Méthode pour l’épreuve écrite de SES de B/L à l’ENS Ulm

Dans cet article, vous trouverez les conseils méthodologiques essentiels pour bien réussir l’épreuve écrite de SES de B/L à l’ENS Ulm !

 

Objet de l’épreuve 

En six heures, vous devrez, à l’aide de vos connaissances en sociologie et en économie, réaliser une dissertation répondant au sujet formulé sous forme de question, celle-ci apparaissant sur la première page d’un dossier papier composé d’une variété de documents (textes théoriques, textes factuels tels que des articles de journaux, données statistiques, textes issus de travaux de sociologues ou économiques…).

 

Analyse du sujet

Avant de lire les documents, il est conseillé de réfléchir au sujet pendant 10 à 15 minutes. Si vous vous vous lancez directement dans les documents, vous risquez d’oublier certaines idées, notions, références et problématiques qui vous seraient venues spontanément face au sujet. Or, les documents sont davantage là pour apporter de la consistance à votre dissertation (notamment grâce à des données factuelles, des chiffres) mais ne recouvrent pas tout ce que vous devez aborder face au sujet. Vous pouvez même commencer à noter une ébauche de plan si vous êtes inspiré !

 

Lecture du dossier

Pendant 1h à 1h15, étudiez le dossier : lisez en prenant des notes, en surlignant, éventuellement avec un code couleur qui vous convient. La lecture doit rester cursive et stratégique : notez l’idée principale et une ou deux données qui serviront d’illustration, surlignez éventuellement avec un code couleur, reliez les documents à vos connaissances, toujours vous demandez « à quoi ce document va-t-il me servir ? », et relevez, quand c’est le cas, une donnée contradictoire pour nuancer avec un autre document.

 

Problématisation et réalisation du plan

Pendant 30 minutes, problématisez et réalisez votre plan. Une problématique n’est pas une unique question, mais un enchainement logique de problèmes posés par le sujet : dans l’introduction, il faudra bien faire apparaitre cette articulation logique et ne pas se contenter de poser plein de questions (d’ailleurs, la forme interrogative directe n’est pas obligatoire) sans lien entre elles. Vous pouvez finir par une dernière question qui englobe les précédentes.

Quant au plan, vous pouvez adopter un plan type : 

I) Commencer par la sociologie

II) Renverser avec de l’économie (ou l’inverse)

III) Finir par l’action publique : les solutions adoptées par l’Etat (ou par d’autres instances) pour tenter de résoudre ces problèmes et les difficultés de mise en œuvre de ces solutions. 

Ce plan type peut donner de bonnes copies. Toutefois, quand vous pouvez le faire, il est conseillé de mêler des éléments de sociologie et d’économie dans une même partie (quitte à les séparer dans les sous-parties) pour bien montrer que vous avez compris que ces deux disciplines se complètent. 

 

La rédaction

Les dernières 4 heures doivent être consacrées à la rédaction, généralement d’une douzaine de pages

Dans l’introduction, il n’est pas nécessaire de définir toutes les notions mais surtout les termes importants du sujet. La définition et la polysémie des termes du sujet vous permettent d’aboutir à des problématiques : il ne faut donc pas séparer dans votre introduction définition et problématisation, les deux sont liés !

Dans chaque sous-partie, commencez dans la première phrase par soutenir une idée, puis développez-la à l’aide d’une preuve : un constat, une donnée (que vous pourrez trouver dans les documents) ou une référence (tirée de vos connaissances, en mêlant auteurs classiques et contemporains). Veillez toujours à garder un équilibre entre les connaissances restituées et les éléments factuels du dossier et à confronter les documents entre eux. Il ne faut pas rester dans la description mais être dans l’analyse et il ne s’agit pas de réciter toutes vos connaissances sur un auteur ou une théorie, mais d’approfondir les références directement liées au sujet (si vous avez une référence qui n’est pas directement liée au sujet, contentez-vous de la citer brièvement). Vous pouvez introduire, en les commentant après, des graphiques d’économie s’ils vous servent à illustrer une situation.

Dans la conclusion, il ne s’agit pas de répéter votre plan, mais de bien montrer à quoi vous êtes abouti, cela en répondant à votre problématique. 

 

Lire plus: Les concepts essentiels chez Bourdieu

Vous pourriez aussi aimer