Management ECT – Le Guide des Auteurs (RH)

Salut à toi, étudiant ou futur étudiant en prépa ECT ! Aujourd’hui, afin de compléter les articles sur l’épreuve de management pour les épreuves HEC, Ecricome et EM Strasbourg, je vous propose une liste non exhaustive de théorie ainsi que d’auteur que vous pourrez mobiliser tout au long de l’épreuve de management

Cette longue série d’articles sur les auteurs et théories seront départagés par catégorie (RH, Finance, Marketing, …). Dans le cas présent, il s’agira d’un guide des auteurs en RH et il sera en deux parties. 

Ainsi, que ce soit pour l’épreuve HEC, Ecricome ou EM Strasbourg, les références aux auteurs pour appuyer ses argumentations ou justifier ses conclusions sont grandement recommandées et la bienvenue. Toutefois, il convient de veiller à ne mobiliser que des références théoriques en lien avec la/les questions posées. 

Bonne lecture à vous !

Lire Plus : Le Guide des auteurs en Management

 


Elton Mayo, l’effet d’Hawthorne dans “The Management and the Workers” (1939) 

Elton Mayo décide de mener une expérience dans une usine du l’Illinois (Hawthorne Works) afin d’identifier de nouveaux facteurs influençant la motivation des salariés. 

Pour cela, deux équipes ont été constituées. Pour le premier groupe, les conditions de travail resteront tayloriennes tout au long de l’expérience. Pour le second groupe, certains facteurs comme l’éclairage, la température, les temps de repos et les horaires de repas vont changer. Malgré la modification de ses facteurs organisationnels, la baisse de productivité n’a pas été constatée. En effet, ce que l’on constate c’est que le deuxième groupe deviendra beaucoup plus productif. Mais ce qui est surprenant, c’est qu’avec le temps, ces avantages seront éliminés tandis que la productivité augmentera simultanément.

Ainsi, Elton Mayo en conclut, que ce qui motive les salariés, ce sont à la fois les conditions de travail mais aussi la dynamique du groupe au sein de l’entreprise. 



La théorie Bi-factorielle d’Herzberg dans “Théorie de la Motivation” (1959)

Dans cette théorie, Herzberg opère une distinction entre deux sortes de facteurs. D’abord, il distingue les facteurs de non satisfaction et ensuite les facteurs de motivation. Selon lui, une entreprise doit mettre en place au minimum les facteurs de non satisfaction, mais si elle souhaite booster et fidéliser ses salariés, elle doit mettre en place des facteurs sources de motivation. 

Les facteurs de non satisfaction : ne sont pas des facteurs source de motivation en soi puisqu’ils sont, en quelque sorte, simplement nécessaires au bon déroulement de la vie de chacun (ex: la sécurité, le salaire, les conditions de travail, …) 

Les facteurs de motivation : Ce sont ceux à l’origine de la motivation au travail, leur présence incite les employés à travailler plus dur encore (ex: la reconnaissance, les responsabilités, les promotions, l’épanouissement, …) 



La théorie des attentes (Vie) de Victor Vroom dans “Work and Motivation” (1964) 

Victor Vroom cherche à expliquer les raisons pour lesquelles les individus sont motivés ou non. Selon lui, un individu ne fournira un effort que si cet effort peut lui permettre d’obtenir une récompense et que cette dernière est valorisante à ses yeux. Il met donc en évidence 3 facteurs de motivations : l’expectation (E), l’instrumentalité (I) et la valence (V). 

L’expectation : c’est le sentiment qu’à le salarié d’être capable ou pas de réaliser une action. La motivation dépend de la confiance qu’a l’individu dans ses capacités à atteindre tel ou tel objectif.

L’instrumentalité : c’est l’estimation du salarié d’une récompense vis-à-vis des efforts effectués

La valence : c’est la valeur qu’attribue le salarié à la récompense qu’il pense retirer de son action. 



Le Sensemaking de Karl E Weick (1995) 

Karl E Weick explique que le sensemaking correspond au sens que chaque salarié donne au travail. Il est recherché par les salariés à travers l’accomplissement d’une tâche importante, qui contribue à leur développement personnel tout en valorisant leur savoir-faire.  

Pour avoir du sens, le travail doit procurer du plaisir, avoir une finalité claire, être épanouissant et permettre de développer ses compétences tout en atteignant des objectifs.


Conseil : L’essentiel est d’utiliser la théorie pour étayer toute idée potentielle que vous pourriez avoir pour accroître la motivation au travail et non de la citer purement et simplement. Au lieu d’exposer la théorie en détail, concentrez-vous sur un bref résumé des idées de l’auteur avant de proposer vos propres suggestions pour répondre à la question. 

Voilà ! Vous avez désormais toutes les clés en main pour pouvoir mobiliser des connaissances théoriques durant l’épreuve de Management, je vous souhaite bon courage et à très vite !



Gael Samoud

Étudiant en première année à Grenoble EM après 2 ans de prépa ECT, j'ai pour but de vous partager mon expérience de la classe préparatoire afin de vous aider à profiter à 100% de ces deux ou peut-être trois années de prépa.

Vous pourriez aussi aimer