CALIFORNIE : TERRE D’ENTREPRENEURS

LA CALIFORNIE : TERRE D'ENTREPRENEURS

Il y a quelques mois, nous nous sommes envolés à San Francisco avec l’INSEEC pour découvrir son implantation dans l’écosystème entrepreneurial californien et échanger avec un ensemble d’acteurs de ce milieu. L’occasion pour nous de revenir sur la place qu’occupe San Francisco, et plus généralement la Californie dans le monde et dans l’imaginaire collectif lorsqu’il s’agit de monter sa boîte et de s’épanouir professionnellement ! 

Nous en avons profité pour interroger un ensemble d’acteurs de l’écosystème entrepreneurial de San Francisco et de la Silicon Valley qui livrent leur point de vue sur l’écosystème Californien : 

– Gilles YVETOT (ex-ECE, groupe INSEEC U.), qui a d’abord rejoint Miami avant de s’installer à San Francisco où il opère en tant que Chief Technology Officer chez Stargazer.co

– Cyril EBERSWEILER (fondateur du programme d’accélération HAX à SOSV San Francisco, un réseau d’accélérateurs d’entreprises de la tech). Il reçoit régulièrement les groupes d’étudiants d’INSEEC San Francisco pour parler de HAX, de sa vision de l’innovation et des écosystèmes entrepreneuriaux aux Etats Unis, en Europe et en Chine. 

– Patrick SCAGLIA (fondateur de CITRIS Foundry, UC Berkeley). CITRIS est un accélérateur d’entreprises technologiques directement implanté sur le campus de la prestigieuse UC Berkeley, à quelques minutes de San Francisco. L’INSEEC a d’ailleurs noué un partenariat avec cet accélérateur, ce qui permet aux étudiants d’avoir des retours réguliers sur les évolutions technologiques de la Silicon Valley et la synergie startup-étudiants.

– Christian KNIPFER (chargé des relations extérieures et gouvernementales chez Plug&Play). Cet accélérateur de start-up est situé à Sunnyvale, en plein coeur de la Silicon Valley, et a notamment propulsé des entreprises bien connues telles que PayPal, Logitech ou encore Dropbox. Les étudiants et le corps professoral de l’INSEEC sont en relation récurrente avec Plug&Play.

 La Californie : puissance économique mondiale incontestée

Découverte au XVIème siècle par les Espagnols puis explorée ensuite par les Britanniques et les Français, la Californie s’est depuis imposée comme une région incontournable des Etats-Unis, de par sa superficie (3ème Etat le plus vaste du territoire américain derrière l’Alaska et le Texas) et son poids économique (en 2019 le site https://fr.express.live faisait état d’un PIB de 2 940 Milliards de $ en 2018, faisant alors d’elle la 5ème puissance économique mondiale devant le Royaume-Uni et la France).

Si l’économie californienne prospère autant, c’est en partie grâce aux secteurs du cinéma (en 2018, l’industrie du film a rapporté au monde 96.8 Milliards de $, une industrie largement dominée par les productions hollywoodiennes) et des nouvelles technologies (la Silicon Valley en est LA référence mondiale avec des géants mondiaux comme Google, Facebook ou encore PayPal).

San Francisco/Silicon Valley : terres d’entrepreneurs

Si on nous demandait de citer LA ville mondiale pour tout entrepreneur, San Francisco viendrait certainement en premier choix, et en plus particulier toute la Silicon Valley, dont sont issues de nombreuses mastodontes actuelles.

Premièrement, San Francisco est une ville très multiculturelle, réputée pour son ouverture d’esprit et son cadre de vie agréable. Nombreux sont donc les ingénieurs et startuppeurs en quête d’un quotidien motivant à s’installer sur la Bay Ara. 

Cette même ville est très proche de nombreuses universités prestigieuses, parmi elles UC Berkeley et Stanford, qui figurent incontestablement parmi les top universities dans le monde et dont l’organisation facilite les connexions entre ingénieurs, businessmen, designers et scientifiques. A titre d’exemple, UC Berkeley comptait en 2017 pas moins de 41 000 étudiants tandis que Stanford avoisinait les 17 000. Ces promotions d’étudiants brillants et créatifs viennent alimenter en continu le besoin des entreprises de la région. Les talents y sont nombreux et divers et cette culture de la prise de risque est largement ancrée dans leur comportement au quotidienLe Golden State se veut jeune, actif et innovant. Le networking est complètement ancré dans les moeurs de ses habitants. Pour un entrepreneur, les possibilités de faire incuber/accélérer son projet sont nombreuses (nous avons par exemple rencontré Cyril EBERSWEILER, fondateur de HAX Accelerator chez SOSV , un programme d’accélération de start-up hardware, robotique et objets connectés en plein coeur de San Francisco). Bien souvent le but est de repérer de jeunes Start-up à fort potentiel, leur proposer des locaux dans un grand espace de collaboration ouvert, les faire travailler avec d’autres profils, leur trouver des investisseurs et les propulser sur leurs marchés respectifs. A titre d’exemple, l’accélérateur SOSV cité plus haut a été un des premiers investisseurs de la société JUMP, qui fut racheté en avril 2018 par UBER pour un montant avoisinant les 200 Millions de $.

Un autre avantage majeur de San Francisco, et pas des moindres, est que cette ville est à quelques minutes seulement de la fameuse Silicon Valley, véritable berceau des géants du Web (Google, Facebook, Apple, PayPal…), une zone entière où affluent les entrepreneurs du monde entier pour tester leurs idées, les affiner et pour trouver de potentiels futurs investisseurs.

La Silicon Valley, c’est plus de 2.6 Millions d’habitants (39% d’entre eux ont entre 20 et 44 ans), 11 500 entreprises high tech et 160 sociétés de capital-risque pour attribuer des fonds aux startups. 

Mais la Silicon Valley ne se limite pas à l’entrepreneuriat. On parle plus généralement de véritable Mindset dans cette vallée. Les entreprises ont depuis longtemps compris que manager leurs équipes par le stress n’est pas la solution la plus optimale en termes de résultats. L’intrapreneuriat est donc mis en avant au quotidien : cette posture qui consiste à donner à chaque employé la possibilité d’être force d’initiatives, de proposer de nouveaux projets, de nouveaux procédés…

Un management “à la cool” couplé à de nouvelles formes d’organisation des espaces de travail visant à stimuler les équipes (on peut citer le cas de Plug&Play (un accélérateur en plein coeur de la Silicon Valley où de nombreuses Start-up travaillent en système de coworking et se dépannent les unes les autres en cas de besoins spécifiques).

Enfin, le système des perks (avantages) est plus présent dans la Silicon Valley que nulle part ailleurs. Chez Google par exemple, les snacks, massages et salles de sieste sont à disposition gratuite des employés. Adobe offre chaque année 10 000$ dédiés à l’éducation des enfants (matériel scolaire et frais de scolarité), chez Apple, chaque employé a 25% de réduction sur tous les articles de l’enseigne.

Bref, la région de la Bay Area attire de plus en plus d’investisseurs, startuppeurs et étudiants du monde entier, en quête d’épanouissement personnel et d’opportunités professionnelles.

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
Retour en vidéo sur le campus Californien de l'INSEEC SBE, en plein coeur de San Francisco !