Khâgne : zoom sur la spécialité philosophie

La période de février est souvent une période de commencement de doute pour les étudiants en hypokhâgne. En effet, il s’agit de commencer à réfléchir à la spécialité que tu prendras l’année prochaine et qui aura un fort impact sur ta khâgne et tes épreuves au concours. En effet, la matière de spécialité, pour le concours de l’ENS Lyon, a un coefficient de 2, au même titre que les lettres, ce qui n’est pas négligeable. Il s’agit donc d’être sûr de son choix. Dans cet article, nous te présentons la spécialité philosophie pour les khâgnes modernes (ENS Lyon).

 

Le fort impact de ta spécialité

Le choix de ta matière de spécialité doit être fait avec attention du fait de son fort impact sur ta khâgne. En effet, en choisissant par exemple la spécialité philosophie si tu fais une khâgne moderne, 6 heures hebdomadaires de philosophie viendront s’ajouter aux 4 heures de philosophie tronc commun. Ainsi, il s’agit d’apprécier les cours de philosophie pour ne pas se voir vite ennuyé par les cours de spécialité et démotivé à travailler cette matière. Un nombre d’heure conséquent veut également dire une charge de travail conséquente : en effet, avec 10 heures de philosophie par semaine, il est certain que ta charge de travail dans cette matière sera bien évidemment beaucoup plus important que par rapport aux autres. Ainsi, tu dois être sûr de pouvoir travailler cette matière avec intérêt durant toute l’année. 

N’hésite pas à te renseigner également sur le professeur : avec 6 heures par semaine en sa compagnie, tu dois être sûr, outre ton amour pour la philosophie, qu’il arrivera à te dynamiser et te motiver à travailler. Ainsi, si tu as des appréhensions avec un certain professeur et que tu ne penses pas pouvoir tenir 6 heures par semaine avec lui, te questionner sur ton orientation est important.

 

Un travail différent

La plus grosse différence avec la philosophie tronc commun est qu’en spécialité philosophie tu ne travailleras plus sur un thème mais sur deux notions, dont l’une tombera aux écrits du concours. Ainsi, le travail que tu auras à effectuer est bien différent qu’en philosophie tronc commun : tu auras à parcourir plusieurs champs de pensée dans laquelle la notion peut se retrouver et en mesurer toute la portée, avec une certaine flexibilité qui te sera demandée. Ainsi, assure-toi que les deux notions au programme t’intéressent suffisamment pour que tu puisses les travailler avec envie et rigueur durant toute l’année. 

 

Différents programmes entre oral et écrit

De plus, une difficulté qui pourra se présenter à toi est la nécessité, en outre du programme d’écrit, de préparer un deuxième programme pour les oraux, avec une épreuve tout à fait différente : en effet, il s’agira pour toi, durant les oraux de l’ENS, de préparer un commentaire de texte sur deux ouvrages au programme. Des cours te seront dispensés, mais le volume horaire qui est consacré à la préparation de l’oral varie en fonction des professeurs et il est absolument nécessaire que de ton côté, et ce durant toute l’année, tu prépares cet oral, ou au minimum que tu te familiarises avec les ouvrages du programme. En effet, face à l’urgence que représentent les écrits, il est facile de les mettre de côté. Mais, en cas d’admissibilité, tu arriveras dépourvu au moment de la préparation des oraux, et il sera difficile pour toi de rattraper un an de préparation en deux ou trois semaines, retard qui ne pourra que se faire ressentir durant ton passage à l’oral devant le jury de l’ENS Lyon. 

Ainsi, n’hésite pas à demander à ton professeur, si tu en ressens le besoin au cours de l’année, une préparation supplémentaire à cette épreuve, au travers de cours mais également de conseils de lectures qui pourront t’aider à envisager l’oral au mieux. 

 

Une plus grande liberté de travail permise

Une des points positifs de cette spécialité si tu aimes la philosophie, c’est la possibilité d’approfondir autant que tu veux cette matière. En effet, le fait de travailler sur une notion va te permettre d’étudier un nombre très importants de philosophes et de courants de pensée, et ce en profondeur : en effet, cette spécialité va te permettre de lire énormément de philosophie, chose dont on manque d’habitude dans les autres matières. Du plus, une très grande liberté t’es laissée dans le traitement des questions, avec une attention du correcteur qui se portera avant tout sur ta capacité à raisonner. Ainsi, si tu apprécies énormément la philosophie et souhaite en faire davantage, et que les 10 heures de philosophie par semaine ne te font pas peur, cette spécialité est faite pour toi !

 

Lire plus : Les 5 bonnes raisons d’aller en khâgne

Vous pourriez aussi aimer