La barre d’admissibilité des écoles BCE & ECRICOME 2022

MISTER PREPA

En France, il existe aujourd’hui plus de 200 écoles de commerce, qui comptent plus de 130 000 inscrits. Toutefois, il existe qu’une poignée de Grandes Ecoles recrutant les étudiants issus de classes préparatoires. Ces écoles sont les plus prestigieuses et donc nécessairement les plus sélectives. La classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) s’effectue pendant les 2 années qui suivent l’obtention du baccalauréat. A noter que les classes prépas ECE et ECS (autrefois appelées prépa HEC) fusionnent et s’appelleront désormais les prépas ECG. De son côté, la prépa ECT (voie économique et commercial option technologique) restera inchangée. Dispensées dans les lycées, elles préparent aux concours d’entrée aux grandes écoles, mais peuvent aussi offrir des passerelles vers l’université ou d’autres formations d’excellence. Et les barres d’admissibilité et barres d’admission concernent justement ces concours, des sujets souvent forts plébiscités par les candidats ! Nous allons vous expliquer en détails en quoi consiste la barre d’admissibilité. 

QU’EST-CE QUE LA BARRE D’ADMISSIBILITÉ ?

La barre d’admissibilité d’une école correspond à la moyenne minimale que le dernier admissible a obtenue aux épreuves de l’école concernée pendant le concours. Il existe plusieurs types de concours pour entrer en école de commerce. Les types de concours varient selon le profil du candidat et surtout son niveau de formation, mais aussi en fonction du type d’école visée. Pour les élèves en prépa, il s’agit donc de viser les concours Post-CPGE pour intégrer les écoles de commerce dont les diplômes s’obtiennent en 3 ans (ou 4 si l’étudiant fait une année de césure comme c’est le cas d’environ 82% des étudiants).

La BCE (Banque commune d’épreuves) et le concours Ecricome restent jusqu’à ce jour les deux banques d’épreuves communes qui se partagent le recrutement des élèves qui ont suivi une classe prépa. Ces concours permettent aux candidats issus d’une classe préparatoire de présenter plusieurs écoles de leur choix, sans avoir à passer un concours par école.

Concours regroupant le plus grand nombre d’école de management, le concours BCE donne accès au Programme Grande École de 20 grandes écoles de management et de 3 écoles associées. En majorité, les étudiants se portent sur les principales écoles reconnues par la plupart de chaque classement comme les meilleures écoles de commerce de France dont HEC, l’ESSEC, ESCP, l’EDHEC, emlyon, SKEMA, Audencia ou Grenoble EM.

Pour sa part, le concours Ecricome permet d’accéder à cinq Grandes Écoles de Management multi-accréditées à l’international (EQUIS, AACSB, et/ou AMBA) : EM Strasbourg Business School, KEDGE Business School, NEOMA Business School, Rennes School of Business et Montpellier Business School qui a fait son entrée pour l’édition 2022. 

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE BARRE D’ADMISSIBILITÉ ET BARRE D’ADMISSION ?

Autant pour le concours BCE que le concours Ecricome, les épreuves se déroulent en deux phases : les épreuves écrites et les épreuves orales. Une partie des épreuves écrites est commune à toutes les options et certaines épreuves sont spécifiques à chaque option (Mathématiques, ESH, Géopolitique, Management et Economie-Droit). Chaque école est libre de choisir les épreuves qui constitueront son concours, et d’y attribuer ses propres coefficients. À l’issue des épreuves écrites, un candidat peut être déclaré admissible ou non à une école, suivant généralement la barre d’admissibilité de cette dernière.

Les étudiants déclarés admissibles suite aux épreuves écrites sont convoqués pour se présenter aux épreuves orales de chaque école dans lesquelles ils sont déclarés admissibles. Et c’est seulement à l’issue des épreuves orales que les résultats d’admissions définitifs sont annoncés quelques jours plus tard. Ici, les résultats dépendront alors de la barre d’admission, mais encore, cette dernière est calculée à partir de la moyenne des épreuves écrites et orales.

Comme il a été dit tout en haut, la barre d’admissibilité est donc la moyenne du dernier candidat admissible, plus concrètement, le dernier candidat convoqué aux épreuves orales. Les barres d’admissibilité varient alors d’une école à une autre, puisque ce sont elles qui décident chaque année chacune de leur propre barre d’admissibilité. Ainsi pour être déclaré admissible à une école, il est nécessaire que la moyenne du candidat à l’écrit soit égale ou supérieure à la barre d’admissibilité de cette école.

Bien entendu pour les concours 2020, il n’y avait donc pas eu de barre d’admissibilité dans sa forme usuelle. Suite à la décision exceptionnelle des écoles de management de supprimer les épreuves orales des concours BCE et Ecricome 2020, il n’y avait plus d’épreuves d’admissibilité, et par extension de résultats d’admissibilité. L’admission a été prononcée, par chacune de ces écoles, à l’issue des seules épreuves écrites. C’est une décision exceptionnelle, en réponse à un contexte exceptionnel, et qui n’a pas donc vocation à être reconduite dans les années à venir.

MISTER PREPA

À CHAQUE ÉCOLE SA BARRE D’ADMISSIBILITÉ !

Les barres d’admissibilité découlent de la performance de l’ensemble des candidats qui sont admissibles. C’est pour cela qu’on parle de concours et non d’examen. Comme expliqué dans le paragraphe précédent, pour 2020 il n’y a pas de distinction majeure entre la barre d’admissibilité et d’admission, qui elle dépend de la moyenne après les oraux du dernier candidat admis. Néanmoins, vous pouvez toujours retrouver sur Mister Prépa le classement SIGEM et les barres d’admissibilité 2019 de chaque école. À titre d’exemple, la barre d’admissibilité chez HEC Paris en 2019, l’école qui tient la première place de la majorité des classements, a été de 14,08. Vient en seconde place la barre d’admissibilité d’ESSEC Business School, avec 13,58.

La barre d’admissibilité de l’ESCP est d’environs de 13/20 chaque année avec (13,07 en 2019). C’est aussi l’une des écoles les plus prisées au classement SIGEM et qui détient la 3e place des écoles de commerce chaque année. Pour ce qui est de la barre d’admissibilité d’emlyon business school en 2019, elle est de 12,65. Du côté de l’EDHEC Business School, la barre d’admissibilité EDHEC 2019 était de 12,36. On pourrait croire que plus la barre d’admissibilité est élevée, plus l’école se place en tête de liste des classements, et plus l’admission dans telle ou telle école est souvent réputée difficile… Quoi qu’il en soit, la barre d’admissibilité est l’un des principaux indicateurs de sélectivité du concours, l’écrit étant l’étape statistiquement la plus sélective.

QUELLES SERONT LES BARRES D’ADMISSIBILITÉ 2022 ? 

Ces dernières dépendent de plusieurs facteurs tels que : le nombre de candidats, le nombre de places disponibles et la stratégie des écoles qui est propre à chacune d’entre elle. En effet, peu de temps avant les résultats, les écoles organisent des commissions afin de définir la barre d’admissibilité qui définira ensuite le rang du dernier admissible. En dessous de cette moyenne ou de ce rang, il est impossible de prétendre à une admission au sein de l’école puisque que vous ne serez pas convoqués aux épreuves orales. Pour avoir une idée des potentielles barres d’admissibilité de cette année, nous vous partageons les barres d’admissibilité de 2019 et les hypothèses de 2021. Encore une fois, ces dernières varient chaque année, elles sont présentes uniquement à titre indicatif, pour vous donner une idée et vous permettre de vous situer en vue de votre préparation aux oraux. 

ÉCOLESBARRE D'ADMISSIBILITE 2022BARRES D'ADMISSIBILITÉ 2021BARRES D'ADMISSIBILITÉ 2019
HEC Parisentre 14,96 et 15,08 (avec point bonus)environ 14,1814.08
ESSEC Business School entre 13,48 et 13,97entre 13,74 et 13,8013.58
ESCP Business Schoolentre 13,17 et 13,21entre 13,15 et 13,1913.07
EDHEC Business Schoolentre 12,59 et 12,6212,46 !12.36
emlyon business school entre 12,25 et 12,39entre 12,44 et 12,4912.65
SKEMA Business Schoolentre 10,36 et 10,54entre 9,93 et 10,139.6
Audencia Business Schoolentre 10,01 et 10,34entre 10,41 et 10,6311.45
Grenoble Ecole de Managemententre 8,97 et 9,35entre 9,95 et 10,0110.9
NEOMA Business SchoolDisponible le 13 JuilletN/C10.36
KEDGE Business SchoolDisponible le 13 JuilletN/C9.38
TBS Educationentre 8,02 et 8,19entre 8,51 et 8,989.22
Rennes School of Business Disponible le 13 JuilletN/C8.1
Montpellier Business SchoolDisponible le 13 Juilletentre 6 et 8,18.4
ICN Business SchoolÀ définir<5,12n/c
Burgundy School of Business < 8,08entre 6,1 et 7,27.6
Institut Mines-Télécom Business SchoolÀ définirentre 6,5 et 7,87.1
EM Strasbourg Business SchoolDisponible le 13 JuilletN/C8.0
Excelia Business SchoolÀ définirentre 6,1 et 7,27.2
EM Normandie Business SchoolÀ définirentre 6,0 et 6,937.0
INSEEC Grande ÉcoleÀ définirentre 5,5 et 6,986.7
ISC ParisÀ définirentre 5,98 et 6,035.0
ESC Clermont Business SchoolÀ définir<5,955.7
South Champagne Business SchoolÀ définir<5,755.72
Brest Business SchoolÀ définir<5,825.0

Une baisse généralisée est constatée du côté des barres d’admissibilité 2021, ce qui s’explique très logiquement par la baisse du nombre d’inscrits au concours alors qu’au même moment, le nombre de places ouvertes avaient augmenté. 

Pour ce qui concerne les barres d’admissibilité 2022, elles sont connues depuis le 20 juin 2022 pour les écoles de la BCE. Du côté d’ECRICOME, elles sont dévoilées lors des résultats d’admission à compter du 13 juillet 2022. Certaines écoles décident de les communiquer, d’autres non, dans ce cas nous établirons un arbitrage entre les étudiants admissibles et non admissibles afin d’avoir une idée plus ou moins précise des barres d’admissibilité. Pour ce faire l’équipe Mister Prépa a mis en place un simulateur permettant de calculer l’admissibilité des étudiants : cela nous permet de définir la barre d’admissibilité 2022 BCE & ECRICOME

 

Pourquoi analyser les barres d’admissibilité 2022 ? 

Les étudiants de CPGE sont friands lorsqu’il s’agit d’analyser les barres d’admissibilité puisque cela permet d’avoir une idée de la moyenne minimale qu’il faut obtenir pour prétendre à être admissible. Cela signifie que les épreuves écrites ont été réussies, en effet, les étudiants sont par conséquent déclarés admissibles et décrochent leur passeport pour les épreuves orales.

Cette année beaucoup de bouleversements sont à analyser : HEC rehausse sa barre notamment du fait des points bonus pour les étudiants non cube et non boursier, SKEMA est plus haut que jamais, l’EDHEC augmente doucement mais surement tandis que GEM, TBS ou encore emlyon diminuent leur barre avec prudence. Pour rappel chaque école adopte une stratégie qui lui est propre : plus de sélectivité aux écrits ou à l’oral ? Une question qui dépend de la fixation de la barre d’admissibilité et de la sélectivité globale. Un sujet sensiblement lié à l’attractivité de l’école et à l’évolution du nombre d’inscrits.