Khâgne : les 5 avantages de la khûbe

Si la khûbe est souvent perçue comme un sacrifice supplémentaire et une année de labeur, il demeure qu’elle offre aussi certains avantages aux étudiants qui font ce choix de retenter les concours : maîtrise avancée de la méthode, plus de temps d’apprentissage, expérience du concours, maturité ou encore accompagnement privilégié, découvrez dans cet article les 5 avantages de la khûbe en général et en prépa littéraire en particulier.

 

Lire plus : Les 10 commandements du khûbe en prépa littéraire

 

  

  • De l’avance sur la méthode

Le principal avantage de la khûbe reste sans aucun doute l’expérience que vous tirez de votre précédente khâgne : les épreuves restant les mêmes (dissertations), vous avez déjà acquis la méthode et compris les enjeux. C’est d’autant plus profitable que cela vous laisse donc davantage de temps pour travailler le contenu et fournir un effort d’apprentissage plus soutenu, vous laissant ainsi la possibilité de vraiment rentrer dans le détail du programme. Les khûbes ont déjà les automatismes de la dissertation, et peuvent donc en profiter pour aller plus loin dans l’analyse, pour enrichir leur florilège de citations et leur banque d’exemples. Vous l’aurez compris : il s’agit d’une année de perfectionnisme !

 

Lire plus : Khâgne : khûber pour une école de commerce, bonne ou mauvaise idée ?

 

 

  • Vous connaissez déjà les exigences

À force de dissertations hebdomadaires et des nombreuses khôlles faîtes durant votre première khâgne, vous connaissez déjà les exigences de vos professeurs et donc du jury de concours. Autrement dit, vous savez ce qui est incontournable dans une copie, ou au contraire rédhibitoire.  Vous avez donc inévitablement une certaines longueur d’avance sur les étudiants qui sont dans leur première khâgne et qui vont devoir s’ajuster à des exigences qu’ils ne connaissent pas encore.

 

Lire plus : De khâgne classique à khûbe moderne : le parcours de Camille, Normalienne

 

 

  • L’expérience du concours

Il s’agit d’un avantage absolument décisif : votre expérience du concours en khâgne. S’il est évident que cela ne vous avantage en rien en termes de contenu d’épreuve, il demeure que vous savez déjà comment se passe un concours, et que vous pouvez tirer profit de votre précédente expérience pour passer celui de khûbe dans les meilleures conditions : comment vous organiser dans les révisions, comment gérer la fatigue, comment évacuer la pression, à quelle heure vous coucher la veille, autant d’éléments qu’il est toujours utile de connaître. Comme il est toujours plus confortable de savoir à quoi s’attendre, connaître le déroulement du concours vous fera une pression en moins.

 

Lire plus : Khâgne : que faire de toutes ses dissertations ?

 

 

  • Davantage de recul et de maturité

S’il y a bien-sûr un enjeu de taille et une pression bien présente en khûbe, vous avez néanmoins déjà du recul sur la prépa et sur votre méthode travail : cette maturité vous est utile non seulement pour mieux appréhender la pression et la quantité de travail en prépa -ajuster ses méthodes de travail, ne pas répéter les mêmes erreurs que l’an dernier, etc-, mais aussi pour le contenu même de vos copies -une réflexion plus poussée, des exemples plus réfléchis, des arguments mieux pensés. Aussi cette année de khûbe est-elle propice à de nombreux progrès en termes de méthode de travail et de contenu des copies.

 

Lire plus : L’esprit critique : une qualité essentielle en khâgne

 

 

  • Un accompagnement plus privilégié

Si cet élément peut paraître anecdotique ou secondaire, il est pourtant crucial : en tant que khûbe, il n’est pas rare que vous bénéficiiez d’un accompagnement plus privilégié de la part de vos professeurs. Non pas qu’il s’agisse d’avantager les khûbes, mais les professeurs connaissent déjà votre personnalité, votre méthode de travail et votre projet : ils ne seront donc que plus attentifs encore à votre évolution. Par ailleurs, faire un année de khûbe restant un gage de sérieux et d’investissement, les professeurs seront tout à fait enclins à vous conseiller, à vous proposer des exercices supplémentaires ou encore un accompagnement plus personnalisé.

 

Lire plus : Les 10 grands débouchés d’une khâgne A/L

Vous pourriez aussi aimer