Deux idées reçues sur les entretiens de personnalité #1

L’épreuve de l’entretien de personnalité est une épreuve mythique de vos années de classe préparatoire en raison de son caractère inédit et déterminant, et ce d’autant plus en raison des différentes formes qu’elle peut prendre selon les écoles. C’est pourquoi, vous entendrez beaucoup de rumeurs et de légendes à son égard tout au long de votre préparation. Celles-ci sont répandues essentiellement par les anciens élèves ayant passé l’épreuve ce qui implique qu’elles sont souvent subjectives, d’où l’importance d’en déconstruire deux d’entre elles afin de commencer sereinement votre préparation.

 

Il y a davantage de passages obligés que de surprises dans un entretien de personnalité

Un élève qui s’est correctement préparé aux entretiens aura rarement affaire à des surprises (des questions dites pièges, jury désagréable etc.). En effet, le but des écoles est double : sélectionner les meilleurs potentiels et surtout les meilleures motivations parmi les admissibles ainsi qu’attirer les candidats (leur donner envie d’intégrer l’école qu’ils représentent plutôt qu’une autre) et tout cela en ayant en moyenne seulement 20 minutes pour échanger avec chaque élève.

 

Dès lors, le jury va essentiellement chercher à vous connaître. Ainsi, il va se concentrer sur trois points majeurs, que vous être censés avoir préparé en amont : vous (vos centres d’intérêt, personnalité, parcours), votre projet professionnel (au moins une idée de ce que vous voulez faire) et votre intérêt pour leur école. C’est sur ces sujets là que le jury sera exigeant et qu’il faudra maîtriser. Ils n’arriveront pas forcément dans le même ordre et les précisions que vous devrez apporter varieront également selon les jurys.

D’ailleurs, n’oubliez pas qu’il s’agit de l’épreuve la plus humaine et la moins académique du concours donc les examinateurs sont généralement bienveillants.

Pour vous aider à apprendre à parler de vous : 12 erreurs fréquentes à éviter en entretien 

 

Lors d’un entretien de personnalité il n’y a pas de réponse type puisqu’il n’y a pas de candidat type

S’il y avait une ou plusieurs bonnes réponses pour chaque question posée par le jury alors cette épreuve n’existerait pas. En réalité, chaque question est une main tendue par le celui-ci. Essayez de saisir chacune d’entre elles afin de créer du lien. D’ailleurs, l’essentiel est, certes le fond de ce que vous dites, mais surtout la manière avec laquelle vous le dites. Le para verbal et le non verbal comptent autant que le verbal.

Votre note n’est d’ailleurs pas corrélée au nombre ou au type d’expériences, de passions, de sports pratiqués ou d’instruments joués que vous présentez au jury. Il n’existe pas de profil particulier à une école ou généralement pour rentrer en école de commerce. Vous avez chacun et chacune un profil unique et c’est celui-ci qui intéresse l’école. Pour vous en assurer, regardez les profils sur le marché du travail. Ce qui importe c’est ce qu’il se passe pendant l’entretien.

Ne vous mettez d’ailleurs pas en danger en vous inventant une vie ou des expériences diverses. Ce risque n’en vaut pas la peine. Soyez vous-même et peu importe ce que vous avez vécu, montrez au jury votre motivation !

Vous pourriez aussi aimer