La population mondiale va-t-elle s’arrêter à 10Mds d’habitants ?

l’ONU a publié lundi 11 juillet son nouveau rapport sur la population mondiale,Perspectives de la population mondiale 2022”. Ce rapport nous annonce que nous dépasserons les 8Mds d’habitants avant la fin de l’année. C’est 1 milliard de plus qu’en 2010, 2 milliards de plus qu’en 1998 et 5,5 milliards de plus qu’en 1950 ! Mais bien que dans certains pays la fécondité reste très élevée, elle a tendance à diminuer dans un grand nombre de régions, ce qui laisserait penser à une stabilisation de la population mondiale, voir à terme à une diminution de celle-ci. 

 

Baisse de la fécondité en Europe  et dans certains pays asiatiques 

La fécondité a nettement diminué au cours des dernières décennies. Selon les chiffres de l’ONU elle devrait passer de 2,5 à 2,2 enfants par femme entre 2019 et 2050. Soit a peu près le niveau requis pour une croissance zéro.  

La population mondiale devrait donc culminer autour de 10,4 milliards dans les années 2080. Les démographes disent être sûrs à 95% que nous soyons entre 8,9 et 12,4 milliards en 2100. Et le plus incroyable c’est le destin de la Chine qui devrait connaitre un déclin absolu dès 2030. L’Inde devrait alors dépasser la Chine à cette période. Cité par Le Monde un universitaire US résume  : “Non seulement les Chinois vont devoir se faire à l’idée de ne plus être les leaders sur le plan démographique, mais ils vont aussi devoir admettre que le reste du monde voit dorénavant leur pays comme une puissance déclinante.”

La population mondiale devrait commencer à décliner autour des annes 2100 avec la fin du renouvellement des générations. L’atteinte du pic interviendrait donc plus tôt que prévu, car dans son dernier rapport publié 3 ans plus tôt l’ONU prévoyait un pic au XXIIe siècle. 

Lire aussi : L’Inde: développement et insertion dans la mondialisation

 

Plus de la moitié de l’augmentation d’ici à 2050 proviendra d’Afrique Subsaharienne 

L’ONU parle d’un “boom démographique” à venir dans les pays d’Afrique subsaharienne car un grand nombre de jeunes rentre dans l’âge adulte et donc dans l’âge de procréer.

La moitié de l’augmentation d’ici 2050 sera concentrée dans les pays suivants : Egypte, Ethiopie, Inde, Nigéria Pakistan, Philippines, RDC et Tanzanie. Liu Zhenmin, Secrétaire général adjoint des Nations Unis aux affaires économiques et sociales note que “une croissance démographique rapide rend plus difficile l’éradication de la pauvreté, la lutte contre la faim et la malnutrition, et l‘augmentation de la couverture des systèmes de santé et d’éducation”. 

 

Progression de l’espérance de vie

L’espérance de vie à la naissance a progressé de manière spectaculaire au cours des dernières années. Elle devrait passer de 72,6 ans en 2019 a 77,1 ans en 2050, selon l’ONU. L’écart entre les pays a fortement diminué, ce qui contribue grandement à l’augmentation de la population dans les pays les moins avancés. 

De cette manière d’ici 2050, une personne sur six dans le monde aura plus de 65 ans, contre une sur sur onze en 2019. 

Ainsi, alors que certains pays continuent de voir leur population croitre, d’autres la voient décliner. Dans le même temps la population mondiale vieillit, en raison l’augmentation de l’espérance de vie. Pour l’instant la population mondiale continue d’augmenter mais cela ne devrait pas continuer éternellement.

Lire aussi : Comment cartonner à l’épreuve d’HGGMC le jour J ?

 

Vous pourriez aussi aimer