Les news écolos- Octobre 2020

Bienvenue dans cette nouvelle chronique qui est une synthèse de 10 faits écologiques qui ont eu lieu le mois dernier. L’objectif c’est que ce soit pour vous une réelle source d’information où vous pouvez trouver des références et des chiffres précis que vous allez ensuite pouvoir facilement apprendre et reporter dans vos copies d’économie ou de géopolitique, vos essais de langues …

 

1) Engie suit la politique environnementale française et renonce à un mégacontrat !

Sous la pression de l’Etat et des ONG, l’ex GDF-Suez a renoncé à signer un contrat de 6,9 milliards de dollars avec NextDecade afin d’importer du gaz naturel liquéfié américain durant 20 ans. L’Etat est actionnaire majoritaire d’Engie ( 23,6%) et il aurait insisté sur la gêne que lui procurait ce contrat durant le dernier conseil d’administration. Rappelons que la fracturation hydraulique, permettant d’extraire du gaz de schiste, est interdite en France. Le fait qu’une entreprise, dans laquelle l’état est actionnaire, puisse importer une telle quantité de gaz était en effet très paradoxal et très mal vu. De plus cela allait à l’encontre de l’image de champion de la transition énergétique que le groupe tente de bâtir.

Source: https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/11/03/gaz-de-schiste-engie-renonce-a-un-megacontrat-americain-sous-la-pression-de-l-etat-et-des-ong_6058335_3234.html

 

2) Les Grands Prix de la finance solidaire ont décerné un prix à une coopérative de café colombienne.

Il y a quelques jours, pour la onzième année d’affilée, se sont tenus les Grands Prix de la finance organisé par Le Monde et Finansol. Durant cet événement trois prix ont été remis accompagnés d’une dotation de 5 000 mile euros. Et c’est CENCOIC, une coopérative de café en Colombie qui a remporté le « prix international ». La création de cette coopérative remonte à 1980 lorsque qu’un groupe d’entrepreneurs locaux décida de tirer profit du potentiel agricole colombien en créant une organisation solidaire pour la commercialisation directe de la production indigène de café. Cencoic cherche à sauvegarder la culture et les pratiques indigènes tout en améliorant les revenus de ses membres en produisant et commercialisation du café avec des pratiques équitable et dans un souci de préservation de l’environnement.

Source: https://www.lemonde.fr/podcasts/article/2020/11/02/production-de-cafe-l-homme-doit-etre-en-harmonie-avec-mere-nature_6058224_5463015.html 

 

3) Le coût de la pollution de l’air estimé à plusieurs milliards d’euros par an pour Paris.

Les interactions entre dégradation écologique et coût économique (notion d’externalité négative) sont toujours aussi intéressantes et mercredi, la publication d’une étude vient faire couler de l’encre sur ce lien. En effet, la pollution de l’air couterait 166 milliards d’euros par an à l’échelle des principales villes européennes, soit environ 1000 euros par habitant. Cette analyse  se fonde sur l’étude de 432 villes européennes dont 67 françaises. des coûts sont associés à la pollution comme les frais médicaux pour traiter l’asthme, hospitalisations pour des pathologies respiratoires, journées de travail perdues.

Source:https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/10/21/le-cout-economique-de-la-pollution-de-l-air-estime-a-3-5-milliards-d-euros-par-an-a-paris_6056758_3244.htmll

 

4) Le confinement a-t-il vraiment réduit les émissions de CO2 ?

La réponse est oui mais pas vraiment. Le confinement a un peu freiné les émissions de C02 mais beaucoup moins que ce que l’on pourrait penser après avoir vu courant avril des images d’animaux revenant dans les villes et le ciel bleu parisien. Selon les chiffres sur Carbon Monitor (consortium de chercheurs climatiques), les émissions mondiales de C02 enter le 1er janvier et le 31 août 2020 seraient inférieures de 6,5% à l’année précédente. 

Cette baisse demeure historique puisque depuis 1900 jamais les émissions n’avaient baissées à ce point et cette baisse n’est pas négligeable puisqu’elle équivaut aux émissions de l’Inde sur une année. Enfin dernier chiffre, sur le mois d’avril, le niveau d’émission fut inférieur de 15% à celui de 2019.

Source:https://www.liberation.fr/terre/2020/10/21/le-confinement-a-un-peu-freine-les-emissions-de-co2_1802849

 

5) Le fond des océans plus plastifiés que jamais ?

Alors que fin septembre, les dirigeants de près de 70 pays dont la France ont signé un accord afin de placer la faune et le climat au coeur des plans de relance post-Covid, une récente étude nous alarme sur les 14 millions de tonnes de plastique qui joncheraient le fonds des océans actuellement, une quantité 30 fois supérieure à celle du plastique en surface des océans. Dans l’accord signé par Emmanuel Macron, aussi appelé « engagement pour la nature », il y figure une élimination totale du déversement de déchets plastiques dans les océans d’ici 2050. Cette engagement arrivera-t-il a être tenu et que faire des 14 millions de tonnes de plastiques qui sont actuellement au fonds des océans ?

Source: https://www.lepoint.fr/environnement/14-millions-de-tonnes-de-plastique-joncheraient-les-fonds-des-oceans-06-10-2020-2395153_1927.php 

 

6) Les « émissions importées », un sujet toujours plus tabou.

Commençons par rappeler que depuis 1990, les émissions directes de la France ont baissées de plus de 16% avec un objectif de 40% en 2030 et la neutralité carbone pour 2050. Cependant la part des « émissions importées » de gaz à effet de serre ne cesse d’augmenter à tel point que ces « émissions importées » dépassent la moitié de l’empreinte carbone française. Le Haut Conseil pour le climat tire justement la sonnette d’alarme sur ce chiffre très inquiétant. En effet les émissions importées ne sont pas soumises aux politiques nationales de réduction. Concrètement sur une empreinte carbone de 11,5 t/CO2 par habitant, les émissions importées représentent 6,4 t/CO2. Ce poids est en hausse de 78% depuis 1995.

Pour aller plus loin: L’économie verte contre la crise, 30 propositions pour une France plus soutenable, Patricia Crifo

Sources: https://www.lepoint.fr/environnement/climat-la-part-des-emissions-importees-de-gaz-a-effet-de-serre-inquiete-06-10-2020-2395036_1927.php

 

7)  Le gouvernement va instaurer un « malus au poids » des véhicules.

Cette mesure annoncée mi-octobre découle des propositions de la Convention citoyenne sur le climat. Désormais les véhicules de plus de 1800 kg se verront imposer un malus afin de mieux prendre en compte l’empreinte écologique des véhicules les plus lourds. En effet ces véhicules consomment plus, prennent plus de places, exigent plus de matériaux. De plus le poids moyen des voitures ne cessent d’augmenter (+7% en 10 ans pour les diésel et +14% en pour les essences) ce qui empêche la diminution des émissions de C02 des véhicules.

Source: https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/le-gouvernement-va-instaurer-un-malus-au-poids-des-vehicules_2136498.html

 

8) Les 1% les plus riches, les seuls responsables du réchauffement climatique ?

Un article très intéressant croisant inégalités sociales et réchauffement climatique puisque selon un rapport de l’ONCG, entre 1990 et 2015 les 1% les plus riches (environ 63 millions de personnes) ont émis deux fois plus de gaz à effet de serre plus que la moitié la plus pauvre de la population. De plus les 10% les plus riches de la population mondiale sont responsables de 52% des émissions de CO2 cumulées. Le rapport rappelle que les groupes souffrant le plus du réchauffement climatique sont les moins responsables de cette crise.

Ainsi la « justice sociale et climatique » est au coeur du débat et de nombreux efforts vont devoir être faits pour y arriver au vu du constant que tire cette étude.

Source: https://www.lepoint.fr/environnement/les-1-les-plus-riches-emettent-plus-que-la-moitie-la-plus-pauvre-de-la-population-21-09-2020-2392817_1927.php

 

9) Apple prend une nouvelle décision en faveur de l’environnement.

Apple a déjà revendiqué de nombreuses fois son engagement de réduire à « zéro » son impact sur le climat d’ici 2030 et pour la sortie de son nouvel iPhone, cette grande enseigne a annoncé que pour la première fois, 100% de terres rares recyclées ont été utilisés pour la production de cet iPhone. Les terres rares regroupent 17 métaux indispensables pour la fabrication des écrans, aimants et autres composants électroniques. La majorité des réserves se trouvent en Chine ce qui est un problème environnemental et politique car la Chine a déjà menacé de bloquer ses exportations de terres rares raffinées. De plus l’extraction est extrêmement polluante et se fait dans des conditions misérables en ne prenant à aucun moment en compte l’environnement ( vidéo très interessante sur YouTube : « Votre smartphone contient des cailloux qui menacent la planète », Le Monde)

Source: https://www.lefigaro.fr/flash-eco/apple-reduit-sa-consommation-de-terres-rares-et-son-impact-sur-l-environnement-20201014

 

10) La BCE favorable aux entreprises polluantes ?

Une récente étude de Greenpeace dénonce le rôle de la Banque centrale européenne dans le réchauffement climatique en assurant que sur tous les titres privés détenus par la BCE, 63% proviennent d’entreprises et d’industries utilisant des énergies fossiles ou consommant beaucoup d’énergie. La mise en place du « quantitative easing » de « Super Mario » (cf Mario Draghi, ancien président de la Banque centrale européenne) favoriserait vraiment les entreprises polluantes selon les conclusions de cette étude. Dans ce plan de rachat de dettes lancé en 2015, le principe de neutralité est respecté c’est à dire que les titres sont acquis en fonction de leur durée, volume et notation financière mais le critère environnemental n’est pas pris en compte. À voir si Christine Lagarde, très adepte des politiques environnementales, réussira à changer les choses…

Source:https://www.20minutes.fr/planete/2890363-20201021-environnement-banque-centrale-europeenne-soutient-trop-entreprises-polluantes-denonce-greenpeace

Damien Copitet

Je suis étudiant à SKEMA BS après deux années de classe préparatoire au lycée Gaston Berger (Lille). Nous nous retrouvons toutes les semaines pour l'actualité en bref, tous les mois pour les news écolo et très régulièrement pour la publication d'articles économiques donc SWIPE UPP

Vous pourriez aussi aimer :
Envie d'allier soirée film et progrès en géopolitique ? Rien d'impossible ! Voici quelques films à voir sur le Proche…