Khâgne : se préparer à l’entretien d’Audencia

Plus de 500 places ouvertes aux CPGE, deuxième meilleure expérience étudiante en France, un programme d’excellence, telles sont les promesses de cette école classée septième au Sigem. Comme partout, la phase des oraux est déterminante pour espérer intégrer cette grande école de commerce, notamment l’entretien de personnalité qui compte pour plus de la moitié des coefficients des oraux. Vous l’aurez compris : pas d’intégration sans bon entretien. Découvrez dans cet article comment performer à l’entretien d’Audencia quand on est en khâgne.

Lire plus : Khâgne : se préparer à l’entretien de l’emlyon

 

 Rappel du format

L’entretien d’Audencia se tient en deux grandes parties :

  • D’abord, vous restituez pendant cinq minutes l’exposé d’un sujet que vous avez préparé pendant trente minutes en amont de l’entretien. Parmi les deux sujets tirés au sort (une notion et une phrase), vous pouvez choisir sur lequel travailler. Il s’agit d’un exercice académique, dans la continuité de la classe préparatoire : c’est donc l’opportunité de nourrir votre exposé d’exemples de culture générale, ou d’une réflexion plus personnelle
  • La deuxième partie de l’entretien reste classique : après avoir disserté pendant cinq minutes sur le sujet choisi, vous vous présenter brièvement en deux minutes, puis s’en suit une discussion libre avec le jury qui, comme d’habitude, vous posera des questions d’ordre général sur vos expériences, vos projets et votre motivation. Rien de très inhabituel donc pour cette deuxième partie d’entretien.

 

Lire plus : 5 conseils pour se faire valoir en entretien de personnalité quand on est en khâgne

 

 

Une première partie sur laquelle vous pouvez briller…

La première partie est l’opportunité de montrer toute votre maîtrise de la dissertation et votre aisance orale : vous avez l’habitude d’organiser votre réflexion en plusieurs parties, d’argumenter, de justifier, et avez à votre disposition une banque d’exemples qui vous permet de traiter à peu près n’importe quel sujet. Autrement dit, cette première partie est l’occasion pour vous d’impressionner le jury et de démontrer que votre formation de khâgne a ses atouts : exemples recherchés, transitions habiles, arguments construits, expression convaincante, autant de choses à mettre en avant au cours de cet exposé. Par ailleurs, l’avantage est que vous n’avez rien de particulier à préparer pour cette épreuve : forts d’une solide culture générale et de vos khôlles hebdomadaires, vous aurez simplement à faire comme d’habitude. À titre d’exemple, j’avais le choix entre les deux sujets suivants : « L’ennui » et « La liberté est une sensation ».

 

Lire plus : Soigner la première et la dernière impression en entretien

 

 

… et une seconde partie somme toute classique

Si la première partie de l’entretien ne demande donc pas d’entraînement particulier pour vous khâgneux habitués à disserter, la seconde partie ne peut s’improviser : comme pour toute autre école, il vous faudra être prêts à parler de vos expériences, de vos projets, de votre motivation pour intégrer cette école en particulier. En d’autres termes, il s’agit de s’entraîner à l’avance : si certains arguments sont communs aux différentes écoles (pourquoi une école de commerce, quel projet professionnel, quelles expériences, etc.), il demeure que vous devez réfléchir à des arguments plus spécifiques concernant Audencia : quels sont les spécialisations susceptibles de vous intéresser, quels sont les projets dans lesquels vous voulez vous investir, pourquoi Nantes, etc. Vous l’aurez compris : dans tout entretien, il importe d’être le plus spécifique possible et d’adapter votre discours à l’école dans laquelle vous passez l’entretien (même si ce n’est pas votre premier choix !).

 

Lire plus : Ce qui fait la différence en entretien de personnalité

 

 

Khâgne et Audencia : un lien par les humanités qui fait sens

Faire un lien habile entre khâgne et école de commerce n’est pas toujours évident. Or, si vous restez attachés à votre formation littéraire, vous pouvez là encore faire valoir l’argument des humanités : dans certaines écoles dont Audencia, les programmes mettent de plus en plus l’accent sur les humanités et les sciences sociales. Ainsi, Audencia propose en première année une ouverture culturelle à travers des cours transversaux au choix parmi histoire, art, sociologie ou encore philosophie. Il peut donc être stratégique de ménager un lien de la sorte avec votre formation littéraire.

 

Lire plus : Quelles écoles de commerce pour les khâgneux ?

Vous pourriez aussi aimer