Les actualités au Venezuela depuis Avril

L’actualité est très importante en prépa car elle permet d’écrire de solides essais, de comprendre plus facilement les textes de synthèse, et enfin, d’avoir de quoi parler lors des colles. De plus, le Venezuela étant en proie à de nombreux bouleversements politiques et sociaux, il est nécessaire de suivre de près ce qu’il s’y passe. Voici donc un récapitulatif des actualités du Venezuela depuis le mois d’avril.

Récapitulatif de la crise politique Vénézuélienne 

Maduro a été réélu président du Venezuela pour un deuxième mandat, en 2018. Cependant, l’opposition ainsi que des pays tels que les Etats-Unis ou encore les membres de l’UE refusent de reconnaitre Nicolas Maduro comme président. Selon eux, il aurait fait pression sur la population pour obtenir des voix. De plus, ce refus de reconnaitre Maduro comme le président du pays s’appuie également sur le taux d’abstention incroyablement élevé : 52%.

A ce moment-là, le parlement était alors contrôlé par l’opposition, et Juan Guaido en était à la tête. Cependant, Maduro, ne reconnaissant par le parlement, a décidé d’en créer un nouveau. Son mandat de président devint alors illégitime, ce qui entraina beaucoup de controverses et de manifestations. C’est pourquoi, le 23 Janvier 2019, Guaido s’est auto-proclamé président par interim du Venezuela pour guider le pays vers un gouvernement de transition et ainsi aboutir à des élections libres.

Finalement, Juan Guaido a été reconnu par la majorité des pays comme étant le président vénézuélien, à la place de Maduro.

Situation actuelle du Venezuela 

En avril, les Etats-Unis ont cherché à chasser Maduro du pouvoir, en vain. C’est pourquoi, ils ont demandé à Guaido de s’écarter du pouvoir pour permettre la mise en place d’un gouvernement de transition le temps de réaliser des élections. La mise en place de ce gouvernement implique le retrait des 2 « présidents » du pouvoir, qui serait alors géré par un Conseil d’Etat constitué d’élus de l’Assemblée Nationale venant du parti socialiste de Maduro ainsi que de Guaido. Cependant, cela a été rejeté par le Venezuela qui souhaite gérer cette crise par lui-même. Enfin, pour permettre l’aboutissement de ce plan, les Etats-Unis assurent la levée progressive des sanctions qu’ils ont instaurées à l’encontre du Venezuela au fur et à mesure que la transition se fera.

Début Mai l’opération « Gedeon » a eu lieu. Celle-ci désigne la tentative de renversement du pouvoir par un groupe de rebelles, avec l’appui des US, qui a voulu s’infiltrer dans le pays par la Colombie pour faire sortir le président Maduro du paysage politique. (3-4 mai 2020). Cette action a résulté sur des arrestations ainsi que des décès. Guaido est alors accusé par la Colombie d’avoir mené cette opération pour faire tomber son rival, Maduro. Il se retrouve alors fragilisé, alors que le clan de Maduro s’en sort lui, renforcé. En effet, ce dernier a toujours accusé le parti de Guaido d’avoir réalisé un coup d’Etat et d’être donc putschiste et antidémocratique. Finalement, deux ex-soldats américains ayant participé à l’opération ont été arrêtés pour tentative d’invasion armée du pays par la mer, et ont alors été condamnés à 20 ans de prison.

Bien que le Venezuela commence à se méfier de lui, Juan Guaido a bénéficié, en juin, de l’accès à l’or vénézuélien détenu par la Banque d’Angleterre. Cependant, au lieu de lui refaire confiance, son pays l’accuse de vouloir garder l’or pour lui, et non de vouloir le protéger comme il l’assure. La quantité d’or placé en dépôt à Londres est estimée à un montant de plus d’un milliard de dollars.

Finalement, avec toutes ces tensions, les deux « chefs d’Etat », sont de moins en moins soutenus par leurs partis. En Juin, seul 9% des vénézuéliens soutenaient Maduro, contre 27% pour Guaido. En effet, cette baisse de popularité est due au fait que ni l’un ni l’autre ne semble se soucier des souffrances du peuple.

Fin Septembre, les tensions se sont redéveloppées et les vénézuéliens ont alors manifesté contre les pénuries d’essence dont le pays souffre. Les 7 municipalités touchées par cette pénurie souhaitent voir le mouvement s’étendre au pays tout entier, et ont reçu le soutien de Juan Guaido le 27 Septembre. Ce dernier a ainsi demandé à la population de se regrouper pour demander la liberté, accompagnée d’élections libres. Cependant, l’opposition se divise, et les tensions s’aggravent de jour en jour.

Vers de nouvelles élections au Venezuela ?

En Juin, l’annonce d’élections législatives devant être réalisées avant fin 2020 a été mal accueillie par les formations politiques qui les ont qualifiées de « farces ». C’est pourquoi, l’opposition s’est retirée de ces élections.

Finalement, les élections se dérouleront en Décembre. Ainsi, les membres du parlement seront renouvelés, alors même que c’était la dernière institution contrôlée par le clan de Guaido. C’est pourquoi son parti a décidé de boycotter le scrutin. Cependant, plus de 80 autres partis participeront quant à eux au vote. Ainsi, le pouvoir a alors l’opportunité de récupérer la majorité au parlement.

Alors que plus d’une centaine de personnes étaient accusées d’avoir mis au point un complot pour destituer le président Maduro, ce dernier a décidé de gracier 110 d’entre elles début septembre. Cependant, cette décision est controversée. En effet, l’UE veut croire à un apaisement des tensions entre le clan de Maduro et celui de Guaido, mais les Etats-Unis pensent quant à eux que c’est une manière pour le parti socialiste de Maduro de récupérer des votes.

Covid 19, où en est le Venezuela ?

Le pays étant peu développé, et les moyens de communications et de transports d’une région à l’autre étant limités, le virus semble ne s’être propagé que lentement, bien que certaines organisations doutent de ces informations données par le pays, et accusent ainsi le Venezuela de fausser ses chiffres.

En Juin, un accord inédit entre Nicolas Maduro et Juan Guaido a été scellé pour lutter contre le virus. Les deux partis ont accepté de s’entendre sous l’égide de l’OMS pour former un plan d’actions prioritaires pour combattre efficacement la covid. Cet accord doit ainsi permettre de faciliter la distribution de matériel médical.

La récession connue par le Venezuela s’élève à 18%. Elle est due aux répercussions de la chute d’activité des grandes puissances économiques américaines, chinoises et européennes.

Vous pourriez aussi aimer :
Comment gérer du mieux possible vos années prépa ? Cette question, que vous vous posez tous, peut trouver réponse dans…