Interview de Eva qui a obtenu 20/20 en maths aux concours

Eva est étudiante à l’EDHEC Business School  depuis Septembre 2021 en année de Pré-Master après 3 ans de prépa. Le point fort d’Eva en prépa était les maths, et aux concours elle s’est démarquée en obtenant la note maximale à l’épreuve de l’EDHEC, d’ECRICOME et de l’EMLyon.

 

Peux-tu nous résumer tes années de prépa rapidement ?

J’ai étudié trois ans dans une prépa privé à Paris. Lorsque j’ai appris que je cubais je n’ai pas voulu changer de prépa car j’avais confiance en ma prépa et je n’avais pas envie de changer mes habitudes. 

 

Comment as-tu bossé les maths ?

Je bossais les maths au moins 2 heures par jour pendant les périodes de cours. Pendant mes vacances je faisais environ 4 heures par jour d’exercices et 1/2 heure de cours. Pour réviser le cours il faut le lire puis l’apprendre par coeur, idéalement le matin, pour se mettre en route. 

Je conseille d’apprendre les annales de l’EDHEC, d’ECRICOME et de l’EMLyon des 5 dernières années par coeur. Lorsque vous bloquez sur une question, regardez la correction et fichez la dans un petit carnet dédié à cet effet. 

Il ne faut pas commencer les annales d’HEC tant qu’on ne maitrise pas les EDHEC / EM.

La bonne technique pour faire un exercice est de le faire et le refaire, encore et encore, jusqu’à ce qu’on parvienne à le faire presque automatiquement. 

Et surtout : il ne faut pas bosser les exercices sans correction, cela ne va que vous embrouiller. 

Si je peux vous conseiller un livre parfait à connaitre presque par coeur :   OPTIMUM, écrit par  Mr Joulak. Je conseille, surtout pendant la dernière période de révision (Mars-Avril) d’alterner les exercices de Joulak (ou autres livres d’exercices) et les annales. 

A lire également : Interview de Jérôme : étudiant à l’EDHEC après 4 années de prépa

 

Avais-tu une technique particulière pendant les concours ? Révisais-tu entre les épreuves ?

Ma technique est le Positive mind : je me disais “je vais tous les battre”. Cela apporte de la confiance en soi ! Et pour avoir confiance en soi il faut avoir bien fait les annales avant !!

Surtout, pas de révision entre les épreuves, ça ne sert à rien. Tu peux juste relire le cours si ça te détend mais c’est tout.  

 

Comment organisais-tu les révisions avant les concours ?

Je faisais 1/2h de cours le matin, puis 4h de maths (exercices), ensuite j’allais manger (environ 1h de pause). J’enchainais sur de l’anglais, puis 3h d’eco. Je gardais les matières les plus agréables à réviser pour le soir :  culture générale et espagnol. 

Quand j’en avais marre je sortais. Il ne faut pas culpabiliser de faire des pauses. Mieux vaut prendre des pauses de temps en temps et être vraiment efficace lorsqu’on travaille. De même, il faut dormir quand on est fatigué. Pas de “pause téléphone”, ça fatigue le cerveau, ça n’oxygène pas et ça n’apporte rien. Il faut faire des pauses où on kiffe. 

Avant de dormir je regardais 1/2h de ma série  pour me détendre (en VO, évidemment)

 

Tu as surement eu des échecs au cours de l’année, comment les surmonter ? 

Pour ce qui est des maths je n’ai jamais vraiment eu d’échec, en effet j’avais déjà eu 20/20 en année de carré aux épreuves de l’EMLyon et de l’EDHEC. Mais, la cube en tant que telle était un échec. Il faut savoir surmonter les échecs; pour être encore plus fort par la suite. 

Je me suis focus sur les épreuves parisiennes pendant l’année de cube, car c’était les seules auxquelles j’avais “échoué” en année de carré. 

lire aussi : Interview de Pierre : de la prépa à Conflits France

 

Comment s’entrainer sur les épreuves parisiennes ? 

Une fois que tu maîtrises bien les EM/EDHEC tu peux te lancer sur les parisiennes. Mais réussir une épreuve parisienne repose surtout sur le  mental pour moi. Il faut se battre et se dire qu’on va y arriver. La meilleure technique est d’écrire le maximum de choses sur sa copie et limite ne pas avoir de brouillon.

 

Lire aussi : Interview de Eva qui a obtenu 20/20 en maths aux concours

Vous pourriez aussi aimer