Les ratios de gestion à absolument connaître pour les concours

Que vous aimiez la gestion ou pas, les ratios sont indispensables dans l’étude de cas, car ils permettent d’analyser la situation financière (et pas que) d’une organisation. Il y en a un certain nombre à absolument connaître, donc il peut être difficile de s’y retrouver, ça, c’est certain. Mais pas de panique, car nous sommes là pour t’aider ! C’est pourquoi nous te compilons dans cet article, quelques ratios indispensables en gestion, c’est parti !

 

LES SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION (n’oubliez pas les parenthèses !)

Marge commerciale : vente de marchandise – Achat de marchandise (+/- variation de stocks)

Production de l’exercice : (production vendue, stockée, immobilisée) – Destockage

Valeur ajoutée : (marge commerciale + production) – consommation en provenance des tiers

Excèdent brut d’exploitation (ou Insuffisance) : (valeur ajoutée + subvention d’exploitation) -(Salaires et traitement + impôts et taxes)

Résultat d’exploitation : produits d’exploitation – Charges d’exploitation

Résultat financier : produits financiers – Charges financières

Résultat exceptionnel : produits exceptionnels – Charges exceptionnelles (je vous apprends rien là)

Résultat courant avant impôts (RCAI) : résultat d’exploitation + Résultat financier

Résultat net : (RCAI + Résultat exceptionnel)-(participation + Impôt sur les sociétés)

 

LA CAF (CAPACITÉ D’AUTO FINANCEMENT)

Résultat net + (DAP-RAP(sauf transferts de charges)) + (VCEA-PCEA+quote part viré du résultat.)

Autofinancement : CAF – dividendes

 

RENTABILITÉ

Rentabilité économique : (résultat d’exploitation – Impôts sur les bénéfices)/(capitaux propres + dettes financières)

Rentabilité financière : résultat net/capitaux propres

Ratio d’autonomie financière : capitaux propres /dettes interprétation : doit se rapprocher de 1

Ratio de solvabilité générale : Actif/Dettes :  doit être supérieur à 1

Capacité d’endettement : dettes financières/CAF (pas plus de 3 ou 4 fois la CAF)

 

Autres ratios (très) utiles 

Besoin en fond de roulement ou ressource : Actif circulant (bilan) – Passif circulant

Interprétation : Si le résultat obtenu est < 0 alors c’est positif car les ressources sont supérieures aux emplois. En revanche si c’est > 0, il y a un besoin en fond de roulement (BFR), l’entreprise ne génère pas assez de ressources pour compenser les emplois. L’entreprise peut donc dans ce cas recourir à plusieurs moyens (ça sera l’objet d’un autre article à venir) comme les concours bancaires ou accélérer le paiement des créances clients (ce qu’ils nous doivent).

 

Fond de roulement net global (FRNG) : Ressources stables – Emplois stables (bilan) : Plus c’est grand, mieux c’est !

Trésorerie nette : FRNG – BFR ou trésorerie 

Interprétation : Dans l’idéal, elle se rapproche de 0 en étant positive. Toutefois attention, parfois une trésorerie est négative, mais cela peut être positif (investissement etc.)

 

Degré de couverture du BFR : FRNG/BFR

Délai de paiement des créances clients : Créances clients/CA TTC * 360.

Interprétation : S’il est long (par rapport au secteur) le BFR augmente

 

Délai de paiement des fournisseurs : Dettes fournisseurs/achats(consommation des tiers) TTC * 360

Interprétation : à l’inverse, plus il est long, mieux c’est, car cela engendre une baisse du BFR.

 

Seuil de rentabilité

Marge sur coûts variables (MCV) : Chiffre d’Affaires – Charges variables

Taux de marge sur coûts variables (TMCV) : MCV/CA

Seuil de rentabilité en valeur (SRV) : Charges fixes/TMCV

Seuil de rentabilité en quantité : SRV/prix produit ou Charges fixes/MCV unitaire

Point mort (date à laquelle on atteint le seuil de rentabilité) : SRV/CA * 360

Marge de sécurité (MS) (la perte de CA supportable sans perte) : CA-SRV

Indice de sécurité (IS) : MS/CA

Levier opérationnel : 1/IS

On ne le dira jamais assez, mais comparez toujours vos résultats avec ceux des années précédentes et ceux du secteur ! En général, vous trouverez ces informations dans les annexes. Si ces données sont là, ce n’est pas pour faire joli, exploitez-les, ça fera plaisir au correcteur (et à vous aussi quand vous aurez vos notes.) On vous conseille de consulter les bonnes copies (cliquez-ici afin d’y accéder) afin de savoir concrètement comment interpréter et analyser ces ratios ! 

Vous pourriez aussi aimer