L’alternance en Grande Ecole : l’exemple de BSB

Les Grandes Ecoles de commerce, objectif numéro 1 des étudiants de classe préparatoire voie EC attirent chaque année quelques 10 000 candidats. Une vraie vie associative, étudiante mais aussi professionnelle vous attend après ces 2 voire 3 années d’intense labeur.

Et pourtant, ces mêmes écoles voient leurs frais de scolarité augmenter d’année en année. Si de nombreuses écoles proposent un système de bourses pour les étudiants les plus en difficulté, d’autres écoles comme BSB misent également sur l’alternance, qui permet à ces mêmes étudiants de combiner une expérience professionnelle solide, un plus haut salaire à l’entrée sur le marché du travail, l’intégration d’entreprises prestigieuses et… des frais de scolarité intégralement pris en charge par l’entreprise ! Une promesse donc, rationnelle, de quitter l’école, diplômé, expérimenté, avec un bel emploi à la clé. Et le tout, sans aucun crédit étudiant à rembourser.

Nous avons rencontré Jade et Loïc, respectivement en alternance chez Hermès et chez l’AGSEA Guadeloupe qui décryptent pour nous l’alternance et leur expérience étudiante à Burgundy School of Business.

 

Bonjour à vous 2, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Jade : Bonjour ! Je m’appelle Jade, j’ai 23 ans et je suis actuellement en alternance en dernière année du Programme Grande Ecole à Burgundy School of Business. J’effectue actuellement une alternance en e-commerce chez Hermès, après deux autres expériences chez Chanel et chez WOLF Lingerie.

Loïc : Bonjour ! Je m’appelle Loïc, j’ai 23 ans, je suis en alternance en dernière année du Programme Grande Ecole à Burgundy School of Business en Spécialisation Ressources Humaines. J’effectue actuellement une alternance dans le secteur du médico-social en tant qu’Assistant DRH au sein de l’Association Guadeloupéenne de Sauvegarde de l’Enfance à l’Adulte.

 

Pourquoi avoir choisi BSB ? 

Jade :  J’ai choisi BSB car lors des oraux je me suis sentie vraiment bien, comme chez moi. On parle des oraux ici comme l’étape coup de coeur d’ailleurs ! L’école est à taille humaine, nous ne sommes pas des numéros et nous avons tous une valeur ajoutée. Les locaux m’ont beaucoup plu (le campus est flambant neuf), la ville de Dijon a joué une part importante dans ma décision d’intégrer BSB et l’ambiance de l’école avec cette bienveillance et cette bonne humeur m’a convaincue ! C’est vraiment le côté humain de cette école qui m’a convaincue de la rejoindre ! 

Loïc : Durant toute ma préparation en CPGE ECE, BSB et la ville de Dijon ne m’intéressaient pas plus que cela. C’est vraiment pendant les oraux en 2017 et en comparant avec mes expériences avec les autres écoles que Dijon a fait l’unanimité. Les étudiants de la Team Admissibles étaient à la fois accueillants, dynamiques et sincères. Les programmes et parcours proposés étaient très intéressants. Le Campus (très bien situé) était en fin de travaux. Enfin, les qualités de leadership du Directeur M. Bourcieu, sa manière de défendre l’école et son accessibilité (il participe dès que possible aux animations avec les Admissibles) ont indéniablement influencé mon choix. 

 

Lire plus : “Comment BSB a changé ma vie” – Rencontre avec Louis (Diplômé) »

 

Que retenez-vous de votre 1ère année à BSB ? 

Jade : Je retiens beaucoup de bonnes choses ! Une première année d’études en école de commerce…on ne peut pas l’oublier. Une ambiance de famille dans ma promo, des cours très intéressants et une ville agréable et sûre, tous les éléments sont réunis pour passer une bonne année !

Loïc : J’ai été très satisfait de ma première année. Tout d’abord en sortie de prépa je voulais évidement relâcher la pression des concours et expérimenter la fameuse vie étudiante d’après concours. Cela s’est d’abord concrétisé avec l’évènement « One Night One Bar », le séminaire d’intégration de l’école sur une semaine avec des classes temporaires et des modules socialisants (Self-défense, Théâtre …) puis enfin « le moment tant attendu du WEI » comme le disait un des acteurs du spectacle de la Team Admissibles.

Je suis également très content et fier du parcours associatif que j’ai pu avoir au sein de l’école et qui par la suite m’a facilité certains accès professionnels. J’étais Secrétaire de l’association en charge de l’intégration des étudiants internationaux « Melting Pote » et j’étais chroniqueur au sein de la webradio de l’école « Iradi’ESC ». L’école impose également une action de bénévolat dans le cadre du module « Pédagogie par l’Action Citoyenne » avec lequel j’ai pu effectuer, pendant plus d’un an, des cours de soutien pour des élevés de la 6ème à la Terminale au sein de l’Association O.R.E de Quetigny, une ville à proximité de Dijon.

Mais bien évidement il faut parler de ce pourquoi j’ai initialement intégré l’école, à savoir les cours. Les classes sont vraiment à taille humaine et changent chaque semestre pour nous pousser à fréquenter le plus de personnes possibles de notre promotion. Les cours sont variés et équilibrés en termes d’exigence académiques, de charge de travail etc.

Je pourrais parler de cette première année pendant des heures mais je finirais par évoquer une action de présentation de l’école au lycée Montaigne de Bordeaux en compagnie du Responsable Développement de BSB, M. Casiez, puis par mon intégration à la Team Admissibles de 2018. Ces deux expériences responsabilisantes en plus de mon parcours associatif m’ont permis de m’épanouir au sein de l’école, de rencontrer et d’orienter beaucoup d’étudiants, d’améliorer mes compétences professionnelles et évidement d’enrichir mon CV.

 

Après cette année Pré-Master, vous avez choisi un parcours en alternance. Pourquoi ? 

Jade : J’ai choisi le parcours en alternance pour avoir une expérience professionnelle solide, qui fera la différence. Cela me permet de mettre toutes les chances de mon côté pour pouvoir trouver un emploi de grande qualité car les années d’expérience sont très demandées, même pour un premier emploi… Avec l’alternance, je suis en entreprise et j’apprends beaucoup sur les missions et les domaines qui m’intéressent. En parallèle, je suis les cours sur le campus de Lyon une fois toutes les deux semaines et ceux-ci sont très vivants et intéressants.

Concilier les deux n’est parfois pas facile mais cela me permet de gagner en autonomie et en rigueur.

En alternance d’un an, nous avons plus de responsabilités et c’est plus long qu’un stage de 6 mois donc nous pouvons voir plus de choses et vivre plusieurs saisons au sein de l’entreprise et bien sûr se sentir plus intégré, c’est encore plus sympa !

 

« Nouer des relations et agrandir son réseau, c’est une des opportunités principales en alternance ! BSB permet cela, il faut en profiter ! « 

 

Loïc : Après cette première année j’ai d’abord choisi d’effectuer une année de césure pour me conforter dans le choix de spécialisation qui m’intéressait après toutes les options qu’offre le tronc commun. J’ai donc été recruté par la compagnie Aérienne Air Caraïbes en tant que Chef de Projet RH puis Assistant RH. Après cette année de césure, je pensais m’orienter vers un semestre à l’étranger en Corée du Sud mais c’est finalement l’alternance qui m’a attiré. Les raisons étaient principalement le gain financier et le développement de mes compétences dans le domaine des RH. Pour rappel, en alternance, l’entreprise finance l’intégralité des frais de scolarité du Master de l’étudiant et lui verse un salaire mensuel. Le meilleur des 2 mondes finalement ! 

Photo du campus de BSB Dijon

Vous avez connu tous les 2 les campus de BSB à Dijon et à Lyon… Qu’en avez-vous pensé ?

Jade : Le campus BSB à Dijon est à taille humaine et comme dit précédemment il est flambant neuf donc c’est le top !

Nous avons toutes les meilleures conditions et le meilleur lieu pour étudier et s’épanouir au sein de la promo !

J’ai assez peu fréquenté le campus de Lyon pendant mon année de M2 en raison de la crise sanitaire mais la ville est magnifique, avec beaucoup d’opportunités ! On y retrouve toute l’activité d’une grande métropole couplée à une taille raisonnable, comme c’était aussi le cas à Dijon. On se déplace d’un point A à un point B très rapidement en transports en commun, c’est une ville très agréable à vivre en tant qu’étudiant ! Ce n’est pas pour rien si BSB a choisi d’y ouvrir un nouveau campus accessible dès la première année du PGE en 2021 !

Loïc : Le Campus de Dijon est idéalement placé et est extrêmement bien équipé : learning center, salle de sport, salle des marchés, salle de repos, salle de sport, un bureau pour chaque association de l’école (plus d’une vingtaine). La ville est paisible mais assez vivante, les loyers et la qualité des logements disponibles facilement sont très intéressants. Le campus compte aussi un incubateur (TEG – The Entrepreneurial Garden) au sein duquel j’ai pu présenter un projet lié au tourisme. Je n’ai pas encore eu l’opportunité de visiter le campus de Lyon à cause de la crise mais mes amis de l’école qui y sont cette année s’y sentent comme à celui de Dijon. Lyon est une ville extrêmement plébiscitée par les étudiants de toute la France, donc vous vous y plairez à coup sûr !

 

Lire plus : « BSB mange du Lyon pour 2021 ! »

 

En quoi BSB vous a-t-elle aidé à trouver une alternance ? Comment définiriez-vous les relations entreprises de l’école ?

Jade : BSB possède un large réseau avec les entreprises et est très présente sur Linkedin. Monsieur Bourcieu partage les CV des étudiants dès qu’il le peut et ça aide beaucoup ! Nous avons un directeur très présent et proche de nous, ce qui est assez rare pour être souligné.

L’école organise des sessions de recrutement avec les entreprises ce qui peut être très intéressant et elle s’investit beaucoup pour que tous les élèves puissent trouver un stage ou une alternance. À BSB, nous sommes vraiment accompagnés, c’est certainement pour cette raison que nous nous insérons aussi bien professionnellement année après année.

Loïc : J’ai trouvé mon alternance grâce à mon réseau personnel mais les dispositifs de coaching CV/Entretiens et le soutien de l’école matérialisé par le relai de mon profil par des cadres de l’école m’ont certainement permis d’obtenir plus d’impact et de visibilité durant ma recherche (un de mes post LinkedIn a été vu plus de 20 000 fois par exemple). L’école entretien un beau réseau d’Alumni et est très active sur les réseaux sociaux et plateformes professionnelles. BSB a un service Entreprise et Carrière très productif.

 

Lire plus : « BSB : Une Grande Ecole connectée à la réalité du marché de l’emploi »

 

Comment fonctionne l’alternance à BSB ?

Jade : Pour ma part je suis en alternance en dernière année de Master donc sur douze mois, je suis présente dans l’entreprise deux semaines puis j’alterne avec une semaine à l’école. Il y a évidemment un suivi avec mon tuteur et je fais toutes les semaines un point avec mes managers pour parler de mon travail, de mes points forts et de ce que je peux améliorer. Mes cours enrichissent mon alternance, et mon expérience au sein de l’entreprise viennent donner vie et pratique à mes cours, c’est le combo parfait !

Loïc : Le rythme d’alternance en contrat d’apprentissage à Dijon est unique. La première année, de Janvier à Juin nous faisons 1 semaine en cours et 3 semaines en entreprise. En Juillet-Aout nous sommes totalement en entreprise puis de Septembre à Décembre nous sommes totalement en cours.

La deuxième année nous sommes totalement en entreprise avec deux dates possibles de fin de contrat (Septembre ou Décembre). Durant ces périodes nous sommes encadrés par notre tuteur entreprise et par notre tuteur école qui effectuent des entretiens d’évaluation de notre parcours. Des écrits sont également à rendre : une synthèse de réalisation des missions, un mémo mettant en lien des acquis théoriques et notre pratique en entreprise, des dossiers liés aux cours que nous suivons pendant la période en école selon notre spécialisation puis enfin la fameuse thèse professionnelle.

 

Concrètement, que faîtes-vous en alternance ? En quoi vous est-elle bénéfique ?

Jade : Je suis Assistante Marketing E-Commerce Europe au sein de la Maison Hermès. Je suis en charge avec mes managers du développement du site internet Europe pour le rendre cohérent et attractif pour nos clients.

Je m’occupe de l’offre produit sur le site, je participe aux sessions d’achats, je veille à la bonne présentation des produits sur le site et je travaille en étroite collaboration avec l’équipe Hermès Internationale et Communication/Digitale pour préparer les différentes campagnes tout au long de l’année. Je suis en relation avec les chefs de produits pour préparer les lancements ou avoir des guidelines pour mettre en avant les produits et nous donner toutes les chances de les vendre et les mettre en avant (par exemple choisir des sélections de produits en fonction d’un visuel pour les Newsletters quotidiennes ou les campagnes de Noël/Fêtes des mères/Nouvel An Chinois etc…). L’exigence et la rigueur de cette maison prestigieuse est ce qui caractérise le plus mon expérience.

Loïc : Je suis Assistant DRH au sein du Siège Social de l’AGSEA. Il s’agit d’une association qui évolue dans le secteur du médico-social et regroupe 11 structures (Institut Médico-Educatif, Centre de prévention spécialisé, Maison d’accueil spécialisé, Foyer d’accueil de jour) pour 260 salariés en CDI en 2020.

J’ai un poste de généraliste donc je suis en charge de l’administration du personnel, du recrutement, de la formation, de la veille RH et du SIRH principalement. Je ne touche pas encore à la paie et au dialogue social qui sont des branches de la RH moins liées au profil école de commerce. Je suis sous la responsabilité de la Directrice des Ressources Humaines et en relation fonctionnelle avec les directeurs d’établissement et leurs secrétaires de direction. Parmi les réalisations concrètes j’ai pu par exemple participer à des CODIR (Comités de Direction), des processus de recrutement et à l’élaboration du plan de développement des compétences des salariés. L’alternance m’a clairement été bénéfique en termes de financement, de développement personnel et professionnel.

 

BSB organise de nombreux cycles de conférences pour professionnaliser au mieux ses étudiants. Y en a-t-il une qui vous a particulièrement inspiré ?

Jade : Je suis très attentive aux « ASK ME ANYTHING » qui mettent en avant des alumnis de BSB qui viennent parler de leurs parcours, de ce qui leur plaît dans leur travail et ce qui les anime. C’est très intéressant d’avoir des retours d’expérience sur les diplômés de l’école. Ça peut nous donner des idées sur où on veut aller et cela nous permet de croire en nous !

L’interview qui m’a le plus marqué est celle de Justine Busson (BSB’18), International Digital Project Manager chez L’Oréal. Elle nous a parlé de son parcours, de ses journées types et j’ai pu en savoir plus sur le leader mondial de la beauté et sur les métiers du digital. J’ai pu apprendre que le digital est un secteur en plein développement et d’avenir et c’est ce pour quoi je me suis dirigée vers le e-commerce. Ces cycles de conférence organisés par BSB sont un vrai atout pour développer son réseau et s’inspirer des plus anciens.

Loïc : La conférence qui m’a le plus inspirée récemment est celle de Eric Henrion, formateur en Sécurité Intérieure et « détection langage corporel pré-agression » intervenant dans la continuité de notre Module « Qualité Vie Travail ». C’est un commandant de police, diplômé d’Etat de karaté. Le fort de cette intervention, comme beaucoup d’autres à BSB, est l’expertise et le pragmatisme des propos sans langue de bois de l’intervenant. L’aspect relationnel est très présent en entreprise (rapports de force, gestion des conflits et des émotions, stratégie de réussite etc..), le Commandant nous a donné des outils et conseils pour mieux appréhender cet aspect de l’entreprise et de la vie en général. Très instructif et passionnant !

 

Pour finir… Un mot pour les étudiants qui pensent à l’alternance ?

Jade : FONCEZ !!!!

Loïc : BENEFICES ! (Mais exigeant)

Benjamin Hautin

Etudiant en Master Finance & Stratégie et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer