Gérer ses oraux en les préparant dès la rentrée : tips !

L’entrainement aux oraux se fait dans la durée : ça tombe bien la prépa dure 2 ans !

Tu rentres en bizuth ou en carré (voire en cube !) ?  Tu ne penses qu’à préparer les écrits sans songer aux oraux ? Erreur ! Les oraux se préparent tout au long de ta prépa, avec des réflexes simples à adopter tout au long de tes deux années.

La prépa étant bien faite, les colles sont de parfaites séances d’entraînement pour cela ! En effet, tous les conseils donnés ci-dessous doivent être appliqués le plus tôt possible, pour que tu les mettes en œuvre naturellement d’ici la fin de l’année !

 

I ) La première impression : ta meilleure amie !

Sache qu’une colle, un entretien pour une école voire pour plus tard une offre d’emploi, commence dès que le jury te voit (ou t’aperçoit) pour la première fois. Ainsi, si tu arrives en avance, ne t’assoie surtout pas par terre, ne te tiens pas contre le mur non plus. Déjà là, tu risquerais de donner une première impression négative qui peut te porter préjudice pour la suite. Un entretien passe très rapidement, et il est souvent difficile de changer cette première impression !

Ensuite, là encore c’est très général, habitue-toi à toujours regarder ton examinateur, et même n’importe quel interlocuteur, dans les yeux pour vraiment capter son attention et montrer ta considération envers lui. Pour cela, tu peux très facilement t’entrainer au quotidien : dès que tu t’adresses à quelqu’un, si possible une personne que tu ne connais pas, force-toi à établir un contact visuel puis à le maintenir avec cette dernière. Essaye également d’élever ton niveau de langage, à maîtriser tes réactions, et à sourire lors de la conversation. Ainsi tu donneras une image gaie et ouverte de ta personnalité. Au début, tous ces comportements pourront te paraître étranger, mais c’est pourtant ainsi qu’il faut agir (et je te rassure, on s’y fait vite !).

 

II) L’importance du brouillon

Deuxièmement, on retourne dans l’académique, ton brouillon peut également s’avérer assez révélateur : si tu poses ta feuille toute gribouillée sur la table en revenant de ta préparation, que tu peines toi-même à te relire, alors l’image renvoyée ne sera pas du tout flatteuse ! Ainsi durant ta phase de préparation, oblige-toi à rédiger un brouillon propre (ça révèle le sérieux de ta réflexion) ; pour cela tu peux utiliser des couleurs pour dérouler ta pensée en plusieurs axes.

Ensuite, pendant ta présentation orale, articule bien lorsque tu t’exprimes pour être sûr d’être bien compris. S’il le faut, entraine-toi à la manière des acteurs et des comédiens, avec un stylo entre les dents. En effet, parfois les membres du jury peuvent être assez âgé et ne vont pas faire d’effort, ou si la situation sanitaire persiste, une vitre de plexiglas vous séparera, en sachant que le masque ne fait que compliquer la communication ! Tu l’auras compris, être bien compris et s’exprimer clairement sont deux choses primordiales pour les épreuves orales qui vont bien vite arriver (si si, crois-moi !).

Si tu as bien suivi jusqu’ici, tu sais qu’un bon brouillon est un brouillon propre (le plus possible du moins). Au-delà de l’aspect esthétique, pense également à garder un fil rouge tout au long de ta présentation (qu’importe la nature de la présentation : oral d’anglais, entretien de motivation…). Ainsi tu éviteras de faire une simple énumération d’arguments, qui ne feront pas effet car ils risqueraient d’être sans lien direct avec le sujet de l’oral. Il faut donc toujours organiser et articuler ta pensée avec une utilisation judicieuse des mots de liaison, que tu peux marquer sur ton brouillon pour penser à les utiliser.

Un dernier point concernant le brouillon : aucune phrase ne doit apparaître, et ce, pour deux raisons. La première, cela va te pousser à lire ton brouillon et donc à rompre le contact visuel avec ton interlocuteur. La seconde, tu perds un temps précieux à rédiger (temps pendant lequel tu ne réfléchiras pas), alors qu’il faut simplement noter les idées maîtresses qui s’enchaineront facilement et mécaniquement au fur et à mesure de ta présentation. En effet, tu connais ton cours dans le cas d’une colle (ou ta vie concernant un entretien), donc pas de panique : il faut simplement se faire confiance !

 

III) Donne envie au jury de te donner la note maximale !

Pense également à varier le volume et le timbre de ta voix afin de rendre l’exercice plus vivant, et plus facile à suivre pour celles et ceux qui t’écoutent.

Tous ces petits signaux sont en fait de grands indicateurs de ta personnalité : très rapidement, les examinateurs/ jurys se font une idée, pas toujours vraie certes, de ta personnalité, comme toi lorsque tu rencontres quelqu’un, un nouveau professeur, un nouveau camarade, et cætera. Alors autant faire tout ton possible pour que cette première impression te soit bénéfique et flatteuse. Le jury ne te voit qu’un bref moment pour vraiment te connaître, d’où l’importance de directement lui montrer tes qualités.

 

N’hésite pas à demander aux membres de Mister Prépa des entrainements ou tips pour les oraux, on peut t’entraîner à cet exercice, notamment lors des séances Mister Prépa’ration !

Vous pourriez aussi aimer