Méthodologie de la dissertation d’économie (AMPE) (1/3)

La dissertation d’économie, préparation aux concours avec méthode et sujets corrigés « En partie à cause du manque de rigueur dans les définitions, l’articulation problématique/plan est souvent bancale », argue le jury de l’épreuve AMPE de l’ENS Paris-Saclay dans son rapport de 2019. Dans la mesure où l’application de la méthodologie de la dissertation permet de surmonter ces étapes avec brio, le jury souligne ici en filigrane les lacunes des candidats en la matière.

 

De l’importance de la méthodologie

En effet, les candidats sous-estiment l’importance du respect des différentes phases de la méthodologie qui leur ont été enseignés en cours. Pourtant, la réussite à l’épreuve de la dissertation d’économie n’est pas liée à l’apparition d’un éclair de génie ; connaître son cours et savoir réfléchir est une condition nécessaire, mais non suffisante. Il est vrai que le candidat est évalué, entre autres, sur sa capacité à structurer ses idées, et que le suivi de la méthodologie est un moyen efficace d’y parvenir, cependant, il faut veiller à ce que cela ne rigidifie pas l’esprit du candidat. Pour surmonter ce piège, le candidat doit passer plusieurs dizaines d’heures de travail à s’exercer sur des sujets de dissertation des années passées. Justement, l’objectif de ce premier article est d’apporter les éléments généraux de compréhension et de pratique de la méthodologie de la dissertation en AMPE, nécessaires à la réussite de l’épreuve. Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur l’ouvrage intitulé La dissertation d’économie, préparation aux concours avec méthode et sujets corrigés, écrit par William Honvo, normalien et agrégé de sciences économiques et publié en 2020. Les prochains articles détailleront les processus de réflexion qui amènent à l’élaboration de l’introduction, ainsi que du développement.

 

Les objectifs de la dissertation sont les suivants :

  • Capacité de cerner et d’expliquer la question qui ressort du sujet.
  • Répondre à cette problématique de manière claire, structurée, progressive et argumentée.
  • Mobiliser ses connaissances théoriques et factuelles dans le champ des sciences économiques pour illustrer les principales idées.

L’enjeu majeur est de structurer la réflexion autour d’une seule question. Le candidat doit montrer sa capacité de mobiliser et d’organiser les connaissances pour répondre de façon personnelle à la question posée à travers un développement cohérent de la réflexion. Par conséquent, il faut pouvoir restituer les connaissances de manière transversale en les collectant dans plusieurs chapitres, et ainsi, réagréger les connaissances au sein d’une argumentation.

 

Exigences du concours de l’ENS : restitution précise des savoirs théoriques à travers un développement bien construit et cohérent

Le concours de l’ENS exige une connaissance des hypothèses des théories mobilisées, ainsi que la reconstitution des mécanismes économiques. Il évalue la capacité de montrer l’évolution de la pensée économique sur la période récente en confrontant régulièrement les arguments à des exemples empiriques empruntés de l’histoire des faits économiques et de l’actualité. S’agissant d’une école qui forme historiquement à l’agrégation et à la recherche, la cohérence et la pédagogie, ainsi que la rigueur dans la mobilisation des théories économiques sont valorisés. C’est pourquoi, une attention particulière est donnée à la définition des termes.

 

Les compétences valorisées dans une dissertation

1) Raisonnement cohérent et argumenté.

2) Une définition claire des termes, des enjeux et du périmètre du sujet.

3) une mobilisation transversale de connaissances théoriques et empiriques.

4) Une maîtrise des faits récents d’actualités et capacité de les relier avec le cours.

5) Une rigueur dans la présentation des mécanismes économiques.

6) Une prime à la pluridisciplinarité en faisant appel à l’histoire des faits économiques.

 

Une bonne gestion du temps est primordiale

Afin de l’optimiser, voici quelques conseils :

  • Lire plusieurs fois le sujet
  • Relire régulièrement le sujet durant l’épreuve
  • Relire ses parties au fur et à mesure

Etapes

Durée

Lecture du sujet plusieurs fois

5 minutes

Analyse du sujet

15 minutes

Construction de la problématique

1 heure

Préparation de l’introduction au brouillon

20 minutes

Rédaction de l’introduction

Rédaction du développement

30 minutes

1 heure 30

Rédaction de la conclusion

10 minutes

Relecture de l’ensemble de la copie

10 minutes

 

Les écueils classiques à éviter

Pour se démarquer des autres candidats, voici les plus récurrents :

-Absence de définition des termes du sujet

-Faute d’orthographe et de syntaxe

-« Catalogue » de théories économiques sans réelle argumentation

-Utilisation d’un plan « tout fait » qui ne permet pas de répondre directement au sujet

-Hors sujet ou traitement partiel du sujet

-Problématique trop compliquée

-Contradiction entre les différentes parties de la dissertation

-Mauvaise gestion du temps

 

Conseil : Lisez et analysez tous les rapports de jury des années précédentes. Plusieurs bénéfices sont à retirer de cette démarche :

  • Vous repérez les enjeux essentiels, qui reviennent chaque année dans les rapports.
  • Vous vous imprégnez de la démarche à mener pour réussir votre dissertation.
  • Vous avez une correction d’un sujet d’annale, notamment sur les théories attendues. Vous vous rendez compte du degré de connaissances attendu et ainsi, du chemin qu’il vous reste à parcourir.
  • Par ce travail d’analyse, vous vous appropriez les exigences du jury pour mieux les exécuter en devoir.

Pour avoir plus de détails, n’hésitez pas à consulter l’ouvrage La dissertation d’économie, préparation aux concours avec méthode et sujets corrigés, William Honvo (2020)

Vous pourriez aussi aimer