Khâgne : comment travailler le programme d’A/L 2024 pendant l’été ?

Lectures à faire, devoirs-maison ou encore apprentissage préliminaire des premières notions du programme, il y a déjà une certaine quantité de travail à abattre en amont de la rentrée en khâgne. Sans pour autant s’épuiser, vous pouvez donc commencer à rentrer en douceur dans le nouveau programme quelques semaines avant la rentrée : lecture des œuvres en français, exercices pour entretenir son niveau en langue ou encore relecture de ses cours sur la notion en philosophie, autant de moyens pour commencer à étudier les thèmes du concours. On vous dit tout dans cet article !

 

Lire plus : Khâgne : 10 résolutions à prendre pour la rentrée

 

 

 

Français : au minimum lire les œuvres au programme 

S’il y a bien une chose que les khâgneux peuvent faire pendant les vacances pour prendre de l’avance sur le programme sans se fatiguer, c’est lire les œuvres de français. Vous pouvez par exemple vous déconnecter de la prépa pendant le mois de juillet, et lire une œuvre de français par semaine au mois d’août. De quoi avoir une première approche moins formelle et moins académique de ces œuvres ! Si vous pouvez bien-sûr prendre quelques notes ou encore surligner certains passages que vous trouvez intéressants, l’essentiel reste de lire les quelques œuvres au programme au moins une fois avant la rentrée.

 

Lire plus : Faut-il vraiment lire tous ses livres pour réussir en khâgne ?

 

  

 

Philosophie : reprendre ses cours d’hypokhâgne sur la métaphysique

Travailler la philosophie en autonomie reste toujours délicat : non seulement certains ouvrages ne sont pas vraiment accessibles aux étudiants, mais en plus cette difficulté de compréhension peut mener à de mauvaises interprétations des propos de l’auteur –a fortiori pour une notion comme celle-ci, ce qui pose un réel problème. Dès lors, le mieux reste d’attendre paisiblement la rentrée pour commencer à s’attaquer au programme de philosophie. Ce que vous pouvez néanmoins faire -sans risque de vous tromper-, c’est de récupérer vos cours d’hypokhâgne qui touchent au thème de la métaphysique de sorte à vous les remémorer avant la rentrée.

 

  

Histoire : se renseigner tranquillement sur le sujet

Là encore, le mieux reste d’attendre votre professeur pour rentrer dans le vif du sujet : le programme est si dense et si précis que vous pourriez déjà vous noyez dans un trop-plein d’informations avant même d’avoir commencé. Le mieux reste donc, afin de cerner les grands enjeux du thème de l’année, de lire la lettre de cadrage fournie par l’ENS, et éventuellement de rechercher en ligne certains reportages sur le sujet. Vous pouvez de cette manière entrer en douceur et de manière plaisante dans les grandes lignes du sujet -, sans pour autant vous épuiser avant la rentrée.

  

  

Géographie : se familiariser avec les notions 

De même, le programme de géographie étant extrêmement dense, le mieux reste sans doute d’attendre la rentrée pour se plonger dans les détails. Mais là encore, lire la lettre de cadrage de l’ENS vous permettra d’appréhender les grands enjeux du thème. Vous pouvez également lire quelques articles sur le sujet sur Géoconfluences, le site en ligne de référence pour les notions en géographie. Vous l’aurez compris : là-encore, rien ne sert de s’épuiser !

 

 

Langues : entretenir son niveau 

En langues vivantes comme en langues anciennes, tout est affaire d’entretien. Pour les langues vivantes, continuez à regarder des films en VO et des vidéos d’information dans la langue cible ; vous pouvez aussi faire une ou deux versions si vous en avez le temps et l’envie afin de ne pas trop perdre la main ; finalement, revoir quelques pages de vocabulaire chaque semaine n’est jamais inutile ! Pour les langues anciennes, l’essentiel reste de ne pas oublier ce que vous appris : faire quelques versions et relire vos déclinaisons et conjugaisons avant la rentrée vous permettra de débuter cette année sur les chapeaux de roue !

 

Lire plus : Rattraper son retard lorsque l’on est mauvais en langue

 

Vous pourriez aussi aimer