La barre d’admissibilité des écoles de commerce

MISTER PREPA

En France, il existe aujourd’hui plus de 200 écoles de commerce, qui comptent plus de 130 000 inscrits. Les écoles supérieures de commerce (ESC) en France sont des établissements d’enseignement supérieur qui proposent diverses formations (initiale ou continue) de commerce et de management dans le but de former les cadres et managers de demain. Néanmoins, l’appellation ESC est plutôt historique, puisque qu’actuellement on parle simplement d’école de commerce et qu’il n’y a plus de cadre réglementaire commun à ces écoles, et même que toutes les écoles de commerce concernées ont d’ailleurs changé de nom si l’on ne cite que les anciennes ESC La Rochelle, ESC Chambéry, ESC Troyes, ESC Marne-la-Vallée, etc. Pour intégrer les grandes écoles, il y existe les classes préparatoires plus connu sous le nom de prépa. Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) s’effectuent pendant les 2 années qui suivent l’obtention du baccalauréat. A noter que les classes prépas ECE et ECS (autrefois appelées prépa HEC) fusionnent et s’appelleront désormais les prépas ECG.  Dispensées dans les lycées, elles préparent aux concours d’entrée aux grandes écoles, mais peuvent aussi offrir des passerelles vers l’université. Et les barres d’admissibilité et barres d’admission concernent justement ces concours, des sujets souvent forts plébiscités par les candidats !

QU’EST-CE QUE LA BARRE D’ADMISSIBILITÉ ?

La barre d’admissibilité d’une école correspond à la moyenne minimale que le dernier admissible a obtenue aux épreuves de l’école concernée pendant le concours. Il existe plusieurs types de concours pour entrer en école de commerce. Les types de concours varient selon le profil du candidat et surtout son niveau de formation, mais aussi en fonction du type d’école visée. Pour les élèves en prépa, il s’agit donc de viser les concours Post-CPGE pour intégrer les écoles de commerce dont les diplômes s’obtiennent en 3 ans (ou 4 si l’étudiant fait une année de césure).

La BCE (Banque commune d’épreuves) et le concours Ecricome restent jusqu’à ce jour les deux banques d’épreuves communes qui se partagent le recrutement des élèves qui ont suivi une classe prépa. Ces concours permettent aux candidats issus d’une classe préparatoire de présenter plusieurs écoles de leur choix, sans avoir à passer un concours par école.

Concours regroupant le plus grand nombre d’école de management, le concours BCE donne accès au Programme Grande École de 20 grandes écoles de management et de 3 écoles associées. En majorité, les étudiants se portent sur les principales écoles reconnues par la plupart de chaque classement comme les meilleures écoles de commerce de France dont HEC, l’ESSEC, ESCP, l’EM Lyon, l’EDHEC, Audencia, Grenoble EM ou encore SKEMA.

Pour sa part, le concours Ecricome permet d’accéder à quatre Grandes Écoles de Management multi-accréditées à l’international (EQUIS, AACSB, et/ou AMBA) : EM Strasbourg Business School, KEDGE Business School, NEOMA Business School et Rennes School of Business.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE BARRE D’ADMISSIBILITÉ ET BARRE D’ADMISSION ?

Autant pour le concours BCE que le concours Ecricome, les épreuves se déroulent en deux phases : les épreuves écrites et les épreuves orales. Une partie des épreuves écrites est commune à toutes les options et certaines épreuves sont spécifiques à chaque option. Chaque école est libre de choisir les épreuves qui constitueront son concours, et d’y attribuer ses propres coefficients. À l’issue des épreuves écrites, un candidat peut être déclaré admissible ou non à une école, suivant généralement la barre d’admissibilité de cette dernière.

Les étudiants déclarés admissibles suite aux épreuves écrites sont convoqués pour se présenter aux épreuves orales de chaque école dans lesquelles ils sont déclarés admissibles. Et c’est seulement à l’issue des épreuves orales que les résultats d’admissions définitifs sont annoncés quelques jours plus tard. Ici, les résultats dépendront alors de la barre d’admission, mais encore, cette dernière est calculée à partir de la moyenne des épreuves écrites et orales.

Comme il a été dit tout en haut, la barre d’admissibilité est donc la moyenne du dernier candidat admissible, plus concrètement, le dernier candidat convoqué aux épreuves orales. Les barres d’admissibilité varient alors d’une école à une autre, puisque ce sont elles qui décident chaque année chacune de leur propre barre d’admissibilité. Ainsi pour être déclaré admissible à une école, il est nécessaire que la moyenne du candidat à l’écrit soit égale ou supérieure à la barre d’admissibilité de cette école.

Bien entendu pour les concours 2020, il n’y avait donc pas eu de barre d’admissibilité dans sa forme usuelle. Suite à la décision exceptionnelle des écoles de management de supprimer les épreuves orales des concours BCE et Ecricome 2020, il n’y avait plus d’épreuves d’admissibilité, et par extension de résultats d’admissibilité. L’admission a été prononcée, par chacune de ces écoles, à l’issue des seules épreuves écrites. C’est une décision exceptionnelle, en réponse à un contexte exceptionnel, et qui n’a pas donc vocation à être reconduite dans les années à venir.

MISTER PREPA

À CHAQUE ÉCOLE SA BARRE D’ADMISSIBILITÉ !

Les barres d’admissibilité découlent de la performance de l’ensemble des candidats qui sont admissibles. C’est pour cela qu’on parle de concours et non d’examen. Comme expliqué dans le paragraphe précédent, pour 2020 il n’y a pas de distinction majeure entre la barre d’admissibilité et d’admission, qui elle dépend de la moyenne après les oraux du dernier candidat admis. Néanmoins, vous pouvez toujours retrouver sur Mister Prépa le classement SIGEM et les barres d’admissibilité 2019 de chaque école.

À titre d’exemple, la barre d’admissibilité chez HEC Paris en 2019, l’école qui tient la première place de la majorité des classements, a été de 14,08. Vient en seconde place la barre d’admissibilité d’ESSEC Business School, avec 13,58. La barre d’admissibilité de l’ESCP est d’environs de 13/20 chaque année avec (13,07 en 2019). C’est aussi l’une des écoles les plus prisées au classement SIGEM et qui détient la 3e place des écoles de commerce chaque année. Pour ce qui est de la barre d’admissibilité d’EM Lyon Business School en 2019, elle est de 12,65. Du côté de l’EDHEC Business School, la barre d’admissibilité EDHEC 2019 était de 12,36.

On pourrait croire que plus la barre d’admissibilité est élevée, plus l’école se place en tête de liste des classements, et plus l’admission dans telle ou telle école est souvent réputée difficile… Quoi qu’il en soit, la barre d’admissibilité est l’un des principaux indicateurs de sélectivité du concours, l’écrit étant l’étape statistiquement la plus sélective.