Les ouvrages les plus utiles pour faire la différence en ESH #05 L’Europe

Dans la filière ECE, l’ESH est avec les maths la matière clé pour resurgir les concours. L’exercice roi de cette épreuve est bien évidemment la dissertation, redoutée de nombre d’étudiants.

Pour vous aider, Mister Prépa vous propose une série d’articles sur les ouvrages les plus utiles à citer et maîtriser pour faire la différence dans vos dissertations d’ESH. Les grandes thématiques seront abordées (marchés financiers, crises, développement, commerce…).

Vous trouverez une liste d’ouvrages, chacun accompagné de l’argument principal, d’une brève explication, parfois d’une citation et de compléments faisant référence à d’autres ouvrages, concepts ou théories qui sont en lien avec le premier ouvrage. A la fin, nous vous proposons des exemples de sujets que vous pouvez réaliser afin de vous entraîner ainsi qu’un rappel des auteurs de référence que vous avez dû voir en cours (si ce n’est pas le cas, faites des recherches car ils sont essentiels dans les dissertations).

Aujourd’hui, on traite des ouvrages sur la l’Europe, un thème qui se réfère plutôt au cours de deuxième année mais qui peut aussi être utilisé en première année pour approfondir certains sujets !

 

Les auteurs classiques 

  • Bela Balassa, The theory of economic integration, 1961
  • Jacques Delors, Le Livre Blanc, 1985
  • Friedrich List, Le système national d’économie politique, 1857
  • A. Bénassy-Quéré, Economie de l’euro, 2003
  • Gosta Esping Andersen, Les trois mondes de la protection sociale, 1990
  • Torben Iversen et Anne Wren
  • Triffin
  • Mundell-Flemming
  • Ronald McKinnon, Optimum Currency Areas, 1963
  • Peter Kenen, The Theory of Optimum Currency Areas : a Felectic View, 1969
  • Harry G. Johnson, Further Essays in Monetary Theory, 1973
  • Eichengreen, Is Europe an Optimum Currency Area, 1991 
  • Krugman

Les originaux

  • Harari, Homo Deus, 2017 : La vision de la paix a changé : avant, cette dernière s’apparentait à un espace entre deux guerres. Maintenant, la paix est considérée comme étant durable, et même normale. 
  • M. Ezekiel, The Cobweb theorem, 1938 : L’article 39 du traité de Rome fixe 4 objectifs à l’agriculture européenne : accroître la productivité et la modernisation de l’agriculture européenne, atteindre l’autosuffisance alimentaire, assurer un niveau de revenu équitable, et stabiliser les marchés. En revanche, ce dernier objectif a du mal à être réalisé, et l’explication de M. Ezekiel le montre : en agriculture notamment, le prix instantané n’est pas le prix d’équilibre. En effet, par exemple, si l’agriculteur fait une bonne récolte, l’offre devient supérieure à la demande et donc le prix baisse . Par conséquent, l’offre baisse avec une demande qui n’aura pas baissé. De plus, la consommation alimentaire est rigide donc le risque que le prix baisse est important car il y a une faible élasticité-revenu de la demande (inférieure à 1). Les prix sont donc instables.
  • Arnaud Lechevalier, Mouvements n°43, 2006 : L’Europe sociale existe déjà. En effet, il y a la majorité qualifiée mise en place, la sécurité sociale, les politiques régionales, les politiques structurelles et la mobilité géographique professionnelle facilitée. 
  • Guillaume Duval, Le libéralisme n’a pas d’avenir, 2003 : Le fonctionnement du marché dépend de rapports non-marchands, et la concentration réduit la concurrence. Nous nous trouvons actuellement dans une société post-marché. L’auteur se demande également quel contrôle social il existe sur les FMN dans un contexte où la généralisation du salariat bouleverse les classes sociales. Il plaide également pour la RSE et affirme que la place des traités de concurrence dans l’Union européenne occulte l’enjeu social. 
  • Robert Castel, L’insécurité sociale, qu’est ce qu’être protégé ?, 2013 : Il est nécessaire d’avancer vers une Europe sociale mais il faut un support politique plus fort. Il ne faut non pas un super-Etat mais des formes de fédéralismes : “on ne peut pas se contenter d’un conglomérat de situations nationales qui s’arrangent plus ou moins mal”.
  • Céline Allard, Toward a fiscal union for the euro area, 2013 : L’auteure est pour une mutualisation partielle de l’assurance chômage qui répondrait alors aux 3 fonctions de Musgrave. 
  • Guillaume Duval, Marre de cette Europe, moi aussi, 2015 : Le constat de l’Europe est  encore pire avec de petits pays car c’est plus coûteux de contracter la demande intérieure et de jouer sur la concurrence fiscale. 
  • M. Devoluy, L’euro est-il un échec ?, 2012 : Les performances macro-économiques actuelles sont médiocres et critiques. L’auteur se demande alors comment faire pour faire fonctionner une monnaie sans état. L’auteur estime que l’euro n’est pas encore un échec mais que si les difficultés ne sont pas résolues, il peut en devenir un. 
  • P. Artus et MP. Virard, L’euro, par ici la sortie ?, 2017 : P. Artuset MP Virard : les auteurs critiquent le principe de subsidiarité en mentionnant le fait que “Bruxelles se mêle de tout et de rien”. La politique environnementale devrait alors être décidée au niveau de l’UE et non au niveau national. De plus, le marché interbancaire a baissé depuis 2009 ce qui démontre bien une mauvaise allocation du capital et une segmentation des marchés financiers. Le plan Juncker n’est pas non plus suffisant (les pays du sud manquent d’investissements et ont recours à la dévaluation interne : la “malédiction des pays de la périphérie”. Une union politique est nécessaire et il ne faut pas abandonner l’euro. Quitter l’UE reviendrait à augmenter les coûts en freinant les investissements étrangers. La solution serait ainsi d’instaurer un fédéralisme et une Europe à la carte pour en finir avec la relation franco-allemande qui paralyse les décisions européennes. 
  • Galbraith, Crise grecque, Tragédie européenne, 2016 : l’enjeu de la crise dépasse la Grèce.L’avenir de l’UE s’y dessine. Les Grecs avaient mandaté Alexis Tsipras pour rejeter les plans d’austérité et renegocier la dette. L’UE a fait bloc pour refuser toute concession et imposer la poursuite d’une politique insoutenable. Les politiques ont ruiné la projet européen selon l’auteur. 
  • Gaël Giraud, L’illusion financière, 2014 :  Ce qui a provoqué la crise des subprimes sont les credit default swpas (titres assurant contre un risque auquel on est pas exposé). Le problème étant que les marchés ont interprété le prix des CBS comme un risque de défaut de ce qu’il garantit. Or, les prix fluctuent en fonction de l’offre et de la demande donc si le prix augmente, cela ne provient pas d’une hausse du risque mais d’une hausse de la demande. En 2010, la demande en Grèce a augmenté donc il y a eu une croyance d’une hausse du risque. Les taux d’emprunts ont alors augmenté et Athènes a risqué d’être victime d’un effet boule de neige donnant a posteriori raison aux marchés. 
  • Laurent Cohen-Tanugi, Quand l’Europe s’éveillera, 2011 : L’Europe est devenue le maillon faible de la reprise mondiale. Il y a actuellement un inachèvement de l’union économique et monétaire : il n’y a en effet pas de politiques budgétaires communes ni d’harmonisation fiscale. L’UE n’est pas non plus équipée pour faire face aux crises (pas de solidarité financière). Toutefois, l’Europe est également une chance (marché intégré, démocratie,…) donc il faut la réformer plutôt que d’en partir. L’auteur est par ailleurs hostile aux referendums à tout-va et à l’élargissement. Mais l’approfondissement de l’Europe est à la traine à cause des égoïsmes nationaux (Allemagne veut pas d’inflation ou de dévaluation alors que ça aiderait le Portugal). La politique de concurrence mise en place par l’UE est bénéfique. L’auteur prône enfin les “Etats-Unis d’Europe” et affirme que la sortie de crise ne se fera que quand l’Europe s’éveillera.  

 

Exemples de sujet d’ESH portant sur ce thème 

  • Le modèle économique européen
  • Le modèle social européen
  • Un SMIC européen est-il possible et souhaitable ? 
  • L’Europe : Approfondissement ou élargissement ? 

Si vous souhaitez connaître plus d’ouvrages et d’auteurs en ESH pour faire la différence, n’hésitez pas à consulter les autres articles de la série sur notre site. 

 

Vous pourriez aussi aimer