L’importance des rapports de jury pour les concours écrits

Chaque année après les épreuves écrites, les banques d’épreuves publient des rapports de jury sur les différentes épreuves. Ces derniers reviennent sur le contenu de l’épreuve, la tendance générale des copies, les difficultés qu’ont rencontrées les candidats et offrent également des conseils en soulignant les erreurs à ne pas faire ou des pistes de réflexion intéressantes. À première vue, les rapports de jury peuvent être dénués d’intérêts, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une épreuve que l’on n’a pas passée, soit qui ne nous concerne pas. Cependant, c’est en réalité une grave erreur car les rapports de jury sont une réelle mine d’informations et une véritable source de progression.

Pourquoi est-il important de lire les rapports de jury pour les concours écrits ?

 

Comprendre les attentes du jury et les exigences de l’épreuve

Tout d’abord, les rapports de jury sont une bonne façon saisir les enjeux de l’épreuve et de comprendre ce que les correcteurs attendent de vous. En effet, tant que l’on n’a pas passé les concours, il est difficile de savoir véritablement ce qu’il est exigé de nous. Or, grâce à ces documents, vous avez un accès privilégié aux attentes et ressentis des personnes qui corrigent vos copies. En lisant les rapports de jury, vous comprendrez donc que les jurys vous attendent plus ou moins sur telle ou telle partie du sujet.

La lecture de ces documents permet également de savoir quelle a été la tendance générale des copies : les notes moyennes obtenues ou les remarques générales sur la qualité de l’ensemble des copies vous permettent de jauger la tendance générale d’une épreuve et ainsi d’en estimer sa difficulté.

 

Lire plus : Les conseils généraux des correcteurs, concepteurs et jurys d’épreuves

 

Comprendre les erreurs qui agacent pour les éviter par la suite

Pour votre plus grand bonheur, les jurys reviennent également en détail sur un grand nombre d’erreurs qu’ont commis les étudiants. Prendre conscience des pièges dans lesquels tombent les étudiants et qui irritent fortement les correcteurs est donc la meilleure façon de prévenir ces erreurs dans vos futures copies. S’il s’agit en apparence de choses évidentes, ce sont également des choses auxquelles on ne pense pas une fois que le stress du jour J nous envahit. Par exemple, en ESH/Géopolitique ou en culture générale, les jurys insistent souvent sur les fautes d’orthographe répétées qui détériorent la qualité des copies, ou bien les barbarismes qui les exaspèrent en épreuve de langues. En langues, l’énumération des barbarismes ou des fautes de grammaire récurrentes dans les rapports de jury Ecricome ou CCIP vous permettent par exemple de vous questionner : auriez-vous été capable d’éviter ces fautes ?

Sachant cela, vous avez tout intérêt à développer votre vigilance quant à l’orthographe et la propreté ou éviter de prendre des risques inutilement en inventant des mots en langues lorsque vous n’êtes pas sûrs de leur existence. En maths par exemple, les jurys déplorent souvent le manque de soin des copies, l’absence de numérotation des questions traitées ou encore la présence d’abréviations non officielles. Lire les rapports de jury vous permet ainsi de prendre conscience des petites erreurs récurrentes qui irritent les professeurs afin de les éviter par la suite : souvenez-vous que ce sont ce genre de petits détails accumulés qui peuvent faire la différence lors de la notation de votre copie !

 

Lire plus : Nos analyses des derniers rapports de jury

 

S’inspirer des conseils des jurys et de leur réflexion

Souvent, les rapports de jury se présentent aussi comme des sources d’inspiration et de connaissances. En effet, les rapports de jury Ecricome proposent par exemple des pistes de réflexion et des propositions de plan. Lire ces documents est alors une façon de réviser la matière en traitant un sujet déjà tombé au concours, mais aussi en vérifiant vos connaissances ou en apprenant de nouvelles choses sur le sujet, des nouvelles théories et de nouveaux exemples en ESH/ Géopolitique ou en culture générale notamment.

Aussi, les conseils qu’offrent les jurys dans ces rapports sont un réel atout. Notez bien leur propos concernant la gestion du temps ou encore la couleur de stylo à utiliser pour éviter les mésaventures le jour du concours.

 

Savoir lire à travers les lignes

Enfin, pour tirer au maximum profit de ces publications, il est important de savoir lire entre les lignes de ces rapports de jury. En effet, loin d’être de banales informations sur la tendance générale de l’épreuve ou sur les erreurs à éviter, ces rapports sont une réelle mine d’informations si l’on sait lire à travers les remarques des correcteurs.

Par exemple, dans le rapport de jury de langues 2019, derrière les injonctions du jury à ne pas calquer le temps des verbes d’une langue à l’autre, à traduire en respectant le sens et le registre, il est important de comprendre une chose : si la traduction nécessite une étude minutieuse des phrases et de leur syntaxe, il est essentiel de prendre du recul pour étudier également le sens du texte afin de ne pas proposer un ensemble de phrases juxtaposées dont le lien n’est pas clair.

De la même façon, dans ce rapport de jury CG emlyon/HEC 2019 (Les blessures de la mémoire), des remarques telles que « nous attendions des candidats qu’ils ne prennent pas les concepts du sujet pour une évidence, mais en fassent l’analyse, et s’étonnent du rapprochement entre blessures et mémoire » nous informent sur ce que valorisent les correcteurs et ce sur quoi il faut travailler pour éviter les erreurs d’une majorité des candidats et donc se distinguer. Ici, le rapport de jury nous apprend qu’il est primordial de ne pas chercher à plaquer son cours à tout prix, qu’il faut absolument interroger tous les concepts et sous-entendus du sujet, et que s’entraîner à écrire peut être une bonne façon d’éviter de se retrouver dans les très mauvaises copies (1 à 5) mal écrites, ne respectant pas les règles de la dissertation et dont les idées sont mal organisées et mal maîtrisées.

Ainsi, derrière les rapports de jury se cachent en réalité de nombreux conseils et pistes à suivre si l’on veut répondre aux attentes de l’épreuve et éviter des erreurs classiques. 

 

Conclusion

Finalement, bien que les étudiants y prêtent peu attention, les rapports de jury sont en réalité une véritable mine d’informations. Ils permettent en effet de saisir les attentes des jurys et les exigences d’une épreuve, prévenir des erreurs irritantes et fréquentes, bénéficier de conseils pour progresser et d’acquérir de nouveaux réflexes et connaissances. Alors, tous à vos rapports de jury !

Elisa De Figueiredo

Actuellement à l'EDHEC après deux ans de prépa ECE au Lycée Marcelin Berthelot, j'ai à cœur d'aider les étudiants en langues!

Vous pourriez aussi aimer