Espagnol LV2 ELVI 2023 – Analyse du Sujet

L’équipe de Mister Prépa vous propose l’analyse du sujet d’espagnol LV2 ELVI 2023 ! L’occasion de voir si vous avez fait preuve d’une bonne compréhension durant l’épreuve. 

Certaines écoles sont exigeantes concernant la LV2 ELVI. En effet, si vous êtes élève de prépa ECG, SKEMA accorde le coefficient de 5 à la LV2 ELVI, ce qui est considérable. Cependant, si vous êtes en prépa ECT, les coefficients de la LV2 ELVI sont moins élevés puisque toutes les écoles du concours BCE lui donnent le coefficient de 2, hormis GEM qui lui consacre celui de 3. 

Nous vous souhaitons de réussir vos deux derniers jours de concours ! Pour vous y préparer vous pouvez consulter nos conseils, sujets et analyses du concours BCE ci-dessous. 

POUR VOIR LE SUJET D’ESPAGNOL LV2 ELVI 2023

POUR VOIR TOUS LES CONSEILS, SUJETS ET LES ANALYSES DU CONCOURS BCE 2023

L’analyse du sujet d’Espagnol LV2 ELVI 2023

Et voilà, c’était la dernière épreuve de langue si vous passiez seulement les épreuves ELVI, pour ceux qui passent les épreuves IENA plus que deux épreuves de langues et c’est fini pour vous aussi ! Cette épreuve marquait, comme celle de la LV1 hier, l’apparition des changements pour les épreuves ELVI, soit la suppression de la version et l’apparition de la synthèse comparative ainsi qu’un thème journalistique et non plus ici de récit comme habituellement à ELVI.

 

Compréhension : résumé analytique comparatif

Pour le résumé analytique comparatif, il fallait bien entendu prendre connaissance des documents qu’il vous était ici demandé d’analyser, soit le 1 et le 2. Les éléments de réponse que vous pouviez piocher dans chaque document vont ainsi être mentionné ci-dessous afin de vous donner une idée de ce qu’il fallait argumenter.

Enfin, afin de vous démarquer il ne fallait pas hésiter à utiliser des connecteurs, des phrases assez complexes avec lesquelles vous étiez à l’aise ou des mots qui pouvez-vous permettre de vous distinguer !

À présent, passons à l’analyse de cette compréhension. Rappelons que la question était :

Comment ont évolué les relations de l’Amérique Latine avec les grandes puissances mondiales ?

Tout d’abord dans le premier document nous pouvions commencer par sélectionner les parties parlant de la Chine afin de développer cette relation. En effet, on voit que le document parle d’une croissance exponentielle de la présence de la Chine en Amérique latine, notamment à travers des investissements dans les infrastructures latinoaméricaines. Cette présence était d’autant plus mise en avant par des chiffres notamment les 11 visites de Xi Jinping sur le continent. Cependant, il convenait de se rappeler que la question demandait les évolutions et il fallait donc bien se rappeler de traiter le passé aussi, ainsi la période de la GFsemblait importante pour cette question aussi. La position des ÉtatsUnis était donc un élément majeur de réponse pour cette question, et il ne fallait pas oublier le rôle de la Russie qui depuis la pandémie s’implante de plus en plus sur le continent. Pour terminer, le document 1 mentionne aussi la concurrence entre certains pays d’Amérique Latine et la Chine concernant des exportations ce qui pourrait mettre en péril ces relations.

Pour ce qui est du document 2, il rappelait sur certains points le premier document puisque c’était une fois de plus les relations de l’Amérique Latine qui y est étaient traitées. Ce document nous apportait néanmoins des éléments de réponse du côté européen notamment grâce au sommet entre les 54 délégations de la CELAC et de l’Union Européenne. Enfin, l’implication de l’Espagne, plus que tous les autres pays étaient à noter puisque le continent et le pays possèdent tous les deux la même langue ce qui ne peut que favoriser les échanges entre ces deux pays.

 

Expression personnelle : essai argumenté

À présent passons à l’expression personnelle. L’essai est votre chance de vous démarquer après ces deux/trois années de prépa donc il ne fallait vraiment pas hésiter à utiliser les structures grammaticales que vous avez appris durant ces années ! Il était sinon primordial d’éviter toute faute basique et barbarisme.

Pour rappel, la question pour cet essai argumenté était la suivante :

Pensez-vous que les derniers changements politiques survenus sur le continent vont modifier les relations extérieures de l’Amérique Latine ?

Tout d’abord pour l’utilisation des documents :

  • Le document 3 pouvait être utiliser afin de parler du fait que le président AMLO a refusé de participer au sommet des Amériques à Los Angeles puisqu’il était en désaccord avec la non-invitation des régimes de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua. Cette information avait donc bel et bien un lien direct avec la question posée ci-dessus.
  • Pour ce qui est du document 4, on pouvait ainsi examiner cette photographie afin de se rendre compte qu’elle nous apportait des informations sur les liens entre les États-Unis et la Colombie. En d’autres mots, on pouvait interpréter cette photographie comme un témoin des liens entre ces deux pays et donc entre les deux continents.
  • Enfin, le document 5 pouvait nous rappeler d’utiliser les récentes élections qui ont eu lieu lors de cette année 2023 mais aussi au cours de 2022 puisque de nombreux pays sont à présent de gauche.

Pour les informations que vous pouviez rajouter dans votre argumentation, on pouvait tout d’abord rebondir sur ce document 5 en apportant plus d’éléments que ce qui nous était déjà donné, soit citer des gouvernements de gauche récents. On pouvait ainsi aborder le gouvernement de Gabriel Boric avec sa nouvelle constitution au Chili, celui de Xiomara Castro au Honduras ou encore le retour de Lula au Brésil.

D’un autre côté, bien que les gouvernements changent il ne faut pas oublier que certains pays sont liés à d’autres puissances, on pouvait notamment parler du Venezuela qui est fortement lié à la Chine et à la Russie du fait de son économie fortement dépendante à leurs hydrocarbures.

Enfin, il pouvait être aussi intéressant de mentionner les alliances qui ont été faites en Amérique Latine et comment elles pourraient affecter ses relations avec les pays extérieurs au continent. On pouvait ainsi ici citer par exemple l’alliance du Pacifique qui réunit le Chili, la Colombie, le Pérou et le Mexique.

 

Traduction du français à l’espagnol (thème)

Enfin, la dernière tâche de cette épreuve résidait dans le thème journalistique d’ELVI ! Ici, il n’y avait pas de grande difficulté ni de pièges qui pouvaient vraiment vous faire perdre des points. Il fallait tout de même faire attention au temps utilisé. Petit rappel : lorsque le passé composé est utilisé en français, il sera la plupart du temps traduit par du passé simple en espagnol. D’un autre côté, il fallait faire tout de même attention à des petits points de grammaires, des petites règles qu’il ne fallait pas oublier au risque de faire baisser sa note rapidement. Par exemple, il ne fallait pas oublier que le verbe prometer n’est pas suivi de « de » et qu’il se traduisait donc simplement par « prometió aceptar ». Enfin, il ne fallait bien entendu pas oublier les « a » pour les COI !

Le vocabulaire qui pouvait vous poser un problème :

  • Sommet : cumbre
  • Conclure : concluir/acabar
  • Front : frente
  • Le fardeau : la carga
  • Partager : compartir
  • Non contraignant : no vinculante
  • Concernés : afectados
  • S’engager : comprometerse
  • Renforcer : reforzar
  • Accueillir : acoger
Aurélia Rotolo

Après une classe préparatoire provinciale à Nîmes, je fais aujourd'hui partie du programme GMT (Global Mobility Track) d'Audencia BS. Dorénavant mon nouveau challenge est de vous aider à réussir en prépa que ce soit en langues, en géopolitique ou même en méthodologie :)

Vous pourriez aussi aimer