Misterprepa

Gustave Vernay « j’ai fait prépa et j’ai rejoint aivancity”

Sommaire

Rencontre avec Gustave Vernay qui a fait une prépa B/L et aivancity, la grande école de l’IA et de la data.

 

Bonjour Gustave, peux-tu nous parler de ton parcours ?

Bonjour Mister Prépa ! J’ai un profil bilingue, qui m’a mené à un Baccalauréat International. J’ai ensuite choisi la prépa Lettres et Sciences Sociales (B/L) de Blanche de Castille à Nantes, puis le Programme Grande École d’aivancity, la Grande Ecole de l’Intelligence Artificielle et de la Data.

 

Lire plus : aivancity : Entretien avec Tawhid Chtioui directeur de la nouvelle école de l’intelligence artificielle

 

Tu as fait une prépa B/L à Nantes. Que t’a apporté cette prépa ?

Selon les mots de mon professeur principal à ma rentrée en B/L, ces deux années ont été « deux ans de vacances ». Cette expression, loin d’évoquer le repos, traduisait la richesse d’un parcours dédié à l’élévation et à l’enrichissement de l’esprit. La prépa B/L, avec sa diversité académique, vise à cultiver des esprits non seulement complets mais aussi incroyablement polyvalents.

La prépa B/L se distingue par sa richesse interdisciplinaire, entre les mathématiques, qui aiguisent notre logique, et les humanités, qui ouvrent à la critique et la réflexion, à la sensibilité humaine. Les cours d’histoire, d’économie, de sciences sociales et de langues enrichissent notre compréhension du monde, nous formant à une approche réfléchie des activités humaines. Cette formation en prépa BL favorise une interdisciplinarité précieuse et plutôt rare dans le système éducatif actuel, tout en affûtant notre esprit critique et notre capacité à travailler intensément.

Chose inhabituelle en prépa mais pas inédite en B/L, je n’ai pas choisi de faire une prépa pour les débouchés, mais surtout pour l’assise intellectuelle qu’elle propose, pour y enrichir ma perspective et aiguiser mon analyse. La prépa, et particulièrement la B/L, constitue à mon sens une formation d’exception pour former des esprits complets.

 

Après ta prépa, tu fais le choix de rejoindre aivancity, la Grande École de l’IA et de la Data. Pourquoi ce choix ?

Le passage par la prépa B/L a été une plongée profonde dans la complexité du monde et ses défis. Et c’est en voulant poursuivre cette quête de compréhension que mon chemin m’a mené à aivancity, la Grande École de l’IA et la Data. Pourquoi ce choix ? Parce que l’Intelligence Artificielle, c’est la clé de voûte du monde qui vient. Tous les domaines sont en passe d’assister à des changements radicaux qui modifient notre rapport à l’information, à l’autre, au travail, ou encore à l’éducation. Ce sont nos façons de vivre, de travailler, d’apprendre, et même de communiquer qui sont en transition.

Au-delà de la simple fascination technologique, il y a donc un double enjeu. D’une part, il y a la nécessité de maîtriser ces nouveaux outils pour rester acteur de son avenir, et ouvrir ses horizons aux possibilités nouvelles. D’autre part, il y a tout un pan de réflexions éthiques, sociales et politiques qui entourent l’IA, des questions qui ne peuvent être ignorées et autour desquelles je voulais être acteur.

Se lancer dans le domaine de l’IA, c’est faire un pari sur et pour l’avenir et intégrer la première promotion d’une école, c’est embrasser l’espoir d’être à l’avant-garde. L’offre d’aivancity se démarquait cependant du reste par une conception pédagogique résolument tournée vers l’avenir, et adaptée au domaine, avec notamment la volonté de former des ingénieurs en Intelligence Artificielle qui aient une compréhension solide des enjeux de l’entreprise, et surtout qui aient à coeur des considérations éthiques que je considère comme primordiales.

Aujourd’hui, ce pari est plus que récompensé : l’IA est au cœur de l’explosion technologique et s’est, depuis 2023, révélée au grand public comme force de transformation majeure. aivancity s’est positionnée comme une école leader, consacrée notamment par l’obtention de sa reconnaissance par l’Etat et du visa obtenu pour son programme Grande Ecole. C’est une trajectoire qui résonne avec la rigueur et la curiosité que la prépa B/L a insufflées en moi.

 

L’année dernière, tu es parti à San Francisco pour un voyage académique. Qu’en as-tu retenu ?

Ce voyage a été une expérience inoubliable. Nous avons eu l’incroyable opportunité de visiter plusieurs entreprises leaders dans le domaine de l’IA et des données et de nous immerger pleinement dans l’écosystème de la Silicon Valley. Ce haut lieu de l’innovation américaine est à la pointe de l’innovation en Intelligence artificielle. On y observe un impressionnant engouement autour de celle-ci, particulièrement depuis fin 2022, tant avec les nombreux entrepreneurs que nous avons pu voir en assistant au Global Pitch de Berkeley, moment de rencontre entre entrepreneurs et VCs, que chez les grandes entreprises locales comme Microsoft ou Meta, ou encore directement dans les rues avec les taxis sans chauffeur.

J’ai été marqué lors de ce voyage par l’opportunité incroyable que semble constituer l’IA, avec toutes les possibilités techniques émergentes, et par l’esprit entrepreneurial de la Silicon Valley. Des dizaines de projets éclosent et échouent tous les jours, mais l’échec est pour ces entrepreneurs une marche vers le succès. J’ai aussi apprécié de voir que, comme l’a souligné l’ingénieur français Luc Julia à une conférence à laquelle aivancity a participé, les Français sont en vue et en bonne place dans l’Intelligence Artificielle, notamment du fait de formations d’excellence, prépa en tête.

 

Lire plus : Zoom sur le Programme Grande Ecole d’aivancity

 

Qu’est-ce qui te plaît le plus à aivancity ?

Ce que j’aime le plus à aivancity, c’est la façon dont nous pouvons toucher à tous les domaines dans le cadre de l’IA. De l’automatisation de la comptabilité, à la génération d’images ou de musique en passant par l’optimisation de l’agriculture, tous les domaines s’ouvrent à nous. J’apprécie particulièrement l’accent mis par l’école sur l’innovation et la pratique. La Clinique de l’IA, où nous développons des projets en production avec une multitude de partenaires dans des domaines très variés, est un formidable lieu d’apprentissage très concret.

La recherche scientifique fait également partie des opportunités au sein de la clinique. Nous travaillons sur des projets de publication en partenariat avec des chercheurs et des entreprises. La qualité des enseignements, enfin, est véritablement remarquable à aivancity. Nos professeurs comptent des chercheurs, notamment issus des ENS, des entrepreneurs, des profils techniques d’entreprises et encore bien d’autres spécialités. La complémentarité de leurs profils et la qualité de leur accompagnement constitue une richesse inestimable. Ceux-ci, de même que tous les partenaires de l’école, sont extrêmement ouverts et forment un réseau très étendu et riche d’une diversité admirable.

 

Tu suis actuellement le Programme Grande Ecole d’aivancity. Quels sont les débouchés qui s’offrent à toi ?

La formation est complète et permet de prétendre à un panel de métiers de la Data et de l’intelligence artificielle. Voici ceux recensés sur le site de la formation :

Ces métiers étant en plein essor, ils peuvent comprendre diverses responsabilités dans les entreprises. Ils consistent en une ou plusieurs de ces compétences : manipulation de données, création d’algorithmes, travail sur des systèmes technologiques intelligents et complexes…

Les différentes fonctions qui couvrent les domaines de la Data Science et de l’Intelligence Artificielle s’articulent autour de plusieurs catégories : les métiers conceptuels, opérationnels, de l’analyse, ou du management. Certaines fonctions peuvent cumuler plusieurs de ces catégories.

Plus particulièrement, j’ai personnellement une appétence pour les questions éthiques autour de l’usage de l’intelligence artificielle, un domaine en pleine émergence.

 

Comment se déroule cette dernière année du Programme Grande École en alternance ? Raconte-nous ton expérience !

L’alternance permet de se former par la pratique dans un contexte d’entreprise. Finir sa formation par une année ou deux d’alternance permet de se familiariser avec le contexte professionnel et avec un environnement de production tout en poursuivant son apprentissage théorique et scolaire.

Dans le cadre d’aivancity, le format 3 semaines en entreprise/1 semaine de cours, est assez agréable. Du côté des cours, on suit des séminaires autour d’une matière ou d’un thème au cours de la semaine. Du côté de l’entreprise, j’ai la charge de développer un outil s’appuyant sur les modèles de langage au sein d’une grande administration. C’est un outil assez nouveau et à la mode, c’est assez enthousiasmant de travailler à maîtriser ces outils. Il y a une composante de recherche sur l’état de l’art et la personnalisation, et une autre d’innovation plutôt exaltante.

 

Des conseils pour des étudiants intéressés par l’intelligence artificielle et la data ?

En un mot, foncez !

Ne doutez pas de votre capacité à vous orienter dans ce domaine. Les classes préparatoires représentent la meilleure formation qui soit pour la rigueur, la structuration de la pensée, principales composantes de la manipulation de données et de la conception de modèles algorithmiques. Les prépas littéraires constituent un excellent entraînement à un esprit logique, et les prépas comportant des mathématiques offrent un niveau largement suffisant pour se plonger dans le domaine.

 

Lire plus : aivancity : alternance, international, campus… Tout savoir ! 

 

 

Le mot de la fin

La data est le cœur du XXIe siècle et l’essor de l’intelligence artificielle est encore à ses débuts. aivancity est pionnière en France et est aujourd’hui la Grande École en IA. Elle a une offre complète et riche, adaptée pour former spécifiquement les leaders de l’IA française de demain. La France possède un vivier d’esprits brillants dont bon nombre sont issus des CPGE. L’IA française n’attend qu’eux pour rayonner et innover !

Newsletter
Picture of Maxime Diguet
Maxime Diguet