L’ENTREPRENEURIAT À EMLYON BS : L’EXEMPLE DE TRUSTOO

PROGRAMME GRANDE ECOLE
L'entrepreneuriat à emlyon bs

Pionnière de l’entrepreneuriat parmi les business school françaises,  emlyon business school s’illustre chaque année par ses étudiants, alumni et start-up qui bouleversent leur écosystème, à l’instar de PlayPlay (Thibaut MACHET – PGE emlyon 2009) ou d’Agicap (Clément MAUGET – PGE emlyon 2013) qui viennent de lever respectivement 10 et 15  Millions d’euros. 

Retour aujourd’hui sur les parcours d’Alexis HARNIST et Maxence GHINTRAN, étudiants en Master du Programme Grande Ecole et cofondateurs de trustoo, une belle réussite entrepreneuriale qui vient juste d’être citée, tout comme 6 autres start up fondées par des étudiants et alumni d’emlyon, parmi “Les 100 start-up où il faut investir en 2020” par le magazine Challenges. Entre cours et vie d’entrepreneurs, ils nous parlent de leur expérience à emlyon business school.

 

Bonjour à vous deux, vous avez créé trustoo, une start-up incubée à emlyon business school tout en menant vos études au sein du PGE. Comment a commencé cette aventure ?  

Nous avons intégré emlyon business school en 2018 et dans le cadre du Programme Grande Ecole, l’un des prérequis au diplôme est le développement d’un projet, dans le cadre du fameux cours PCE (Projet de Création d’Entreprise), qui concerne absolument tous les étudiants en PGE de l’école.  Nous concernant, nous avions déjà un projet d’entreprise très avancé, celui d’une startup collaborative proposant d’accompagner les particuliers dans l’achat et la vente d’un véhicule d’occasion. Nous en avons donc parlé dès le début de notre scolarité à la  responsable du pôle accompagnement parcours early makers de l’école qui a été très réceptive et a décidé de nous accompagner dans la réussite de notre projet en mettant un place un système de VAE (Validation des Acquis par l’Expérience) qui nous a permis de valider ce cours grâce à notre expérience entrepreneuriale. Concrètement, quelques mois seulement après notre rentrée à l’école, notre projet a été incubé et cela a marqué le début d’une scolarité particulière d’étudiant-entrepreneur. 

Où en êtes-vous dans l’avancement de vos études et de votre startup ?

Nous sommes en 2ème année du PGE que nous avons décidé de faire, dans le cadre d’un long track, en 3 ans. Notre startup Trustoo a bien démarré. Nous sommes une équipe de 4 personnes dynamiques et très investies. Après un an et demi d’exploitation, notre entreprise a déjà gagné la confiance de plus de 300 clients et de 500 spécialistes ! Nos spécialistes trustoo sont des professionnels de l’automobile que nous recrutons sur des critères bien précis (formation, expérience, compétences terrain et commerciales). Nous travaillons maintenant sur des levées de fonds avec des investisseurs très intéressés par notre modèle. 

Pourquoi avoir choisi emlyon business school et en particulier le Programme Grande Ecole ?

Le choix pour emlyon s’est d’abord fait pour l’excellence académique. En effet, nous savions que rejoindre emlyon et son programme Grande Ecole, c’était s’assurer de recevoir des enseignements de professeurs-chercheurs réputés et reconnus dans leurs domaines d’expertise respectifs, comme en témoigne le nombre de leurs publications chaque année.

Par ailleurs, nous voulions bénéficier d’une formation qui allait assurer notre employabilité. La richesse des partenariats de l’école avec les entreprises, et sa place depuis 3 ans aujourd’hui de 2ème business school française en terme d’employabilité dans le classement du Times Higher Education nous ont convaincu sur ce point. Comme une grande majorité de candidats, nous regardions bien évidemment les classements et là dessus, emlyon business school était très rassurante. 

Et enfin, ayant un intérêt pour l’entrepreneuriat et des idées qui commençaient à germer, nous étions bien conscients qu’emlyon business school était l’école idéale pour bénéficier d’un accompagnement dans la concrétisation de nos projets, notamment grâce à sa pédagogie « early makers ». Il est très connu que cette école est l’école de l’entrepreneuriat par excellence, donc vu nos profils, la question ne se posait pas vraiment ! 

Tous ces éléments nous ont poussé vers cette école, sans aucune hésitation. 



Cette pédagogie early makers prône l’apprentissage expérientiel. Concrètement, qu’est-ce que cela implique ?

La pédagogie early makers consiste à former les étudiants à devenir des entrepreneurs de demain, agiles, efficaces, réactifs face à un monde changeant.  Nous jonglons entre théorie et pratique, passons de l’idéation à la concrétisation et apprenons en « faisant » par nous-mêmes, d’où le terme de « makers ». Il faut bien comprendre que ce concept va bien au-delà des simples mots, ici c’est une réelle philosophie de vie. 

Tout un dispositif est mis en place pour faire de nous des early makers. Nous avons, en tant qu’étudiants d’emlyon,  librement accès sur l’ensemble de nos campus au Makerslab. C’est l’atelier de fabrication numérique de l’école. On y retrouve des imprimantes 3D, de la découpe laser, et tout un ensemble d’outils numériques nous permettant de prototyper et mettre en application nos idées. Toute une équipe de professionnels est à notre disposition pour nous accompagner au travers de tutos, cours, workshops ou de façon ponctuelle à l’utilisation et l’appréhension de ces outils dans leur plein potentiel.  

Par ailleurs, pour ce qui est du Programme Grande Ecole,  tous les étudiants doivent, en plus du cours PCE, délivrer un à deux makers projects. Ce makers project peut être la création d’une entreprise (dans une version plus poussée), le travail pour un organisme ou une association, aider une start up en pleine croissance bénévolement, un learning trip etc…  

Enfin nous sommes tous initiés au code et à l’intelligence artificielle. Nous devons à titre d’exemple réaliser de nous même les designs de pages web et applications mobiles dans le cadre du cours ADN designing with web, ou encore créer chacun un chatbot dans le cadre du cours fondamental Processing with AI. 

L’Ecole offre ainsi une vraie vision sur le monde et nous ouvre l’esprit grâce à ses programmes hybrides, aux nombreuses rencontres humaines et professionnelles et à un enseignement par des professeurs chercheurs de haut niveau. Tout cela paraissait un peu flou sur le papier avant d’intégrer cette école, mais une fois que nous sommes plongés dedans, c’est très concret et extrêmement formateur ! Nous sentons réellement un développement de compétences et c’est vraiment réjouissant. 

Quels sont les outils et les moyens mis à votre disposition par l’incubateur ?

L’incubateur de l’école est connu pour être l’incubateur pionnier des écoles de commerce avec 36 années d’expérience et plus de 1300 entreprises incubées. Il sait créer les conditions adéquates pour la réussite des projets des entrepreneurs qu’il accueille. Être incubé à emlyon business school, c’est être guidé par une équipe à l’écoute de notre vision qui nous conseille chaque jour. Nous avons accès à un réseau important de chefs d’entreprises, professeurs, chercheurs, mentors et experts dans chaque domaine. Nous disposons gratuitement de bureaux, de matériel pour modéliser, faire de la création graphique. Nous participons aussi à des ateliers, assistons régulièrement à des conférences et sommes invités à interagir avec les autres startups de l’incubateur autour de moments conviviaux comme des afterworks… c’est très stimulant ! Nous gardons une vraie liberté tout en étant très encadrés dans notre projet. Egalement, nous profitons de tout un écosystème qui nous permet de bénéficier de différents bons plans et conseils partagés par les autres startup incubées, il y a un réel esprit de promotion et de solidarité et cela constitue, selon nous, une des bases de l’entrepreneuriat : être bien entouré ! 


Comment jonglez vous entre l’entrepreneuriat et votre scolarité à emlyon business school ?



L’un des points forts du PGE d’emlyon business school est le parcours à la carte. Ici, on est loin d’une construction par semestres rigides (6 mois de cours – 6 mois de stage), mais sur un fonctionnement par cycles de 2 mois. Chaque étudiant du PGE peut prendre jusqu’à 3 matières sur un cycle de 2 mois, et ne pas en prendre sur le cycle suivant s’il le souhaite. Le pôle accompagnement parcours early makers nous accompagne dans la définition de notre parcours en fonction de notre projet professionnel. Dans notre cas, l’administration de l’école nous a permis de mettre en place un système personnalisé en optant pour un seul cours par cycle. Pour illustrer cela,  nous allons par exemple choisir un cours de finance au Cycle 1 (Septembre – Octobre), un cours de droit des sociétés au Cycle 2 (Novembre – Décembre), un cours de coding au Cycle 3 (Janvier – Février) etc. Ce système, qui est unique dans l’univers des écoles de commerce, est un immense avantage pour nous étant donné qu’il nous permet d’aller sélectionner directement des cours dont nous avons besoin pour notre projet professionnel plutôt que l’inverse. Nous adaptons donc nos cours en fonction de l’évolution de nos aspirations personnelles. 


Quels sont vos objectifs pour trustoo ?

Nous voulons démocratiser le marché du véhicule d’occasion en permettant aux personnes inexpérimentées d’obtenir une aide technique et commerciale fiable lors de l’achat ou de la vente de leur véhicule. Nous espérons ainsi que trustoo deviendra LA plateforme digitale 2.0 de référence dans ce secteur.

Un mot pour les étudiants désireux de lancer leur entreprise ? 

Monter une entreprise en étant étudiant comporte à la fois de très gros avantages et de très gros inconvénients. Le gros avantage est que c’est le moment où nous avons le plus de temps libre, de liberté, et le moins de pression. Dans la majorité des cas, en école, nous n’avons pas d’enfants, ni de maison à payer ou autre donc c’est parfait pour se lancer ! Egalement, le fait de pouvoir profiter de tout l’écosystème entrepreneurial et professionnel de l’école est une occasion à saisir, donc pourquoi attendre ? 

Dans le même temps, tout entrepreneur sérieux et ambitieux doit faire preuve d’auto-discipline. En effet, il n’y a personne derrière nous pour nous “surveiller” donc c’est à nous de nous imposer un rythme de vie sain et régulier. Nous sommes aussi moins impliqués dans la vie associative étant donné que nous devons être au bureau pour avancer sur le projet et respecter nos engagements vis-à-vis de nos clients. Mais je vous rassure là-dessus, il est tout à fait possible d’être membre d’une asso en parallèle ! Chacun s’y investit à la hauteur de son temps disponible.

Donc si vous sentez que vous avez une idée qui vous démange, que vous y pensez sans cesse et que vous êtes prêts à vous investir dessus, c’est le moment de vous lancer à emlyon business school ! 

Pour plus de conseils au quotidien, retrouvez-nous sur Snapchat : mister_prepa

Benjamin Hautin

Etudiant à emlyon et fondateur du média, je m'occupe principalement des relations avec les Grandes Ecoles et du contenu en culture générale. Mon mot d'ordre : que chacun d'entre vous puisse viser les écoles de ses rêves, peu importe son lycée d'origine !

Vous pourriez aussi aimer :
Cette semaine nous vous proposons un récap de l'actu du mois d'avril : 5 faits marquants d'éco et 5 de…