Le vieillissement de la population et son financement

Selon l’INSEE, au 1er janvier 2018, les personnes âgées d’au moins 65 ans représentent 19,6% de la population et le phénomène semble s’accélérer. En effet, l’INSEE anticipe un total de 76,5 millions d’habitants français le 1er janvier 2070 ; or la quasi-totalité de cette hausse concernerait les personnes âgées de 65 ans ou plus. Le thème est donc plus que d’actualité en économie, il y a urgence à appréhender cette tranche d’âge qui ne cesse d’augmenter. Le sujet est traité en ECE2 dans le chapitre sur les politiques sociales et en ECG1 dans les transformations démographiques. Cela fait plusieurs années que la question sociale tombe au concours, donc avoir quelques notions sur le vieillissement peut-être très utile !

 

Un point sur la définition du financement des retraites
 
Pour cette définition nous nous appuyons sur le dictionnaire d’économie de Nathan (446-447), qui nous explique qu’il y a deux modes de financement : 
 

-la répartition: les cotisations des actifs versées pendant une période servent à financer les retraites de la même période.

-la capitalisation: les cotisations de chaque actif assuré sont placées sur le marché financier pour ensuite être reversées sous forme de rente jusqu’à la mort du retraité.

 

Les faits : financement et vieillissement de la population 

Après la Seconde Guerre mondiale, la plupart des pays développées ont adopté le principe de répartition. Au cours des années 1980-1990 un débat avait été engagé sur l’éventuelle opportunité de basculer vers un système par capitalisation, le projet est abandonné. Même aux Etats-Unis, la retraite par répartition existe depuis 1935 mais avec des taux (rapport entre le niveau de pension et le niveau du salaire) plus faibles que les taux français.

Aujourd’hui, il s’agit d’assurer la soutenabilité des systèmes de retraite et de santé. Or le vieillissement démographique accroit les besoins de financement des systèmes de retraites. Il y a donc, au-delà de l’opposition frontale entre la répartition et la capitalisation, des réformes pour assurer le système par répartition. Les paramètres comme l’âge de départ à la retraite ou la durée de cotisation sont modifiés. L’option du recul de l’âge de départ à la retraite a été choisi dans de nombreux pays comme en Allemagne (67 ans) ou en France (62 ans voire 67 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein depuis 2010).

Il y a aussi une nuance entre la répartition et la cotisation comme en Suède ou en Italie depuis le début des années 2000 avec un régime en « comptes notionnels » (chaque actif cumule un capital virtuel dans un compte individuel -> capital virtuel car répartition mais compte individuel car capitalisation). En France, des économistes tels que Antoine BOZIO ou Thomas PIKETTY préconisent des réformes dans ce sens dans Pour un nouveau système de retraite. Des comptes individuels de cotisations financés par répartition (2008).

 

Le vieillissement de la population, pèse sur les retraites ?

Toutefois, le vieillissement de la population n’est pas le seul élément sociodémographique qui pèse sur les systèmes de retraite : il faut replacer cela dans le contexte de l’emploi. Les baby-boomers atteignent l’âge de départ à la retraite depuis 2005. On peut avoir la vision optimiste de Jean BOISSONNAT dans La fin du chômage (2001) qui considère que chaque retraité laisse un emploi libre pour un actif mais d’un point de vue empirique, il y a de nombreuses variables qui endiguent ce mécanisme (emplois non renouvelés par exemple du fait d’une inadéquation entre les potes vacants et les qualifications des travailleurs…). Le choix de la solidarité intergénérationnelle peut être soutenable à condition de lutter activement pour le plein emploi de la population active. La politique liée aux retraites ne cesse de se modifier, encore aujourd’hui le Conseil d’orientation des retraites doit rendre au gouvernement son diagnostic sur le déficit du système de retraite ; un moyen pour tenter de ré-équilibrer le régime des retraites.

Dorian Zerroudi

Rédacteur chez Mister Prépa, j'ai à coeur d'accompagner un maximum d'étudiants vers la réussite !

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
L'heure du choix pour de nombreux candidats est arrivé : cuber ou non est-ce rentable réponse ici avec des témoignages…