Yves – CUBER ET INTÉGRER HEC

YVES – CUBER ET INTÉGRER HEC

📸 Ne manquez aucune information concours en nous suivant au quotidien sur notre compte Instagram 📸

Salut Yves, présente-toi en quelques mots

Je m’appelle Yves j’ai 21 ans et je viens de la région d’Aix-en-Provence. Je suis actuellement en première année à HEC Paris après avoir effectué 3 ans de prépa.

 

Quel était ton niveau en terminale ?

J’étais au lycée Val de Durance à Pertuis, ce n’étais pas un très gros lycée, mais j’étais plutôt un bon élève même si je n’avais pas un dossier incroyable. Je dirais que j’avais environ 14/15 de moyenne en terminale ES sans avoir jamais vraiment travaillé.

 

Pourquoi avoir fait une prépa ?

Je me suis en réalité retrouvé en prépa un peu par hasard et grâce à une de mes profs qui m’a conseillé d’y aller. Jusqu’au début de terminale je souhaitais intégrer une école hôtelière, puis voyant que c’était plutôt compliqué je me destinais à faire une licence de droit. Ma prof m’a incité à continuer en prépa car j’étais plutôt bon scolairement et elle me pensait capable de réussir. Comme j’ai tendance à souvent me laisser porter je me suis dit « pourquoi pas finalement ? » et je suis donc entré en prépa ECE à Aix-en-Provence. 

 

Comment se sont déroulés tes deux ans de prépa ?

Mes deux premières années (car oui il y en a eu 3) se sont plutôt déroulées en dents de scie entre période de travail et période de démovation où j’avais du mal à ouvrir les livres. Surtout en première année en fait. Je suis arrivé en prépa et assez vite j’ai eu des bons résultats en maths puis je me suis un peu laissé aller, me reposant trop sur mes acquis, et surtout je n’arrivais pas à travailler le week-end. À la fin de première année je me suis rendu compte que j’avais accumulé beaucoup de retard et mêmes mes notes en maths commençaient à chuter. J’avoue que l’été entre la première et la deuxième année n’a pas été facile car je me remettais pas mal en question, j’ai failli arrêter pour aller en fac de droit, mais j’ai décidé de continuer en commençant vraiment à travailler dès la rentrée de deuxième année. Cette deuxième année s’est quand même mieux déroulée car il y avait la pression des concours fin avril donc ça nous fixe un objectif, même si encore une fois je sentais que j’étais loin d’être à 100% dedans. Par exemple le soir je travaillais souvent 2/3h max quand d’autres faisaient près du double. Idem le week-end où je n’arrivais toujours pas à me motiver pour travailler.

 

Quelle école as-tu eu à l’issue de tes deux ans ?

Au bout de deux ans j’étais admissible à AudenciaGEM, et les écoles en dessous je devais avoir un point au-dessus de la barre d’admissibilité pour les deux. Sachant que Grenoble était l’objectif que je m’étais fixé depuis le début de ma prépa donc j’étais assez content de moi. J’ai passé les oraux dans 4 écoles : Audencia, TBS, SKEMA et enfin GEM. J’étais admis à TBS et GEM.

 

Pourquoi avoir cubé ?

Je m’étais toujours fixé pour objectif GEM et j’étais admis donc cette décision peut paraitre absurde. Mais j’ai surtout regardé derrière moi, mes deux ans de prépa et j’étais déçu qu’ils se soient passés de cette manière. À aucun moment j’ai eu l’impression d’être allé au bout de moi-même, d’avoir été impliqué à 100% et j’étais assez frustré. La chose la plus importante dans la vie c’est de ne pas avoir de regrets par rapport à ce que l’on a pu faire et le lendemain de l’oral de GEM, ce n’était pas mon cas. C’est donc un peu sur un coup de tête et contre l’avis de mes parents que j’ai décidé de rempiler pour une troisième année, quitte à avoir moins bien, j’aurais été satisfait d’être allé jusqu’au bout et d’avoir tout tenté.

 

Cuber dans la même prépa ?

J’ai décidé de changer de prépa car je pense que c’est important d’avoir une nouvelle vision, de nouveaux profs pour ne pas tomber dans une routine et voir les choses sous un autre angle. Je comprends tout à fait la décision de rester dans la même prépa car ça peut être confortable, on est dans un endroit qu’on connait mais pour moi c’était risqué, je sentais que je pouvais retomber dans mes travers en restant proche de chez moi. C’est pour ça aussi que j’ai décidé d’aller à Douai car il n’y a rien d’autre à faire que travailler et c’est à l’extrême opposé de chez moi, cela me forçait donc à sortir de ma zone de confort.

 

Un conseil pour les cubes?

Je pense que le plus important lorsqu’on rentre en année de cube est d’avoir un bon rythme de vie. J’essayais par exemple de ne jamais travailler après 22h30 pour avoir 8 à 9 h de sommeil, je me programmais 2 à 3 séances à la salle dans la semaine pour penser à autre chose et je me prenais régulièrement de longues pauses pour souffler. On est censé avoir tout vu aux cours de nos 2 premières années, la cube c’est surtout un approfondissement des connaissances donc selon moi ça ne servait à rien d’avoir une surcharge de travail au risque d’être assez vite dégouté de la prépa et d’être démoralisé.  

Essayez aussi de faire un planning bien détaillé, ça permet de gagner en efficacité et de moins tergiverser sur ce qu’on a à faire. Un dernier truc, sur votre temps de travail, éteignez votre téléphone, ça fait perdre un temps fou ainsi que toute productivité.

 

Lors de ton année de cube tu as décidé de présenter quelles écoles ?

En carré j’avais présenté jusqu’à Audencia quand est venu le moment des inscriptions en cube, je me suis dit que ça serait dommage de ne pas présenter toutes les écoles du top 5 même si j’ai hésité à passer HEC. J’ai finalement présenté de HEC à GEM.

 

Tu as intégré HEC, quelles ont été tes notes ?

Pour HEC, à l’écrit j’ai eu :

=> Pour une moyenne d’environ 15,39

 À l’oral j’ai eu :

Yves a par conséquent fini dans les 400 premiers lui permettant d’être admis à HEC Paris. 

 

Pour finir, quels conseils donnerais-tu aux préparationnaires ?

Le premier conseil ça serait de ne pas s’autocensurer surtout quand on vient de petites prépas, tout est jouable sur un concours et vraiment le travail paye (même si vous l’avez entendu 100 fois). Fixez-vous un objectif ça permet d’avoir vraiment une vision sur le long terme et quelque chose qui vous motive car lorsqu’on rentre en première année, on a tendance à penser que les concours sont loin donc on ne se donne pas forcément à fond et l’entrée en deuxième année avec les concours qui arrivent vite peut être violente. Croyez en vous, en vos rêves et surtout osez !

 

📸 Ne manquez aucune information concours en nous suivant au quotidien sur notre compte Instagram 📸

Dorian Zerroudi

Rédacteur en chef de Mister Prépa

Vous pourriez aussi aimer :
Ça bouge pour les AST avec des mesures inédites prises dans le cadre du concours passerelle pour valoriser tous les…