KEDGE Business School : retour sur la finale du concours national d’éloquence des classes préparatoires

KEDGE Business School accueillait vendredi 13 octobre dernier sur le campus de Marseille, la finale de la seconde édition du concours national d’éloquence des classes préparatoires. Organisé en partenariat avec Le Figaro Etudiant, le concours est ouvert aux préparationnaires de tous les établissements de France. Une expérience qui s’inscrit en droite ligne de la nouvelle posture pédagogique du Programme Grande Ecole de KEDGE, le Grow by Doing. Devant 300 personnes, les 12 finalistes – soit deux fois plus que l’année dernière -, ont passé leur « grand oral » sur un thème de leur choix.  Léon Léger, du lycée Saliège de Toulouse-Balma, a remporté le prix du jury.

 

Concours d’éloquence de KEDGE : l’art oratoire obligatoire pour les M1

Les candidats ont pu s’essayer au cours d’art oratoire, désormais obligatoire pour les étudiants de KEDGE en année de M1, précieux pour appréhender la prise de parole en public.

Grâce à cette seconde édition du concours, KEDGE met une nouvelle fois en lumière les jeunes talents et contribue à maintenir un lien fort avec la communauté des écoles prépas sur l’ensemble du territoire.

Le sujet de pré-sélection s’inspirait du thème de culture générale de l’année : la violence. Comme l’an dernier, les étudiants ont été coachés par Eric Cobast, fondateur de « l’Académie de l’Éloquence », pour préparer leur éloge paradoxal, l’épreuve fondatrice de l’éloquence antique, dont le choix du thème était libre. Cette année, c’est Léon Léger, du lycée Saliège de Toulouse, qui a su convaincre le jury en évoquant le thème de la mésaventure.

La 2ème place est revenue à Romain Calvagnac, du lycée Théodore Ozenne de Toulouse et la 3ème place exæquo à Marguerite-Marie Tsiang du lycée Janson de Sailly à Paris et à Serine Benhadda du lycée Dominique Villars à Gap.

Bravo à eux !

 

Lire plus : Concours d’éloquence Paris vs Lyon : Les Parisiens une bande de guignols ?

Vous pourriez aussi aimer