L’importance de continuer à pratiquer un sport en classe prépa ECG

La classe préparatoire est souvent synonyme de travail intensif. Mais alors, on est souvent tenté de réduire les activités sportives, qui prennent du temps et réduisent la part de travail. Pourtant, le sport est primordial et permet de rester en forme, que ce soit physiquement ou mentalement.

 

 

Faire une pause pour pratiquer du sport permet d’être plus efficace par la suite

 

Parfois, on n’est plus du tout efficace après une longue journée de cours. Alors, mieux vaut s’octroyer une pause pour se défouler, avant de se remettre au travail, serein et détendu. Le travail en sera alors bien plus efficace, et moins pénible.

En effet, la pause sportive permet de se détendre. C’est réellement important pour décompresser et évacuer le stress. Pendant la séance de sport, les problèmes de la prépa n’ont plus lieu d’être, et on pense un moment à autre chose qu’aux cours, aux khôlles ou aux DS. C’est un moment privilégié qui fait du bien au corps comme à la tête.

 

Se faire du bien au corps et à la tête

Ainsi, le sport fait du bien. La séance aura permis de décompresser, et on dormira bien mieux la nuit suivante, car le corps aura bien travaillé. Or, on sait à quel point le repos est fondamental en classe préparatoire. Il est particulièrement important de bien dormir et le sport peut y aider.

En ce qui concerne la tête, le sport permet de libérer des endorphines, qui mettent d’humeur joyeuse, et dans de meilleures dispositions pour travailler.

Avec le sentiment de s’être bien dépensé, on pourra se mettre au travail, scolaire cette fois-ci, et décupler ses efforts, pour parvenir aux meilleurs résultats.

 

Lire plus : Sport et prépa : même combat

 

Pratiquer un sport permet de voir ses amis

 

Qu’ils s’agissent des amis de son club, ou de nouveaux amis, il est toujours agréable de conserver un lien social. Durant les heures de cours, on voit toujours les mêmes personnes, dans la même classe. Il peut s’agir d’amis aussi, mais le fait de les voir toute la journée, et tous les jours de la semaine peut finir par être pesant.

En revanche, les amis que l’on rencontre au sport représentent une bouffée d’air frais dans la semaine, et cela permet de discuter d’autres sujets que la prépa, de penser à autre chose qu’aux cours, pour une fois dans la semaine.

Si on est restés dans la même ville que celle de son sport de lycée, il peut être possible de revoir ses amis du club, ce qui permet de garder du lien, et cela permet de tenir dans les moments difficiles de la prépa. Les amis servent à cela, et combiner cela au sport est très agréable.

Parfois il s’agit de nouveaux amis, si l’on a changé de ville, ou tout simplement de sport. Alors, les nouveaux liens que l’on tisse peuvent devenir tout aussi forts, et ainsi on peut obtenir les mêmes bénéfices, tout en découvrant de nouvelles personnes et en apprenant à connaitre de nouveaux amis qui deviendront peut-être très proches.

Enfin, la pratique du sport peut même être plus agréable si elle se fait seule. En allant courir, nager, ou en allant à la salle de sport, on peut effectuer sa séance de sport seul, ce qui est parfois aussi le but recherché. Le calme sera un atout majeur, qui diminue le stress et permet de se recentrer sur soi-même, sans avoir à se préoccuper de faire la discussion avec qui que ce soit. Il s’agit d’un moment plus calme et reposant pour l’esprit.

 

Lire plus : Quel sport en classe prépa ? 

 

Quand pratiquer du sport ?

 

Il faut savoir faire la part des choses car la plupart du temps reste entièrement consacrée au travail scolaire. Alors, quand placer sa séance de sport sans pour autant bloquer son travail et trop culpabiliser ?

En effet, le temps que l’on consacre aux loisirs est rare en prépa et il est souvent tentant de le passer plutôt sur les réseaux sociaux, ou autre, qui demandent moins d’efforts. Mais il peut être très intéressant de se libérer du temps pour exercer son sport, même si la séance n’est pas longue, car elle sera plus bénéfique qu’une séance de réseaux sociaux, et plus agréable sur le long terme.

Le moment de la semaine reste à définir. Il peut s’agir du week-end, d’après un DS, ou en plein milieu de la semaine, si cela peut aider à décompresser d’une khôlle ou d’une journée un peu trop longue. L’essentiel est de trouver son propre rythme, qui permette d’optimiser son temps, pour travailler le plus efficacement possible, car c’est ce qui reste le plus important en prépa.

De plus, on peut s’octroyer une séance « bonus », même si elle n’est pas prévue, si l’on sent qu’on en a besoin, car cela permettra d’être plus efficace et détendu pour reprendre ensuite le travail.

Vous pourriez aussi aimer