GEOPOLITIQUE ESSEC 2019 – Copie analysée (17/20)

LA PUISSANCE CHINOISE EN ASIE ORIENTALE
COPIE ESSEC 2019 (17/20)

       👉 COPIE NOTEE 17/20👈

 

Analyse de l’introduction 

Les termes du sujet sont bien définis. Dès le début de l’introduction le candidat montre sa compréhension des termes de puissance et effectue bien une distinction entre « Chine » et « République populaire de Chine », ce qui envoie un signal fort au correcteur d’entrée de jeu. Chose inhabituelle, le candidat mobilise une référence dès l’introduction, mais qui est placée de manière pertinente puisque celle-ci est au service direct de la définition du terme « Asie orientale ». Par la suite, le candidat pose une évidence : la Chine a tout intérêt à asseoir sa domination dans cette région du monde. MAIS…. 

Le fait de poser cette évidence nous amène inexorablement vers un paradoxe : cela doit se faire pour la Chine, c’est incontestable, mais à quel prix ? Comment ? 

Le candidat poursuit donc tout logiquement par une problématisation rapide du sujet : « Comment la volonté de puissance chinoise transforme-t-elle son voisinage oriental ? Et quelles en seront les conséquences ? »

Autre originalité : le candidat n’a pas opté pour une seule et même problématique mais a montré au long de son introduction qu’il sentait les enjeux du sujet qu’il a au final réduit à 2 questions. Comme quoi formuler une seule problématique dans votre introduction n’est pas une nécessité absolue. 

L’annonce du plan est limpide et agréable. Sur la forme d’abord : le candidat a bien pris le soin de sauter une ligne après sa problématisation et de faire un alinéa. Les parties ne sont pas annoncées de manière formelle et lourde du style « nous verrons dans un premier temps que … puis nous verrons que… ». Au contraitre, le candidat a tout naturellement posé 3 affirmations, les pierres angulaires de sa pensée sur ce sujet en prenant simplement le soin d’indiquer entre parenthèses ses grandes parties en chiffres romains. Simple et efficace. Sur le fond ensuite : le déroulement de la pensée part d’un constat historique qui explique pourquoi la Chine rêve de puissance. Il enchaîne ensuite en rappelant que cette volonté de puissance vient naturellement perturber la région d’Asie orientale. Enfin, le candidat ouvre sa pensée à un autre élément explicatif relié aux Etats-Unis, qui pourrait paraître hors sujet mais qui est en fait habilement mené et défendu dans la suite de la copie. 

 

Analyse de la conclusion 

La conclusion du candidat est assez courte (10 lignes) et respecte bien les règles de cette étape de la dissertation. Elle vient simplement rappeler la nécessité pour la Chine de renforcer son statut dans la région d’Asie orientale, puis nous remémore que cette volonté de puissance chinoise passe nécessairement par une résurgence d’anciens conflits, ce qui a été démontré dans le développement plus haut. Le candidat finit par donner une ultime explication de ce déploiement chinois en Asie orientale : la désengagement américain. Il finit la copie en répondant à une grande question implicite du sujet (en viendra-t-on à un conflit armé?)

Les + de la copie : 

Une analyse rapide qui va droit au but 

Un plan annoncé habilement 

Une écriture agréable à lire

Les – de la copie : 

Des fautes d’orthographe dès le début de l’introduction qui peuvent nuire à l’image de la copie

📸 Ne manquez aucune de nos publications en nous suivant au quotidien sur Instagram 

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Khalil Lbadaoui

Je m'appelle Khalil, passé par une prépa ECS et aujourd'hui étudiant à NEOMA BS campus de Reims. Passionné de géopolitique, j'ai à coeur de vous donner une approche synthétique des grands enjeux de cette matière et de vous aider à bétonner votre méthode.

Vous pourriez aussi aimer :
Une copie d'ESH ESSEC 2019 référence d'Anthony noté 18/20. On insistera jamais assez sur l'importance du travail des bonnes copies.