La France : quelques exemples pour briller en copies !

Voici quelques exemples, tous à propos de la France, pour illustrer tes copies et faire en sorte qu’elles se démarquent ! 

 

La nouvelle loi de programmation militaire

Plus communément appelée LPM, elle vise à « préparer et à moderniser les forces armées pour permettre à la France de faire face aux nouvelles menaces et maintenir son rang parmi les premières puissances mondiales » (le ministère des armées)

Si cette dernière a récemment beaucoup fait parler d’elle, c’est parce qu’elle a été dotée d’un budget de 413 milliards d’euros pour la période 2024-2030.  C’est une hausse de 40% par rapport à la période précédente. Notons que c’est aussi le budget le plus haut depuis les années 1960, lorsque l’hexagone cherchait à obtenir l’arme atomique. Ces investissements vont notamment viser à :

-réussir les sauts technologiques : drones, Intelligence Artificielle, sous-marins…

-améliorer le cyber-renseignement

-renforcer la souveraineté dans les Outre-mer

-maitriser les nouveaux espaces de conflictualité (espace, cyberespace, fonds marins)

-produire et acheter des armes françaises

Ainsi, la LPM est un parfait exemple pour illustrer la volonté de la France de s’adapter face à un contexte international de plus en plus incertain. Surtout, elle témoigne de sa volonté de rester un acteur géopolitique incontournable de notre monde : Un budget important pour des ambitions élevées.

Lire plus : qu’est-ce que la LPM ? 5 choses à savoir

 

La France et sa sécurité énergétique : La centrale thermique Émile Huchet réouvre ses portes

Lancée dans les années 1960, elle est aujourd’hui l’une des plus grosses centrales thermiques françaises. Conformément à la loi PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Énergie) qui pilote la transition énergétique, la centrale avait démarré sa fermeture en mars 2022. Cependant, les difficultés du secteur nucléaire (50% des réacteurs à l’arrêt durant l’hiver 2022) et la guerre en Ukraine qui induit des risques de pénuries énergétiques et une inflation galopante menacent alors la sécurité énergétique de la France. Pour y faire face, la centrale annonce alors sa réouverture en novembre 2022 pour l’hiver 2022/2023. Elle sera ensuite prolongée de nouveau jusqu’à fin 2024. Pour résumer, cet exemple démontre le pragmatisme de l’Etat en termes de transition énergétique : celle-ci ne doit en aucun cas remettre en question la sécurité énergétique du pays.

 

La mise en service du premier parc éolien offshore français à Saint Nazaire 

Le 5 septembre 2022, le premier parc éolien offshore est complètement mis en service à Saint-Nazaire. Cet ensemble de 80 éoliennes assure la consommation électrique de 700 000 personnes, soit 50% du département de Loire-Atlantique. Si c’est une bonne nouvelle pour la France, le parc de Saint Nazaire témoigne surtout du retard qu’accuse l’hexagone en la matière. Et pour cause, il est le premier parc éolien offshore français ! Ainsi, seulement 8% de l’électricité française est produite grâce à l’éolien (notamment terrestre), contre plus de 20% en Grande Bretagne, en Allemagne ou au Danemark par exemple.

De plus, le projet a mis plus de 10 ans à être réalisé, notamment à cause du phénomène du Nimby (not in my backyard). En effet, il démontre la réticence des français à voir ces éoliennes se déployer non loin de leurs côtes, alors même que l’éolien offshore produit 2x plus que l’éolien terrestre.

Certes, cet exemple illustre la volonté de Paris d’opérer une transition importante. Mais il reflète malheureusement surtout le retard énorme qu’elle a pris par rapport à ses voisins européens, notamment à cause du paradoxe incarné par le Nimby ! Transiter, oui, mais pas chez moi.

Pour approfondir, voici deux des plus grands parcs éoliens offshores du monde :

-hywind tampen en Norvege

-hornsea 2 au Royaume-Uni

Lire plus : L’action climatique de la France : l’accélération du développement des énergies renouvelables

 

Automative Cells Company : Bientôt des batteries made in France ! 

En septembre 2020, trois entreprises s’associent : Stellantis, SAFT et Mercedes Benz afin de créer ACC, dont le but est la production de batteries électrique de nouvelle génération. La première méga-usine d’ACC ouvre ses portes en mars 2023 à Douvrin. De plus, les premières batteries « fabriquées en France » seront installées dans les véhicules Stellantis dès mai 2024. Deux nouvelles usines vont bientôt ouvrir en Europe, en Allemagne et en Italie. C’est une preuve de la croissance d’ACC, des promesses de ce secteur et surtout de la demande grandissante de batteries électriques. Encore une fois, le fait que la première usine ait ouverte en France n’est pas anodin : l’hexagone cherche à rattraper son retard en la matière en attirant des investissements dans ce secteur. À terme, l’objectif est d’atteindre l’autonomie stratégique (l’indépendance dans les domaines jugés stratégiques pour l’État).

 

En bonus, un livre : Guillaume Duval, La France ne sera plus jamais une grande puissance ? Tant mieux !

Dans ce livre, Guillaume Duval fait un constat : la France ne parvient pas à faire le deuil de sa puissance, les trentes glorieuses (1945-1975) sont aujourd’hui fantasmées et le sentiment de déclin, lui, est omniprésent dans les esprits. Pourtant, selon l’auteur, les chiffres sont là : L’hexagone ne représente que 0,8% de la population mondiale, et ne sera donc plus jamais au premier rang des puissances mondiales. Mais cela est-il si grave ? Dans un pays qui possède des infrastructures sociales développées, une protection sociale parmi les meilleures du monde, des atouts dans l’agriculture, la science… ne pas être une grande puissance est-il réellement un problème ? Guillaume Duval prend le contrepied de ceux qui rêvent de retrouver la grandeur passée de la France : il invite à se recentrer sur les nombreux atouts du pays et à relever les défis de demain (la transition énergétique, le rôle de l’État…).

Ces quelques exemples ont tous cela en commun : bien maitrisés, ils permettront de se démarquer en copies. Notons qu’ils parlent tous de la France, mais peuvent être mobilisés dans de nombreux sujets tels que l’énergie oula puissance. À utiliser partout ! Vo

Jean-Baptiste Brault

étudiant à l'EDHEC après 3 années de classe préparatoire au lycée Joffre à Montpellier, j'espère pouvoir vous apporter tout ce que j'ai appris en géopolitique et en langues, mais aussi pendant ma cube!

Vous pourriez aussi aimer