la forme négative :

Les structures qui seront les plus utilisées seront « no creer que » ou « no pensar que » (ne pas penser que), « no decir que » (ne pas dire que), « no parece que » (ne pas sembler que).

 

On peut prendre un exemple :

Je ne dis pas que tu es moche : no digo que seas feo.

 

Attention, à la forme affirmative, on utilisera l’indicatif !

 

Avec des verbes d’ordre, de prière, de conseil ou de recommandation

Il existe de nombreux verbes qui doivent être suivis du subjonctif dans ces catégories, ici te seront cité les principaux. Ce qu’il te faut retenir par la suite, c’est que dès que tu vois ces verbes il faudra absolument mettre le verbe qui suit au subjonctif, toujours en suivant la concordance des temps !

 

Voici quelques exemples de verbes : desear que, pedir que, exigir que, aconsejar que, ordenar que, proponer que, esperar que, rogar que, …

 

 

Lors de l’emploi de certaines expressions de l’obligation

Bien que certaines expressions de l’obligation ne nécessitent pas l’emploi du subjonctif, avec les expressions : hace falta que, es menester que, es necesario que le temps utilisé sera toujours celui-ci.

 

Par exemple :

Il faut que tu partes ! : Hace falta que salgas !

 

Le subjonctif peut aussi s’employer lorsque l’on émet une hypothèse, un doute

Comme elles servent à exprimer le doute, elles seront suivies du subjonctif en espagnol (alors qu’en français, on utilisera l’indicatif).

Petit point d’attention : en français, on met souvent un « que » après peut-être, alors qu’en espagnol, ce « que » n’apparait pas.

Les structures utilisées pour cette forme sont avec « quizás », ou « acaso » par exemple qui signifie tous les deux peut-être.

 

Afin de marquer une restriction

En effet, ici on utilisera le mot aunque, qui signifie dans ce cas même si.

Il s’agit de savoir, le mot aunque a deux significations, il peut donc exprimer une action réelle, certaine où on utilisera l’indicatif ou au contre une action qui n’est pas sûre et se verra donc suivit du subjonctif.

 

En résumé, lorsque l’on utilise aunque accompagné du subjonctif, cela signifie même si (+indicatif) en français, et au contraire quand aunque est accompagné de l’indicatif, cela se traduit par bien que (+subjonctif) en français.

 

Dans le futur de la subordonnée temporelle :

A partir du moment où l’on rencontre une proposition subordonnée temporelle au futur en français, avec « cuando » (quand, lorsque) ou « en cuanto » (dès que) alors le futur français sera à traduire par du subjonctif présent en espagnol.

 

Ainsi, une phrase d’exemple très bateau serait :

Quand je serai grand, je serai riche devient alors : Cuando sea mayor, seré rico

 

Aurélia Rotolo

Après une classe préparatoire provinciale à Nîmes, je fais aujourd'hui partie du programme GMT (Global Mobility Track) d'Audencia BS. Dorénavant mon nouveau challenge est de vous aider à réussir en prépa que ce soit en langues, en géopolitique ou même en méthodologie :)

Vous pourriez aussi aimer