Khâgne : comment travailler ta LV1 ?

L’épreuve de LV1 au concours de l’ENS est assez exigeante et nécessite un travail sérieux tout au long de l’année. En effet, elle consiste en une version, puis un commentaire de texte (ou essai) sur un extrait d’ouvrage littéraire classique ou contemporain. Cette épreuve demande tant du vocabulaire que des connaissances en histoire littéraire ou des figures de style de la langue de l’épreuve par exemple. D’où le stress de certains étudiants face à elle, d’autant plus quand on a l’impression d’avoir quelques lacunes. On peut donc se dire assez rapidement qu’il sera impossible de rattraper tant de retard en un an, ou deux si on y pense dès le début de l’hypokhâgne : comment apprendre du vocabulaire, maîtriser l’analyse littéraire,…tout en assumant la charge de travail de toutes les autres matières de la khâgne ? Comment s’entraîner au cours de l’année, en dehors des rares concours blancs ? 

Dans cet article, nous te donnons tous nos conseils pour travailler au mieux la LV1 en khâgne et être prêt le jour du concours !

 

Tenir une liste de vocabulaire

Tout d’abord, un des conseils majeurs est de tenir tout au long de l’année une liste de vocabulaire. Celle-ci se compose de mots que tu auras pu lire dans des versions réalisées en classe, mais également des articles de presse que tu pourras lire, ou même des ouvrages littéraires dont ton professeur t’auras conseillé la lecture. Nous te conseillons de la tenir scrupuleusement car elle te permettra d’enrichir ton vocabulaire car bien que le dictionnaire soit autorisé lors de l’épreuve de LV1, ne pas avoir à s’y rapporter pour chaque mot te fera gagner beaucoup de temps. De plus, tu peux organiser ta liste de vocabulaire en plusieurs sections, avec par exemple une consacrée aux mots de liaisons qui pourront te servir dans ton commentaire de texte, une concernant les adjectifs ou noms qui te serviront à argumenter et une autre plus généraliste pour la partie version…

Il s’agit donc de revenir fréquemment sur cette liste tout au long de l’année afin de réellement s’assurer que tu progresses et que ton vocabulaire s’accroît. 

 

Lire plus : Pas le temps de lire en khâgne, mythe ou réalité ? 

 

Fréquenter couramment la langue 

Un autre exercice auquel il faut se contraindre est de fréquenter couramment la langue : cela peut paraître compliqué en khâgne à la vue de la charge de travail mais tu peux tout simplement t’imposer 10 à 20 minutes de lecture hebdomadaire d’un livre ou d’articles dans la langue de ta LV1, avant de te coucher par exemple. Cela permettra à ton cerveau de s’habituer à cette langue, de repérer de nouveaux mots à inscrire dans ta liste de vocabulaire, mais aussi de te familiariser avec certaines constructions syntaxiques par exemple. Tu peux par exemple te centrer sur des nouvelles littéraires ou bien consulter l’actualité sur un journal en particulier, par exemple The Guardian pour les anglophones, ce qui te permettra si tu es en khâgne moderne de travailler également pour l’oral de civilisation. 

 

Faire des exercices de grammaire

Il faut également t’entraîner à la grammaire de ta LV1 : en effet, tu seras fortement évalué dessus pour le commentaire de texte et des fautes à répétition ou un faible niveau en grammaire feront assurément plonger ta note. Tu peux t’entraîner à réaliser des exercices que tu peux trouver sur internet à propos de points que tu maîtrises mal, ou bien pour t’assurer tout simplement que tu ne fais aucune erreur concernant d’autres. Tu peux également demander à ton professeur de te donner des exercices à faire. De plus, tu peux te munir d’un livre de grammaire afin de rattraper ton retard car il te fournira des petits cours sur chacun des points à maîtriser avec des exemples et des petits exercices dans certaines éditions. 

 

Se familiariser avec l’histoire littéraire de la langue

Nous te conseillons également de te familiariser avec l’histoire littéraire de ta LV1, au moins dans les grandes lignes. En effet, rien ne sert de la connaître dans les moindres détails quand tu n’es pas en spécialité langues vivantes. Néanmoins, cela pourra te rapporter des points bonus lors de l’épreuve de commentaire de texte si tu arrives à situer l’auteur dans une certaine période, mais cela te donnera également quelques éléments de commentaires sur l’extrait : tu pourras en effet voir plus facilement les enjeux qu’ils recouvrent d’un point de vue littéraire.

Lire des corrigés de commentaires

Enfin, concernant les commentaires de textes, nous te conseillons de lire des corrigés, par exemple ceux proposés tous les ans par l’ENS que tu pourras retrouver sur ses sites internets, par exemple pour l’épreuve d’anglais d’ULM de 2023 en suivant ce lien : Sujets et corrections ENS ULM 2023. Ceux-ci peuvent être d’une aide conséquente afin de mieux comprendre les enjeux de cette épreuve et les attendus des correcteurs. Cela te permettra ainsi de développer quelques habitudes en fonction de tes capacités et de ton niveau, qui te permettront de ne pas perdre de temps lors du concours et de produire un commentaire de qualité. 

 

Lire plus : Les 5 bonnes raisons d’aller en khâgne

 

En conclusion, il est tout à fait possible de travailler ta LV1 tout au long de l’année, notamment quand tu assumes quelques lacunes. Cela doit passer par des habitudes (liste de vocabulaire, lecture hebdomadaire de la langue…) qui te permettront de te familiariser avec ta LV1, en dehors de tes cours et des concours blancs. Ce travail, s’il est accompli de manière régulière, te fera forcément progresser et te permettra d’avoir toutes les clés en main pour réussir le jour du concours. 

Vous pourriez aussi aimer