Incendies mortels à Hawaii, des feux de forêt ravagent l’archipel

Dans cet article, nous revenons sur les incendies ravageurs qui ont touché l’archipel de Hawaï en début d’aout 2023.

 

Les Etats-Unis, un pays sensible au réchauffement climatique et à la sécheresse

Le pays de l’Oncle Sam est régulièrement touché par de forts épisodes de sécheresse et de chaleur provoquant de violents incendies ravageant le pays. Mais c’est généralement la Californie qui en paye les frais tous les étés. En effet, cet été ne manque pas à l’appel puisque depuis ce 31 juillet le désert de Mojave, proche du Nevada, fait face à un incendie s’étendant sur 300 kilomètres carrés et les autorités peinent à arrêter sa progression due à un vent tourbillonnant important.

 

Un épisode meurtrier que l’archipel n’avait pas connu depuis 1960

Cependant, c’est ce qu’il se passe actuellement au milieu de l’Océan Pacifique qui inquiète le plus la presse étasunienne et internationale. Hawaii connaît, cette semaine, l’une des pires catastrophes naturelles recensées sur l’archipel depuis les années 1960. En effet, en 1960 un tsunami avait dévasté l’île, faisant alors 61 morts.

Le comté de Maui est en proie à un incendie meurtrier dont le nombre de victimes atteint presque la centaine.

 

Les autorités enquêtent quant aux causes des départs de feu

De violents feux de forêt combinés à de fortes rafales de vents provoquées par l’ouragan Dora ont facilité la progression des flammes jusqu’à la ville balnéaire de Lahaina. Une enquête est actuellement en cours pour tenter de découvrir la cause des départs de feu dans une région qui souffrait déjà d’un épisode de sécheresse intense.

Les circonstances de ce drame restent encore indéterminées et floues puisque sans réseau, les habitants de la ville n’ont pu recevoir d’alertes concernant la rapide avancée des flammes qui étaient initialement “maîtrisées” selon les autorités hawaïennes. Impossible aussi pour certaines régions de l’île de contacter le numéro d’urgence 911 en raison de nombreuses coupures.

Cet incendie est considéré comme le plus dévastateur des Etats-Unis, se plaçant même devant celui de “Camp Fire” en Californie, ayant emporté avec lui 86 personnes et détruisant la ville de Paradise en 2018. En effet, cet incendie particulièrement désastreux avait duré 18 jours et aurait potentiellement démarré dû à un départ de feu sur une ligne électrique défectueuse appartenant à la compagnie Pacific Gas and Electric Company.

 

La reconstruction de l’île grâce aux aides de la FEMA

Mais l’archipel pense déjà à la reconstruction. Selon la FEMA (Federal Emergency Management Agency, Agence fédérale des situations d’urgence) le coût est estimé à 5.5 milliards d’euros pour les quelque 2 200 bâtiments détruits et endommagés à Lahaina seulement.

La FEMA, créée par le président américain Jimmy Carter en 1979, est de plus en plus utile aux Etats-Unis face à l’augmentation rapide des catastrophes naturelles provoquées par le changement climatique. En effet, son rôle est très important puisqu’elle aide à la reconstruction après tous types d’événements météorologiques graves. Elle met par exemple en place des actions de sauvetage, d’aide alimentaire ou d’aide directe financière aux civils sinistrés. Son rôle est d’autant plus précieux qu’elle aide aussi à se préparer à ce genre de situations d’urgence.

 

État de catastrophe naturelle déclaré pour l’archipel hawaien

Joe Biden a alors déclaré l’état de catastrophe naturelle pour Hawaii, permettant alors à l’archipel de recevoir des aides fédérales. Par la même occasion, le ministère des transports étasunien s’est associé aux compagnies aériennes pour évacuer les nombreux touristes résidant encore sur l’île.

 

La cause climatique, un enjeu politique et géopolitique

En effet, le président étasunien est particulièrement soucieux de la cause climatique qui fait partie de son agenda politique depuis son élection. En effet, peu de temps après son arrivée à la Maison Blanche, il intègre à nouveau les accords de Paris en 2021. Pour continuer sur sa lancée, il met en place, en juillet, un nouveau plan pour lutter contre le réchauffement climatique et la canicule aux Etats-Unis qui recensent des températures allant jusqu’à 53 degrés Celsius dans la Vallée de la Mort. Ce plan va prendre la forme, par exemple, d’une installation de climatiseurs dans six millions de foyers défavorisés dans le pays.

Lire plus: La stratégie de Biden face à l’urgence climatique

Biden voit même à l’échelle globale puisque son envoyé spécial sur le climat était en visite en Chine pour renouer le dialogue climatique entre les deux plus grands pollueurs du monde. En effet, les deux pays étaient en grandes tensions suite à la visite de Nancy Pelosi (ancienne présidente de la Chambre des Représentants à l’époque) à Taiwan en 2022.

Lire plus : Taïwan: Les États Unis et la Chine, se lancent-ils dans une guerre pour le contrôle de l’île ?

Lire plus : Taïwan, la zone géopolitique la plus sensible au monde ?

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer