Les États-Unis et le Japon depuis 1945, une rupture programmée ?

Cela fait maintenant plusieurs mois que vous avez découvert la prépa ECG et ses nombreux défis ! Vous devez déjà avoir bien présent à l’esprit votre objectif : les concours BCE et ECRICOME 2023. Rien que d’y pensez, vous devez être stressés (c’est normal), paniquer pour un rien toutes les trente secondes (encore plus normal). Bref, la période n’est pas à la joie. L’HGGMC n’échappe en général pas à ces problématiques puisqu’il s’agit en général d’une des matières les plus craintes par les élèves. Pour vous rassurer, il existe un moyen très simple même s’il est loin d’être suffisant : s’attaquer à des annales des années passées ou encore à des sujets originaux plus ou moins probables. Pour vous aider dans cette démarche, nous reprenons aujourd’hui notre vaste passage en revue d’analyses et de plan détaillés de géopolitique. Attention : l’idée n’est pas ici d’avoir la prétention de fournir un corrigé parfait, mais simplement de vous guider dans votre réflexion ! Bon courage à vous et bonne lecture ! Ces dernières années, les sujets comparatifs entre plusieurs blocs géopolitiques ont souvent eu la côte, avec notamment celui sur l’Europe et la Russie tombé à ECRICOME il y a quelques années et qui avait dérouté plus d’un candidat valeureux. Place donc aujourd’hui à un sujet concernant les relations et rapports de force entre les États-Unis et le Japon.

Sujet : Les États-Unis et le Japon depuis 1945, une rupture programmée ?

Définition des termes du sujet

  • Les États-Unis : on ne présente plus ce pays d’Amérique du Nord qui est aujourd’hui en corps l’unique (ou l’une des deux selon comment on décide de considérer la puissance chinoise) superpuissance mondiale, combinant à la fois soft power et hard power, mais également parfois considérée comme déclinante car connaissant de nombreuses limites internes comme externes ces dernières années. Ici, au vu de l’histoire commune au Japon et à la Chine, nous avons également besoin de voire les États-Unis dans une perspective plus historique, en revenant assez loin dans le passé pour parler de ce pays comme de celui ressorti grand gagnant de la seconde guerre mondiale.
  • Le Japon : seconde puissance économique mondiale pendant des décennies (de la fin des années 1960 jusqu’à 2010) et première puissance économique asiatique durant la même personne (aujourd’hui dépassée par la Chine), le Japon doit ici comme son homologue américain, dans le but d’une étude intelligente des relations entre les deux pays dans un passé récent, être remis une perspective historique et vu comme l’un des trois grands pays (avec le Troisième Reich allemand et l’Italie fasciste de Mussolini) ayant perdu la Seconde Guerre Mondiale… défaite subie… face aux États-Unis.
  • Depuis 1945 : quel bon sujet que celui qui nous donne d’office ses bornes historiques ! Ici on ne fera pas dans le faux suspens vu qu’on en a déjà parlé précédemment, 1945 désigne l’année de fin de la seconde guerre mondiale. D’un côté, il s’agit d’une année 0 pour un Japon ressorti détruit et meurtri de ce conflit. De l’autre, il s’agit de la date de l’officialisation du statut d’hyperpuissance des États-Unis.
  • Une rupture : il s’agit d’une coupure qui peut être plus ou moins brutale dans les relations entre deux entités (ici les États-Unis et le Japon). Il faut penser à bien interroger ce terme. Quelle est l’importance de cette rupture ? Est-elle durable, définitive ou bien temporaire ? Est-ce une rupture totale des relations ou ne concerne-t-elle que certains domaines (rupture économique, diplomatique, géopolitique…) ? Quelles sont les causes de cette rupture ?
  • Programmée : c’est finalement le contraire d’un évènement inattendu. Cet évènement était prévisible et plus ou moins organisé. La question qui demeure est : par qui et pourquoi ?

 

Problématique

Alors que les États-Unis ont grandement contribué à faire du Japon depuis 1945 la seconde puissance mondiale, pourquoi ceux-ci semblent-ils aujourd’hui s’éloigner voire même se confronter ?

Proposition de plan détaillé

I) A la fin de la seconde guerre mondiale, les États-Unis ont épaulé le Japon pour faire de celui-ci une puissance

  • Un occupant qui loin d’exploiter donne au pays occupé des moyens majeurs (réformes, modernisations, dévaluation de la monnaie, accès au marché américain) …
  • Pour en faire en l’espace de 20 ans la seconde puissance économique mondiale…
  • … Tout en assurant sa protection dans des temps géopolitiques des plus troublés.

II) Pourtant aujourd’hui le climat des relations entre États-Unis et Japon semble s’être grandement assombri

  • Le Japon, une puissance économique qui désormais menace les intérêts étatsuniens, un second « Pearl Harbor économique » dénoncé par Conelly dès 1971…
  • … Qui provoque des mesures américaines pour essayer de rétablir un certain équilibre dans les relations économiques entre les deux pays, et à s’en détourner
  • Une révolte progressive japonaise contre les relations et règles géopolitiques imposées par les États-Unis

III) Néanmoins, des relations qui demeurent la plupart du temps saines et qui ne demande qu’à être approfondies

  • Les États-Unis et le Japon, des problématiques internes non négligeables pour les deux pays à faire passer avant leurs contentieux
  • Des liens économiques qui continuent de perdurer aujourd’hui malgré les dissensions entre deux des trois pôles de la Triade dans la mondialisation
  • Des intérêts communs à défendre en Asie, notamment face à la montée en puissance géopolitique de la Chine, imposant aux États-Unis et au Japon d’avancer aujourd’hui main dans la main

 

Lire plus: La Chine et le Japon, un conflit inévitable ?

Julien Vacherot

Étudiant en seconde année à HEC Paris et rédacteur géopolitique, j'ai pour but de vous faire partager ma passion et de vous aider dans cette matière et partout où c'est possible

Vous pourriez aussi aimer