Organiser son temps pour les dissertations en 4 heures

Si vous préparez les écoles de commerce en khâgne, vous savez que parmi les six épreuves supplémentaires de la BCE, trois sont des dissertations. Celles-ci sont spécifiques à la filière littéraire, contrairement aux trois autres pour lesquelles vous pouvez trouver des conseils et des instructions dans de nombreux autres articles destinés aux ECG.

Lire plus : Les différentes méthodes qui fonctionnent en contraction 

Souvent la préparation à ces dissertations est sous-estimée : nous en faisons depuis deux ans : deux heures d’épreuve en moins semblent ne pas changer grand-chose. Pourtant, chaque année, de nombreux élèves de filière littéraire sont déçus par leurs notes aux écrits de la BCE où ils obtiennent parfois des notes bien inférieures à celles de l’ENS. Mais pas d’inquiétude, à l’inverse, certains sont agréablement surpris par leurs résultats : j’ai, par exemple, obtenu 9 points de plus en géographie à la BCE qu’à l’ENS.

La plus grande différence est évidemment la durée, c’est donc par là qu’il faut commencer. Chacun gère différemment son temps aux écrits en 6 heures, mais rares sont ceux qui passent moins de deux heures au brouillon. Je passais exactement trois heures au brouillon, et en préparant la BCE, j’ai dû diviser par trois ce temps. Demandez à vos professeurs si vous pouvez vous entraîner en 4 heures, ce n’est pas absolument nécessaire mais cela peut aider.

En réduisant ainsi notre temps de travail, la BCE teste plusieurs choses : notre concision, notre capacité à aller droit au but, nos connaissances et bien-sûr notre gestion du temps. 

Alors concrètement, comment organiser son temps en dissertation en 4h? 

 
Abréger le brouillon

Pour réussir votre dissertation en 4h, il faut commencer par abréger le temps que vous passez au brouillon. Cela ne signifie pas qu’il faut négliger la problématisation ou le plan, loin de là. Cependant, vous pouvez réfléchir à votre problématique tout en élaborant votre plan pour gagner du temps. C’est-à-dire qu’après avoir réfléchi en vitesse aux paradoxes que soulèvent votre sujet, avant même d’avoir formulé la problématique, vous pouvez réfléchir au plan, ainsi, pendant que vous pensez aux idées et exemples que vous allez évoquer, vous continuez à réfléchir à la formulation. L’idéal pour gagner du temps serait de se contenter d’écrire sous forme de tirets les exemples que vous comptez mobiliser et les classer sous forme de plan. Arrivés aux concours, vous connaissez suffisamment vos exemples et citations pour écrire un mot au brouillon et être capable de les développer directement sur votre copie. De plus, n’oubliez pas que le plan n’a pas besoin d’être aussi compliqué que celui de l’ENS, il ne doit pas être superficiel mais ce qui compte le plus sont les idées qui se trouvent à l’intérieur des parties. 

Abréger le temps de brouillon ne sera pas évident, c’est pourquoi il faut s’y entraîner, par exemple en problématisant en un quart d’heure et en formulant un plan en une demi heure. C’est moins que ce que vous aurez le jour J mais ainsi vous prenez l’habitude de réfléchir très vite à toutes sortes de sujets

 

Ne pas négliger la rédaction  

L’intérêt de réduire le temps de brouillon est d’avoir un temps de rédaction élevé. Et cela est important car vous devez avoir une dissertation extrêmement bien écrite. Face à une dissertation avec des fautes d’orthographe ou de style, le correcteur BCE se désintéresse : il ne s’agit pas de recruter des chercheurs comme à l’ENS, ici vous êtes les bienvenus en école de commerce en grande partie pour vos qualités rédactionnelles, donc si celles-ci ne sont pas à la hauteur vous perdez beaucoup de points. Ils n’attendent pas d’envolées lyriques, au contraire, des phrases brèves, maîtrisées, sans faute. L’introduction, comme toujours, est la partie la plus importante. Vous n’aurez pas le temps de l’écrire au brouillon, au lieu de perdre ainsi du temps, réservez lui au moins une demi heure de sorte à pouvoir réfléchir à chaque phrase que vous écrirez, notamment en philosophie. Elle ne doit pas être trop longue car l’une des autres choses que l’on attend de vous est l’organisation de votre copie : en 4h, elle fera difficilement plus de 10 pages, donc il est inutile et même mal considéré de faire deux pages d’introduction. On attend aussi de voir si vous  êtes capables d’écrire brièvement votre pensée donc ne vous étalez pas inutilement.

 

Maîtriser son temps

Les correcteurs attendent donc une écriture maîtrisée aussi bien au niveau du style que de la longueur. Faire une troisième partie d’une page ou une conclusion d’une ligne est le meilleur moyen de trahir sa désorganisation, et pour ne pas en arriver là il faut maîtriser son temps, avoir toujours un œil sur l’horloge et connaître ses délais. Avant d’entrer dans la salle je savais que quoi qu’il advienne je ne passerais pas plus d’une heure et quart au brouillon et pas plus de trente minutes sur l’introduction de sorte à avoir un peu plus de dix minutes par sous partie et un peu de temps de relecture. Cette maîtrise du temps m’a permis de finir toutes mes dissertations avec des parties et sous-parties de taille à peu près égales. Alors même si en lettres, après une heure dix je n’avais toujours pas de plan, j’ai fini par en créer un un peu artificiel avec mes idées pour pouvoir me mettre à rédiger et avoir le temps d’approfondir mes idées. Même si le fil rouge n’était pas évident, j’ai eu 15, probablement grâce au développement de mes idées dans chaque partie. 

En somme, presque tous les attendus spécifiques à la BCE ont un lien avec votre gestion du temps, donc même s’il est contre productif de ne penser qu’à ça, il ne faut surtout pas la négliger. Pour réviser le contenu de ces dissertations, la méthode est la même que pour l’ENS donc le meilleur moyen de réviser pour la BCE est de savoir comment vous comptez vous organiser pour mettre à profit vos connaissances sans vous laisser avoir par le temps.

Vous pourriez aussi aimer