J-10 avant la rentrée : l’organisation gagnante en khâgne

Parmi les traditions qui perdurent, il est fort à parier que prendre de bonnes et nouvelles résolutions à certains moments de notre vie se place en tête : objectifs renouvelés, habitudes bousculées et performances challengées, tout est bon pour nous placer dans de meilleures dispositions et nous permettre de nous surpasser. Et puisque la rentrée marque aussi un nouveau départ, quelques conseils logistiques s’imposent pour être performant dès le début de cette année. Nous le savons tous : efficacité et productivité sont les maîtres-mots du khâgneux, alors découvrez dans cet article les 4 règles d’or à respecter pour rester méthodique et organisé dès septembre.

 

 

1) Faire un bilan

Si faire le point sur son année précédente peut paraître anodin, voire tout à fait inutile, cela reste pourtant primordial. Il ne s’agit en aucun cas de faire tabula rasa de son année d’hypokhâgne ou de khâgne : au contraire, mener un rapide examen rétrospectif sur l’année écoulée permet d’ajuster ses méthodes de travail, d’affiner ses outils d’apprentissage et ainsi de gagner en productivité. Savoir tirer profit de son expérience est décisif, aussi le passage en deuxième ou en troisième année de prépa doit-il s’accompagner de résolutions appropriées et réfléchies pour ne pas être vain. S’il importe donc de ne pas reverser dans ses mauvaises habitudes, expérimenter un mode de travail hasardeux et radicalement différent est aussi à bannir (sous peine qu’il vous convienne encore moins…) : il s’agit seulement d’effectuer les retouches nécessaires pour polir votre méthode. Moralité : conserver ce qui fonctionne, ajuster le reste !

 

2) Organiser ses cours

Fait anecdotique et pourtant très révélateur : lorsque j’étais en khâgne, plusieurs élèves m’ont dit que mes petites fiches rigoureusement classées et soigneusement rédigées donnaient envie d’apprendre. Et pour cause : rien de pire qu’un bureau en fouillis et des feuilles volantes pour ôter toute envie de travailler! Loin d’être futile, l’organisation de vos cours sera donc déterminante pour votre motivation : fiches catchy, stabilos colorés, chapitres numérotés et classeurs rangés, vous gagnerez en productivité mais aussi en détermination.

IMPORTANT : pour chaque matière, prévoyez au moins 3 espaces/pochettes/intercalaires : pour 1) le cours   2) les sujets et corrigés de DS    3) les sujets et corrections de khôlles (les corrections, ça se perd souvent vite…). Cette organisation en amont vous permettra de faire une rentrée en khâgne sereine.

 

3) Se fixer des objectifs

Les profils les plus méthodiques acquiesceront : la prépa, c’est un peu l’armée. Entre les khôlles à préparer, le prochain devoir sur table à réviser et le cours d’histoire à ficher, notre emploi du temps a intérêt à être millimétré.  Faire un tableau, une liste ou un memo reste donc le meilleur moyen d’organiser son travail hebdomadaire (ficher, apprendre, réviser, faire un DM, …), notamment lorsque vous avez des demi-journées de libres. Instaurer une sorte de routine s’avère aussi très fécond puisque cela garantit une certaine régularité dans le travail : par exemple, chaque vendredi après-midi est consacré à la révision du DS ; tel créneau du mercredi sert à ficher le dernier cours d’histoire ; une heure chaque soir est banalisée pour apprendre son vocabulaire ou son cours, …  Une organisation un peu militaire certes, mais qui permet de rester mobilisé sur tous les fronts. Cette technique a l’avantage d’offrir une vue panoramique sur le travail de la semaine, et donc de ne pas se laisser prendre au dépourvu par les tâches qui s’accumulent !

 

4) Garder du temps pour soi

« Trouver un équilibre », « faire la part des choses », « sortir la tête des cours », autant de conseils préconisés aux khâgneux, mais qui font parfois difficilement sens au vu de la pesanteur des programmes. Et pourtant, qui a dit qu’on ne pouvait pas se ménager un peu de temps et de repos pour soi dans notre planning si studieux ? Regarder un épisode de votre série après avoir révisé, vous défouler au gymnase du lycée avant la cantine ou encore décompresser au bar du coin à la fin d’un DS, autant de petits moments de plaisir et de respiration qui rendent plus digeste cette année parfois éprouvante… et qui sont parfaitement compatibles avec votre emploi du temps. Cet équilibre sain entre travail et loisir sera déterminant pour courir le marathon de la khâgne !

 

 

Vous l’aurez compris : pour optimiser votre khâgne, il importe d’être performant dès les premières semaines. Pas de pseudo-recette miracle ou universelle, mais une organisation sur-mesure, anticipée et ajustée.

Vous pourriez aussi aimer