Italien LV2 IENA 2021 – Analyse du sujet

Découvre sans plus attendre dans cet article notre analyse du sujet d’italien LV2 IENA du concours bce 2021.

POUR VOIR LE SUJET D’ITALIEN LV2 IENA DU CONCOURS 2021

POUR VOIR TOUS LES SUJETS ET LES ANALYSES DU CONCOURS 2021

Analyse du sujet 

 

Un sujet type IENA. Le texte était plutôt compréhensible même s’il regorgeait d’expressions idiomatiques qu’il fallait relire pour mieux cerner le sens, surtout pour la version. Le thème mélangeait plusieurs classiques : conjugaisons, vocabulaire, articles,… à connaître. La question d’essai était plutôt d’actualité ou du moins pouvait faire écho à une tendance des jeunes aujourd’hui. En tout cas on espère que ça s’est bien passé !

 

Version :

  • ·         Rimettere in sesto = remettre en forme ; revitaliser (plusieurs formes étaient possibles si l’on conservait l’idée)
  • ·         Nocciola = noisette
  • ·         Ci credono sin da subito = y croyaient depuis le début
  • ·         Ci siamo fatti prestare gli attrezzi = On nous a prêté des outils
  • ·         Da malandato = de mal en point
  • ·         Scommessa = notre pari
  • ·         Non fosse tanto folle = ne fût/n’était pas si fou/aberrant etc. Ici le « fosse » renvoie au passé simple, qu’on pouvait traduire littéralement, mais en français actuel on utilise plus « était »
  • ·         Pian piano = petit à petit (un classique !)
  • ·         Sino a decidere di lasciare tutto = jusqu’à décider de tout lâcher/de tout laisser tomber
  • ·         Frattempo = entre temps

 

Thème :

1)      Se questa fontana antica sarà restorata, sarà inaugurata dal ministro (attention au futur/futur)

2)      La superficie delle foreste piemontese è aumentata del 72% dal 1936 (verbe d’état ; di + article devant un pourcentage)

3)      Due anni fa, il sindaco ha deciso di smettere di illuminare/ di non illuminare più le strade di notte per salvare/economizzare energia (smettere di = arrêter de)

4)      Non pensavamo che le nostre cugine verrebbero/sarebbero venute con noi in vacanza in Puglia (conjuguaison pas facile sur cette phrase car on ne sait pas si elles sont déjà parties ou pas + article devant cugini car nom au pluriel).

5)      Per avere un cibo piu sano, bisogna consumare prodotti locali e biologici.

6)      Ci sono sempre più affitti turistici nel centro città di Genova

7)      E quel libro che ha avuto piu successo questo inverno

8)      Dopo domani, potremo vedere un’opera in diretta online

9)      Signora, lei è a favore di questa legge ? (3e pers. du singulier pour la politesse)

10)   La gente non sa che questa attivista fosse anche una combattente della Resitenza

 

Questions :

 

1)      Spiegate perché la storia di Barbara e Fabrizio è una storia “che fa proprio bene”

Comme toutes premières questions, une question de compréhension de texte. Ici on se base sur les derniers mots du texte en plus. Tout d’abord vous pouviez dire que leur histoire fait vraiment du bien à entendre car économiquement elle a un impact positif. Elle permet à un terrain de 3 hectares de se transformer en une production de 30 hectares ! Le petit terrain local, initialement abandonné, entre Carrù et Magliano Alpi devient une véritable petite entreprise ! Vous pouviez aussi faire évoquer leur histoire d’amour qui vient justement enrichir (au sens propre comme figuré) la production de la noisette. Leur histoire devient une vraie histoire de famille, car leurs enfants prennent part au projet, et qui connait des obstacles comme la maladie de Barbara. Enfin, et comme le dit Barbara, c’est une histoire inspirante qui a pour but de “essere un esempio per gli altri […] che sia possibile realizzare i desideri”. Et ça ça fait plaisir à entendre !

 

2)      Perché, oggi, dei giovani possono decidere di vivere e lavorare lontano dalle città ?

Une question d’expression maintenant, qui met l’accent sur « oggi » avec les virgules. On pouvait ainsi aborder la question de la pollution des villes aujourd’hui par exemple mais aussi du bruit. Les jeunes peuvent avoir envie de vivre dans un cadre sain, respectueux de l’environnement, beau et calme. On pouvait prendre des exemples en comparant des villes très industrielles comme Torino avec des zones très belles et agricoles comme la Valle del Po. Bien d’autres exemples peuvent être choisis. Ensuite, on pouvait parler du « possono ». Pourquoi le peuvent-ils ? Car il y a par exemple de plus en plus d’opportunités de travail dans les couronnes périurbaines ou zone rurales. On peut prendre l’exemple du projet de Slow Food de réunifier les producteurs locaux (cf sujet de la BCE) ou encore d’autres exemples de projets hors de la ville avec, par exemple, des projets de préservation du patrimoine culturelle, artistique, naturel. Mais aussi, l’essor du télétravail, qui permet de travailler depuis chez soi. Les entreprises s’adaptent et les travailleurs aussi. Encore ici de nombreux exemples d’entreprises comme la Yoox, pour n’en citer qu’une. Pour résumer, une volonté de s’éloigner de la ville pour un cadre plus calme, possible par l’essor du télétravail et du renfort de l’économie locale.

 

Lou Tardy

Après deux ans de prépa ECE à La Salle Saint-Etienne et maintenant étudiant à emlyon business school, je tiens montrer aux élèves que tout le monde peut réussir !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Retrouve dans cet article le sujet d'italien LV2 IENA du concours bce 2021. Une épreuve pour les candidats de CPGE