Nada – Réussir les oraux de l’ESCP BS après une prépa ECT

Rencontre avec Nada qui après deux ans de prépa au Maroc a intégré en 2019 l’ESCP BS après réussi ses entretiens (17 à l’entretien ESCP) et qui nous offre ses conseils pour cartonner à l’entretien et aux oraux de management ESCP

 

MP: Bonjour Nada, Peux-tu te présenter rapidement ?

Nada: Bonjour à tous, donc moi c’est Nada, j’ai 22 ans et je suis en M1 à l’ESCP BS, après deux ans de prépa à Casablanca et un bac ES au lycée Français international Louis Massignon.

 

MP:  Tu as rejoint l’ESCP en 2019, comment s’est déroulé la période d’admissibilité ? Pourquoi avoir choisi de rejoindre ensuite l’ESCP ?

Nada: Ma période d’admissibilité était super agréable, j’ai pu faire connaissance avec plusieurs personnes dès les premières heures et nos camarades plus âgés étaient super bienveillants et intégrateurs. Ils nous ont mis à l’aise à travers différentes activités et n’ont pas hésité à nous rassurer avant les oraux. J’ai choisi de rejoindre ESCP BS parce que j’y ai trouvé une ambiance très conviviale tant du côté des élèves que du corps enseignant. De plus, le campus est situé dans le 11ème arrondissement de Paris, dans un quartier jeune et dynamique ce qui a été un avantage considérable. Sans oublier l’excellence académique qu’offre la plus ancienne des business schools et son ouverture à l’internationale par ses 6 campus qui nous permettent de passer nos semestres à Paris, comme à Turin, Madrid, Londres, Berlin ou Varsovie selon nos envies.

 

MP: Peux-tu nous raconter comment se sont passé tes entretiens ? Que dire du jury, de son attitude face à toi, ses questions etc.. ?

Nada: Les meilleurs entretiens que j’ai passé durant le tour des oraux étaient à la scep. Un jury bienveillant et à l’écoute, on ne sent pas que l’on essaye de nous piéger bien au contraire, c’était un réel échange et on sent réellement qu’ils veulent que tu intègres l’école. Mon entretien de personnalité était un réel moment de plaisir, je n’ai pas senti la pression de leurs questions et ils montraient un réel intérêt pour ce que je leur disais. Ils m’ont même souhaité joyeux anniversaire à la fin je t’avoue que c’était mignon et marquant. On sentait qu’ils étaient réellement là pour te connaître en tant que personne au-delà d’élève ou de candidat.

 

MP:  Comment avais-tu préparé l’épreuve de Management ?

Nada: Pour mon cas, je ne m’attendais pas à avoir les parisiennes, je n’étais pas réellement préparé aux oraux, du coup j’ai fait avec mes connaissances globales et ça a été. Je vous conseille également de faire beaucoup de cas pratiques.

 

MP: Qu’est ce qui selon toi a retenu l’attention du jury pendant ton entretien ?

Nada: Je pense que ce qui a le plus marqué mon entretien c’était la spontanéité dans mes réponses, je n’étais pas dans le calcul ni dans la réflexion et je pense que ça s’est ressenti et a joué en ma faveur. C’était vraiment fluide et conviviale à limite oublier qu’ils étaient là pour nous évaluer ce qui m’a permise de raconter des anecdotes un peu marrantes et marquer mon entretien sans pour autant digresser.

 

MP: Pour finir quel conseil peux-tu donner aux futurs admissibles ?

Nada: Je dirai aux futurs admissibles de profiter un maximum de leur ACA car c’est une réelle opportunité pour voir si l’on se projette ou non dans cet environnement. Aussi, ne pas hésiter à poser toutes les questions que l’on souhaite au BDE, ils sont là pour nous renseigner sur les différentes associations qui existent mais aussi nous apprendre le vocabulaire nécessaire à tout bon scepien.
Finalement, le conseil le plus important c’est de rester soi-même, d’essayer de profiter un maximum de l’instant présent sans se mettre la pression. Un stress trop important se fera ressentir aux oraux et il ne faut pas que les jurys voient que vous avez des réponses préparées ou que vous vous inventez une personnalité. Ils cherchent à évaluer votre motivation, à connaître vos ambitions, vos hobbies et votre personnalité et non pas si vous êtes un monstre en maths, il faut oublier les écrits et se concentrer sur ses soft skills. Bonne chance à tous

Yassine Alaoui

Etudiant en M1 à TBS après deux années de prépa ECT à Casablanca, j'ai à coeur de partager avec vous mes meilleurs conseils pour préparer vos concours et survivre à vos années de prépa

Vous pourriez aussi aimer
Vous pourriez aussi aimer :
Rencontre avec Etienne Loos, président du Bureau national des Étudiants en École de Management !