Khâgne : se préparer à l’entretien de personnalité de TBS

Dans la lignée de ce dossier spécial « Comment préparer les entretiens quand on est en khâgne », découvrez dans cet article comment performer à l’entretien de personnalité de la grande école toulousaine : entre exposé et questions classiques, cette épreuve donne l’opportunité aux khâgneux de se démarquer en déployant leurs qualités en termes d’expression orale, de culture générale et de réflexion. Vous l’aurez compris : l’entretien TBS demande une sérieuse préparation en amont pour espérer vous démarquer des autres candidats et mettre en valeur votre profil atypique.

 

Lire plus : Khâgne : se préparer à l’entretien de personnalité de l’emlyon

Lire plus : Khâgne : se préparer à l’entretien de personnalité d’Audencia

 

 

Rappel du format

L’entretien de TBS se tient en deux temps.

  1. D’abord, vous restituez en cinq minutes un court « exposé » sur un article choisi et préparé tranquillement chez vous en amont de l’entretien. En effet, au moment de votre admissibilité, l’école vous permettra à disposition une trentaine d’articles portant sur des sujets vastes et variés(économie, théâtre, influenceurs, géopolitique, etc.). Vous pouvez préparer celui de votre choix, de la manière que vous voulez et à votre propre rythme.
  2. La seconde partie est plus classique : le jury vous pose des questions sur vos projets, vos expériences et votre motivation. Toutefois, il n’est pas rare que l’entretien ait comme point de départ votre réflexion sur l’article, ce qui peut amener à des questions de culture générale.

 

 

Choisir son texte intelligemment

La discussion libre étant inévitablement amorcée par votre exposé, il est donc dans votre intérêt de ne pas choisir votre article à la légère. Autrement dit, il s’agit de bien prendre le temps de réfléchir à quel article présenter : ne vous fiez pas aux titres et lisez bien chaque article, vous pourriez être étonnamment séduits par le contenu ; ne vous précipitez pas sur un article sous prétexte que cela vous paraît plus simple ou plus accessible (car en général, ce sera l’article choisi par la majorité des candidats, il sera donc plus difficile de vous démarquer) ; idéalement, portez votre dévolu sur un article qui aborde des thématiques qui vous importent, qui ont un lien avec votre projet professionnel ou qui, de quelque manière que ce soit, ont un lien avec votre personnalité. Vous l’aurez compris : le choix de votre sujet reste le premier témoignage de qui vous êtes et sera une manière de commencer à parler de vous dès le début de l’entretien.

 

Lire plus : Ce qui fait la différence en entretien de personnalité

 

 

Montrer vos qualités littéraires en première partie

Même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’une dissertation, la première partie de cet entretien reste un exercice académique : analyse, nuance, recul, autant de qualités qui seront appréciées au cours de cette première partie. Faîtes-vous plaisir, vous êtes dans votre élément : argumentez, illustrez, soyez convaincants et éloquents, le jury n’en sera que plus séduit. S’il y a bien un moment où vous pouvez démontrer vos qualités littéraires au cours de cet entretien, c’est maintenant ! Il ne s’agit pas d’en faire trop en adoptant un air savant ou un vocabulaire pompeux, mais de néanmoins montrer que vous avez acquis de réelles compétences en termes de communication verbale au cours de votre khâgne.

 

Lire plus : Comment soigner la première et la dernière impression en entretien ?

 

 

Une seconde partie d’entretien classique

La seconde partie de l’entretien est somme toute classique, à l’image de ce que vous aurez dans chaque école : des questions d’ordre général sur votre motivation à intégrer cette école en particulier, vos projets à court et à long terme, vos expériences. Il s’agit donc de préparer des arguments, mais en les adaptant aux spécificités de l’école.

 

Lire plus : Comment ne pas se laisser déstabiliser en entretien ?

 

 

Justifier la transition de la khâgne à TBS

Comme pour chaque école, il est absolument décisif de vous préparer à une question en particulier : pourquoi notre école après une khâgne ? En effet, il est primordial que le jury saisisse la pertinence de votre choix et ne s’imagine pas que vous désirez intégrer une école de commerce « juste pour ne pas aller en fac de lettres ». Petite astuce toujours efficace à TBS : comme vous le savez, 100% des étudiants de TBS font un double-diplôme, ce qui est symptomatique de l’importance que l’école accorde à la complémentarité des compétences ; dans cette logique, vous pouvez affirmer correspondre au profil recherché par l’école en souhaitant justement faire une école de commerce après la khâgne : élargir votre sphère de compétences, faire preuve de curiosité, avoir une capacité d’adaptation, etc .

Vous pourriez aussi aimer