3 types d’organisation de son travail en prépa

Face à la charge de travail dans toutes les matières en prépa, il est crucial d’adopter une bonne organisation pour apprendre son cours en profondeur et le plus efficacement possible sans pour autant que d’autres matières ne passent à la trappe. Pour ce faire, plusieurs possibilités s’offrent à vous. En voici trois dont nous allons explorer les avantages et les inconvénients.

 

1. Un emploi du temps classique

Sûrement la méthode d’organisation en prépa la plus utilisée par tous les préparationnaires. Il s’agit de faire un tableau de sept colonnes divisées en plusieurs lignes selon les heures de la journée. Ensuite, le mouvement est assez simple. Il faut remplir les cases vierges par le nom d’une matière (vocabulaire de langue, exercice de maths, fichage de cours de culture générale…) ou d’une activité (sport, lecture…).

Les + :

  • Il n’y a aucun oubli dans les matières que vous devez travailler puisque qu’elles ont chacune un ou plusieurs créneaux qui leur sont réservés
  • Vous ne vous posez pas la question de ce que vous devez faire, l’emploi du temps répond à votre place !

Les – :

  • Demande une très grande discipline dans son application
  • Il faut parfois se forcer à travailler une matière plutôt qu’une autre et aller contre son envie. Or, le travail avec l’envie est le plus efficace. En effet, on retient mieux ce que l’on fait et l’on prend du plaisir en travaillant !
  • L’emploi du temps est très rigide : il s’adapte assez mal aux fluctuations de la charge de travail dans les matières et aux difficultés que l’on peut rencontrer dans une matière

 

2. La to do list : une organisation en prépa efficace !

Autre méthode d’organisation en prépa très utilisée par les préparationnaires, la to do list. Il s’agit simplement de faire le point, un état des lieux chaque semaine de ce que vous devrez travailler dans chaque matière (travail donné par les profs, approfondissement, révisions, remédier à des difficultés dans une matière…) pour les jours qui arrivent. Ensuite, il suffit de lire cette liste et de cocher au fur à mesure de la semaine les tâches réalisées.

Les + :

  • La to do list permet de travailler ce que vous avez envie de travailler au moment où vous le voulez puisque vous n’êtes pas astreints à une organisation rigide comme dans un emploi du temps
  • L’état des lieux chaque semaine (ou chaque jour) que vous faites pour remplir la liste permet de remettre en permanence en question vos méthodes de travail et de faire le point sur vos besoins de travail dans une matière
  • Si vous travaillez efficacement, vous pouvez vous permettre de vous dégager des temps de pause sans culpabilité une fois que toute votre liste est terminée

Les – : 

  • La rédaction de la to do list chaque semaine ou chaque jour prend beaucoup de temps
  • Il peut parfois être difficile de terminer la to do list dans les temps (soit elle est finie trop tôt parce qu’elle n’est pas assez ambitieuse, soit elle n’est pas finie et tous les points n’auront pas été abordés comme prévu).
  • Il est possible d’oublier certains points à travailler dans une matière

 

3. Un grand mix : une organisation en prépa atypique…

Enfin, une dernière possibilité d’organisation en prépa (c’est celle que j’ai adoptée à partir de la fin de ma première année) consiste à mélanger les deux possibilités évoquées ci-dessus. Avant de la mettre en place, il faut être sûr de bien connaître ses méthodes de travail. Voici dès à présent la recette de cette organisation atypique mais rudement efficace pour la prépa !

 

Comment la mettre en place ?

La première étape consiste à repérer toutes les activités que vous faites régulièrement : la lecture de bonnes copies (Lire plus : Les Bonnes Copies sur MisterPrépa), la révision de listes de vocabulaire, l’apprentissage du cours en maths, l’apprentissage du cours en Culture Générale, l’approfondissement des références en matière dissertative, le travail d’exercices en maths, le travail sur le DM de maths, la lecture de livres en ESH… Mais aussi les activités de détente : sport, lecture, promenade, film… Il faut penser à mettre dans chaque matière une activité « varia » dont l’utilité sera détaillée plus bas (donc « varia maths », « varia CG »…)

Une fois que cette liste est prête, réfléchissez à des événements clefs de votre journée que vous retrouvez tout le temps peu importent les circonstances. Personnellement, j’avais : petit-déjeuner, repas du midi, repas du soir, douche et dormir.

Quand tout cela est fait, prenez une feuille sur laquelle vous mettez un grand tableau avec une colonne de grandes cases à gauche dans lesquelles vous aurez la place d’écrire le titre de vos activités (autant de lignes que vous avez d’activités et de moments clefs) et le maximum de colonnes à droite (ces colonnes ne contiendront à terme que des croix). Sur la première ligne, à gauche mettez « Activité ». Ensuite, numérotez toutes les colonnes à droite de 1 à n, ces numéros correspondent à des jours.

Maintenant, votre tableau est prêt au remplissage ! A gauche, rentrez tous vos moments clefs. Enfin, entre chaque moment clef, rentrez les activités que vous souhaitez faire à ce moment de la journée.

Voici à quoi doit ressembler le tableau (celui-ci est utilisable sur 9 jours) :

Tableau d'organisation

 

Maintenant, comment fonctionne-t-il ? 

Tous les jours, il faut réfléchir à ce que vous devez faire pour le lendemain. Pour cela, parcourez votre tableau en vous posant la question à chaque ligne : « Dois-je faire cette activité ou non ? ». Si vous devez la faire, mettez une croix au crayon à papier dans la case à droite correspondant au jour. C’est là que les cases « Varia » interviennent. Si votre professeur (ou vous-même) vous donne un travail qui ne rentre dans aucune des activités que vous avez notées, c’est à droite de la case Varia de la matière concernée qu’il faut mettre une croix.

Le lendemain, il vous suffit de regarder votre tableau, d’identifier le moment de la journée dans lequel vous êtes et de travailler les activités où il y a une case cochée. Si vous prenez du retard, pas de panique, le tableau est flexible ! Faites en priorité les activités du matin que vous n’avez pas pu faire avant d’entamer celles de l’après-midi.

Ça y est, vous avez une to do list – emploi du temps ! Une fois que votre tableau est fait, vous n’avez plus qu’à l’utiliser tous les jours, à effacer les croix une fois que vous avez rempli tous les jours pour réutiliser le tableau pour un nouveau cycle de jours.

Les + :

  • Cette organisation permet de travailler les matières dont vous avez envie en vous contraignant au minimum
  • Si elle prend du temps à mettre en place au départ, elle en prend moins, à terme, que la rédaction d’une to do list chaque jour ou chaque semaine
  • Il n’y a pas d’oubli possible dans le travail d’une matière, ceci grâce aux cases varia
  • Vous avez la possibilité de voir les matières que vous travaillez le moins grâce à l’historique des croix
  • Le tableau est bien plus flexible qu’un emploi du temps rigide

Les – :

  • Le fonctionnement du tableau peut paraître un peu complexe au départ
  • Il est nécessaire de compléter ce tableau quotidiennement

 

Le mot de la fin sur l’organisation en prépa

En prépa, il n’y a pas une organisation meilleure que les autres. La meilleure organisation est celle qui vous convient le mieux et qui vous permet d’optimiser au mieux votre temps. Alors maintenant, à vous de trouver la votre, j’espère que cet article vous aura donné des idées pour la trouver !

Vous pourriez aussi aimer