Les sociologues à connaître absolument

Le programme de cette année pour le concours de l’ENS voie A/L en philosophie s’intitule : “Les sciences humaines : homme, langage, société”. La sociologie s’avère comme un passage obligé quand on aborde la notion de sciences humaines. Voici donc un tour d’horizon des sociologues à connaître absolument avant de parler de sociologie dans tes copies. 

 

Auguste Comte (1798 – 1857)

Philosophe, il pose à travers son positivisme les bases de la sociologie, entendue comme étude scientifique du fonctionnement des sociétés, appelée encore “physique sociale”. Il fait de la société et de ses évolutions un objet d’étude à part. Cette physique sociale a notamment pour but de résoudre les problèmes sociaux, visant à trouver un fonctionnement harmonieux pour la société.

Ouvrage sociologique notable :

  • Cours de philosophie positive, 1830-1842

 

Emile Durkheim (1858 – 1917)

“Père de la sociologie”, il est l’un des fondateurs de la sociologie moderne, voulant en faire une science objective. Il étudie notamment les structures qui permettent la cohésion entre des individus dans la société et leur intégration dans celle-ci. Il définit la notion de “fait social” comme “toute manière de faire, fixée ou non, susceptible d’exercer sur l’individu une contrainte extérieure; ou bien encore, qui est générale dans l’étendue d’une société donnée tout en ayant une existence propre, indépendante de ses diverses manifestations au niveau individuel ”, et qui devient dès lors l’objet d’étude de la sociologie.

Ouvrages sociologiques notables

  • De la division du travail social, 1893
  • Les règles de la méthode sociologique, 1895
  • Le suicide, 1897

 

Max Weber (1864 – 1920)

Professeur d’économie allemande, fondateur de la sociologie allemande, il a analysé le mode de fonctionnement et la finalité de la société industrielle. Sa sociologie est une “science de l’homme en tant qu’être agissant”, dite “science compréhensive” : il est en rupture avec ceux qui rapprochaient la sociologie de la physique, l’Homme ne pouvant être étudié selon lui comme les choses de la nature, du fait de sa conscience qui lui donne une volonté et un but. Il ne s’agit donc pas d’expliquer mais de comprendre l’Homme.

Ouvrages sociologique notable : 

  • Le savant et le politique, 1917-1919
  • L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, 1904-1905

  • Economie et société

 

Marcel Mauss (1872 – 1950)

Ses travaux visent à rendre compte de manière totale du phénomène social, notamment à travers les notions de “fait social total”, un fait social comprenant selon lui toujours des dimensions économiques, culturelles, religieuses, symboliques ou encore juridiques, et “d’homme total”, s’intéressant à l’humain dans ses aspects physiologique, psychologique et sociologique. Il est également considéré comme le père de l’anthropologie.

Ouvrages sociologiques notables : 

  • Essai sur le don, 1923-1924

  • Sociologie et anthropologie, 1968

  • Essai sur la nature et la fonction du sacrifice

 

Norbert Elias (1897 – 1990)

Ses travaux se démarquent par une attention à de nouveaux objets d’étude, tels que les règles de politesse du XVe au XVIIIe, les mœurs de table ou l’action de cracher. Il analyse ainsi l’autocontrôle de la violence et l’intériorisation des émotions ainsi que les fonctions de toute société humaine (économique, politique, des savoirs et sentimentale), dépassant la dichotomie entre individu et société.

Ouvrages sociologiques notables

  • La société des individus, 1991
  • La civilisation des mœurs, 1973

  • Du temps, 1997

 

Erving Goffman (1922 – 1982)

Dans ses travaux, il s’intéresse à l‘interaction entre le comportement significatif et intentionnel de chaque individu (parole, geste, posture, regard) et le code social dans lequel il est perçu, se concentrant ainsi moins sur l’action individuelle. Son œuvre peut être reliée à l’interactionnisme symbolique. La vie sociale est ainsi décrite comme une « scène » (là où va justement se dérouler la représentation) accompagnée de ses acteurs (qui jouent chacun un rôle par rapport aux règles sociales), son public et ses « coulisses » (là où on peut justement s’échapper de ce rôle social).

Ouvrages sociologiques notables :

  • La mise en scène de la vie quotidienne, 1973

  • Les rites d’interaction, 1967

  • Façons de parler, 1981

 

Pierre Bourdieu (1930 – 2002)

Il a contribué à renouveler entièrement la sociologie et l’ethnologie, à travers l’étude de nombreux sujets. Il est à l’origine de deux notions qui animent son œuvre, celle de « champ » compris comme structure objective du monde social et celle d’”habitus”, structures corporelles et psychiques des individus. Il s’intéresse à la relation entre ces deux unités et à leurs interactions, et notamment la manière dont les agents sociaux sont à l’origine du jeu social. Il s’intéresse ainsi aux mécanismes de reproduction des hiérarchies sociales et la manière dont les individus en position de domination imposent leurs productions culturelles et symboliques, à travers la violence symbolique, méconnue des dominés. 

Ouvrages sociologiques notables:

  • La distinction : critique sociale du jugement, 1979
  • Question de sociologie, 1980

  • La Domination masculine, 1998

 

Lire plus : les concepts essentiels chez Bourdieu

Vous pourriez aussi aimer